Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'augmentation de la Prestation ontarienne pour enfants bientôt mise en œuvre

Communiqué archivé

L'augmentation de la Prestation ontarienne pour enfants bientôt mise en œuvre

Le gouvernement McGuinty agit en faveur des familles à faible revenu et de leurs enfants

Dès ce mois-ci, le montant de la Prestation ontarienne pour enfants, versée aux familles à faible revenu pour les aider à subvenir aux besoins de leurs enfants, augmentera.

Cette prestation va concerner 1,3 million d'enfants et son montant est pratiquement doublé : alors qu'une famille touchait au maximum 600 $ par enfant l'année dernière, elle touchera au maximum 1 100 $ cette année.

Les parents n'ont pas de demande particulière à déposer pour bénéficier de la Prestation ontarienne pour enfants. Pour être admissibles, ils doivent :

·         avoir déposé une déclaration d'impôts sur le revenu;

·         avoir demandé la Prestation fiscale canadienne pour enfants;

·         avoir un enfant de moins de 18 ans;

·         habiter en Ontario.

La Prestation ontarienne pour enfants est la pierre angulaire de la Stratégie de réduction de la pauvreté de l'Ontario, qui vise à briser le cycle de la pauvreté en offrant aux familles et à leurs enfants le soutien dont ils ont besoin pour réaliser leur plein potentiel. L'objectif de cette stratégie est de réduire le nombre d'enfants vivant dans la pauvreté de 25 p. 100 en 5 ans, soit 90 000 enfants.

Faits en bref

  • Les familles dont les revenus annuels sont inférieurs ou égaux à 20 000 $ recevront, pour chaque enfant, la Prestation ontarienne pour enfants dans son intégralité. Celles au revenu plus élevé peuvent également en bénéficier, en fonction du nombre d'enfants âgés de moins de 18 ans et du revenu familial net.
  • Un financement équivalent au montant maximum versé au titre de la Prestation ontarienne pour enfants est par ailleurs prévu pour les enfants et les jeunes confiés aux sociétés d'aide à l'enfance

Ressources additionnelles

Citations

« En ces temps de difficultés économiques, nous soutenons davantage les familles. Cela signifie plus d'aliments sains chaque mois ou la possibilité pour les enfants de prendre part à des activités estivales ou parascolaires, ce qui n'était pas envisageable auparavant. »

Deb Matthews

ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse

Renseignements pour les médias

  • Laura Dougan

    bureau de la ministre

    416 212-3394

  • Anne Smith

    ministère des Service à l'enfance et à la jeunesse

    416 325-5156

Partager

Sujets

Domicile et communauté Enfants et adolescents