Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Rompre le cycle de la pauvreté

Document d'information archivé

Rompre le cycle de la pauvreté

Stratégie de réduction de la pauvreté de l'Ontario

La première Stratégie de réduction de la pauvreté de l'Ontario à long terme, Rompre le cycle, a été lancée le 4 décembre 2008.

La Stratégie établit des objectifs précis en matière de réduction de la pauvreté dans la province. Cette stratégie est d'abord axée sur les enfants et les jeunes, avec comme objectif de réduire le nombre d'enfants vivant dans la pauvreté de 25 pour 100 en cinq ans. Pour pouvoir atteindre cet objectif, et sortir ainsi quelque 90 000 enfants de la pauvreté, il est nécessaire de prendre des mesures importantes pour aider les familles à faible revenu à bâtir un avenir meilleur pour elles et leurs enfants.

Points saillants de la stratégie Rompre le cycle : la première année

  

Divers programmes et initiatives ont été introduits au cours de la première année de mise en place de la stratégie, afin de venir en aide aux familles à faible revenu et à leurs enfants. Parmi ces mesures, citons :

  • l'accélération de la mise en place progressive de la Prestation ontarienne pour enfants (POE) deux années plus tôt que prévu, ce qui portera la prestation maximum à 1 100 $ par année et par enfant; la prestation augmentera encore sur une période de cinq ans pour s'établir à 1 310 $ par année et par enfant;
  • l'engagement en faveur de l'introduction graduelle de la journée d'apprentissage à temps plein des enfants âgés de quatre et cinq ans, à compter de septembre 2010, grâce à un investissement de 200 millions de dollars en 2010 et de 300 millions de dollars l'année suivante; une partie des écoles de la première phase servira des quartiers où vivent des familles à faible revenu;
  • dans le cadre de la transition à la taxe de vente harmonisée, environ 2,9 millions de personnes et de familles à faible revenu et à revenu modéré auront droit à un nouveau crédit de taxe de vente d'un montant maximum de 260 $ par adulte et par enfant, par année.
  • l'investissement de plus de 1,2 milliard de dollars en financement fédéral et provincial au chapitre du logement social et abordable sur une période de deux ans;
  • la stabilisation du financement des banques d'aide au loyer à 5 millions de dollars par année, pour aider les locataires ayant des arriérés de loyer à court terme à rester chez eux;
  • l'augmentation des taux du programme Ontario au travail et du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées pour aider les familles et les personnes les plus vulnérables;
  • l'augmentation du salaire minimum à 9,50 dollars en 2009 et 10,25 dollars en 2010, soit une hausse de 50 pour 100 depuis 2004;
  • l'investissement dans les programmes d'activités après l'école, ce qui concerne plus de 15 500 enfants et jeunes en 2009;
  • L'élargissement du Programme de soins dentaires pour enfants (PSDE) pour inclure les enfants et les jeunes jusqu'à leur 18e anniversaire, grâce à un investissement de 13 millions de dollars ;
  • le développement de la Stratégie Perspectives Jeunesse. Le nombre de jeunes défavorisés qui acquièrent une expérience professionnelle valorisante durant l'été auprès d'employeurs et de services de police locaux a plus que doublé; et
  • la modification de la Loi sur les normes d'emploi afin d'accorder de nouvelles formes de protection aux travailleurs d'agences de placement temporaire et l'investissement de 4,5 millions de dollars pour recruter des agents des normes d'emploi.   

Loi sur la réduction de la pauvreté

La Loi de 2009 sur la réduction de la pauvreté a été adoptée avec le soutien de tous les partis, le 6 mai 2009.

La loi fait de la réduction de la pauvreté une priorité en Ontario, en obligeant les gouvernements actuel et futur à :

  • présenter chaque année un rapport sur les initiatives mises en place pour réduire la pauvreté; 
  • élaborer une nouvelle stratégie au moins tous les cinq ans;
  • consulter le public avant d'élaborer ces stratégies, y compris les personnes vivant dans la pauvreté.

 

Mesurer nos progrès

La mesure des progrès réalisés représente une part importante de la Stratégie de réduction de la pauvreté de l'Ontario.

Au cours de cette première année, le gouvernement a mis en place des indicateurs pour mesurer les progrès. Parmi ces derniers, citons :

  • le poids à la naissance,
  • la maturité scolaire,
  • les progrès à l'école,
  • le taux d'obtention du diplôme d'études secondaires,
  • le niveau de pauvreté,
  • la mesure de faible revenu,
  • un nouvel indicateur du niveau de vie (aussi appelé indice de défavorisation)
  • une nouvelle mesure relative au logement en Ontario.

L'année 2008 servira de référence à partir de laquelle les progrès réalisés pour l'ensemble des indicateurs de réduction de la pauvreté seront mesurés. Certaines données relatives au revenu (données fournies par Statistique Canada) peuvent n'être disponibles que 18 à 24 mois plus tard, mais les informations les plus récentes dont nous disposons sont présentées dans ce premier rapport annuel. Des renseignements plus précis sur les progrès et les indicateurs figureront dans les rapports ultérieurs.

Aller de l'avant

 

L'élaboration de la Stratégie à long terme de logement abordable reposera sur les consultations menées en Ontario en 2009, afin de permettre aux familles ontariennes de trouver et de conserver un logement abordable.

Une réforme du système d'aide sociale sera entreprise dans le but d'éliminer les obstacles et d'augmenter les possibilités offertes aux personnes dans le besoin. À ces fins, le gouvernement de l'Ontario crée un Groupe consultatif d'examen de l'aide sociale présidé par Gail Nyberg de la Daily Bread Food Bank. On a demandé au groupe de donner des conseils à Madame Madeleine Meilleur, ministre des Services sociaux et communautaires, sur la portée de la réforme du système d'aide sociale de l'Ontario, suivis de recommandations visant à éliminer les obstacles et à accroître les possibilités offertes aux personnes qui ont besoin d'aide.

Renseignements pour les médias

  • Paris Meilleur

    bureau de la ministre

    416 212-7159

  • Anne Smith

    ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse

    416 325-5156

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi