Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario soutient les enfants autistes et leurs parents

Document d'information archivé

L'Ontario soutient les enfants autistes et leurs parents

Le gouvernement McGuinty poursuit ses efforts pour aider les familles ontariennes à relever les défis associés aux troubles du spectre autistique (TSA). Par le biais d'un investissement additionnel de 25 millions de dollars, il aidera un plus grand nombre d'enfants présentant des TSA, y compris ceux qui ne sont pas les plus gravement atteints. Conformément aux objectifs de son plan visant à aider un plus grand nombre d'enfants autistes, l'Ontario finance des recherches de pointe sur l'autisme et fournit des aides supplémentaires aux parents.

En quoi consistent les TSA?

Les TSA apparaissent généralement avant l'âge de trois ans. Les enfants et les jeunes qui ont des troubles du spectre autistique peuvent éprouver des difficultés à établir des relations avec les autres et présenter des troubles de l'élocution et de l'expression, ainsi que des intérêts et des comportements limités et répétitifs. Les symptômes et les caractéristiques des TSA varient; ils peuvent être d'importance modérée à grave.

Les personnes atteintes de TSA traitent l'information et y répondent chacune à leur façon. Les personnes ayant une pathologie identique peuvent agir de façon très différente et posséder des aptitudes très variables. En Ontario, les TSA touchent près d'un enfant sur 150. Ils sont quatre fois plus fréquents chez les garçons que chez les filles.

Nouveaux services d'analyse appliquée du comportement (AAC)

L'Ontario élargit présentement l'éventail des dispositifs de soutien proposés aux enfants et jeunes autistes ainsi qu'à leur famille. Chaque année, quelque 8 000 enfants ayant des TSA bénéficieront de nouveaux services axés sur l'AAC. Ces services seront disponibles dans les collectivités de toute la province à la fin du printemps 2011. Leur objectif est d'aider les enfants et les jeunes atteints de TSA à acquérir une plus grande autonomie, à développer des compétences sociales et des aptitudes à communiquer, mais aussi à mieux s'en sortir à l'école et dans la vie de tous les jours.

L'AAC utilise des méthodes fondées sur les principes scientifiques de l'apprentissage et du comportement. Elle stimule les comportements positifs, réduit les comportements problématiques et aide les enfants autistes à acquérir les aptitudes nécessaires pour apprendre et devenir plus autonomes.

Programme d'intervention en autisme

Le Programme d'intervention en autisme (PIA) de l'Ontario fournit des services d'intervention intensive à environ 1 446 enfants et jeunes. L'Intervention comportementale intensive (ICI) proposée dans le cadre de ce programme est une approche structurée visant à éliminer les obstacles qui isolent les enfants autistes du monde qui les entoure. L'ICI est particulièrement utile aux enfants et aux jeunes qui sont atteints des formes de TSA les plus graves.

Les services et les dispositifs de soutien axés sur l'AAC s'appuient sur l'ensemble des services et des dispositifs de soutien déjà proposés aux enfants et aux jeunes atteints de TSA, y compris le PIA de l'Ontario.

De nouvelles formations et de nouveaux dispositifs de soutien pour les parents

Les parents d'enfants autistes souhaitent en savoir plus sur les TSA et l'AAC afin de mieux encadrer leurs enfants à la maison.

De nouvelles formations et de nouveaux soutiens seront donc proposés aux familles pour qu'elles puissent intégrer les stratégies dans les activités quotidiennes à la maison, mais aussi accélérer le développement des aptitudes enseignées à leur enfant à l'école et/ou dans le cadre d'un programme dispensé par un fournisseur de services spécialiste de l'autisme. Les parents pourront également accéder plus facilement à de l'information et à des ressources documentaires qui exposent toute la gamme de services et de soutiens proposés aux enfants et aux jeunes autistes.

Ces nouveaux dispositifs aideront les parents à mieux répondre aux besoins de leurs enfants et aussi à réduire le stress éprouvé au sein des familles.

Camps de vacances du mois de mars et camps d'été

L'Ontario fournit désormais un financement continu pour que les enfants et les jeunes présentant des TSA puissent participer à des camps pendant les vacances de mars et les congés estivaux, sans compter d'autres services de relève. En 2010, les programmes relatifs aux camps de vacances de mars et aux camps d'été ont permis à près de 1 900 enfants et jeunes autistes de s'amuser, de se faire de nouveaux amis et d'acquérir de nouvelles aptitudes.

Amélioration du soutien en milieu scolaire

Dans le cadre du programme de soutien en milieu scolaire de l'Ontario, plus de 185 conseillères et conseillers en troubles du spectre autistique travaillent avec des éducateurs dans les écoles élémentaires et secondaires de l'Ontario financées par les deniers publics. Ces conseillers aident les enseignants et le personnel des écoles à appliquer les principes de l'AAC afin de mieux comprendre les besoins sociaux des enfants et des jeunes autistes ainsi que leurs besoins en matière d'apprentissage, et à y répondre.

Le ministère de l'Éducation et le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse poursuivent leur collaboration afin d'offrir de meilleures perspectives aux enfants ayant des TSA et de déterminer comment mieux les soutenir à l'école. Ainsi, l'ensemble des 72 conseils scolaires publics de l'Ontario a mis sur pied des équipes destinées à faciliter l'entrée à l'école des enfants qui terminent une thérapie d'ICI et qui sortent du PIA. Ces équipes d'aide à la transition sont composées de la directrice ou du directeur d'école, des parents, de la conseillère ou du conseiller TSA du conseil scolaire, de l'enseignante ou de l'enseignant et, le cas échéant, d'autres fournisseurs de services. Ces équipes conçoivent un plan de transition propre à chaque enfant et interviennent pendant au moins six mois avant et six mois après sa sortie du PIA et son entrée à l'école/la reprise de ses études.

Des chercheurs de pointe

L'Ontario soutient les chefs de file de la recherche sur le spectre autistique, car leurs études permettent de détecter et de diagnostiquer plus tôt les TSA et de mieux comprendre leurs corrélations avec d'autres pathologies. Depuis 2004, la province a ainsi versé plus de 15 millions de dollars au chapitre du financement de la recherche sur l'autisme.

Afin d'en savoir plus sur les origines génétiques de l'autisme, le gouvernement finance actuellement un projet de cinq ans au sein de l'Hospital for Sick Children. Ce projet se penche sur le rôle des facteurs génétiques chez les personnes atteintes de TSA.

Comité d'expertise clinique sur les TSA

Les parents d'enfants autistes veulent être informés de la façon dont progressent leurs enfants, et ils veulent aussi être sûrs que leurs enfants bénéficient des traitements et des services les mieux adaptés à leurs besoins. Le gouvernement est conscient que les experts sont les mieux placés pour prendre des décisions cliniques. C'est la raison pour laquelle il a mis en place un comité d'expertise clinique sur les TSA, qui a pour mission de conseiller le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse.

Le comité, qui commencera son travail à l'automne 2011, sera également chargé d'éclairer le gouvernement en l'informant des nouvelles recherches et des meilleures pratiques cliniques. Il lui permettra ainsi de veiller à ce que les enfants autistes et leur famille aient accès aux dispositifs de soutien appropriés, au moment opportun.

Processus d'évaluation indépendante

Pour être orienté vers des services d'ICI par l'intermédiaire du PIA, un enfant doit avoir reçu un diagnostic d'autisme et vivre dans la zone géographique desservie par le programme. Avant qu'un enfant puisse bénéficier d'une thérapie d'ICI, le fournisseur régional du PIA doit évaluer l'admissibilité. Les décisions concernant l'admissibilité d'un enfant, sa progression et l'interruption d'une thérapie d'ICI sont prises par le directeur des services cliniques du PIA.

À partir de l'automne 2011, toute famille en désaccord avec une décision concernant l'admissibilité d'un enfant ou l'interruption des services d'ICI pourra solliciter une évaluation indépendante. Les parents auront ainsi l'assurance que les décisions qui concernent leurs enfants sont équitables et objectives. Le gouvernement consultera les diverses parties prenantes, y compris les fournisseurs de services et les familles, afin d'élaborer le processus d'évaluation.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

  • Julia Goloshchuk

    Bureau de la ministre

    416 212-7159

  • Anne Machowski-Smith

    Ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse

    416 325-5156

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Régions rurales et du Nord