Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Stratégie ontarienne de réduction de la pauvreté

Document d'information archivé

Stratégie ontarienne de réduction de la pauvreté

Le gouvernement McGuinty publie son deuxième rapport d'étape sur la réduction de la pauvreté

La Stratégie ontarienne de réduction de la pauvreté vise à réduire le nombre d'enfants vivant dans la pauvreté de 25 pour cent en l'espace de cinq ans.

Au cours des deux dernières années, la province a adopté des mesures essentielles pour rompre le cycle de la pauvreté en éliminant les obstacles et en donnant aux Ontariennes et aux Ontariens les moyens de réaliser tout leur potentiel.

RÉALISATIONS

  • En septembre 2010, 35 000 enfants ont commencé le Programme d'apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d'enfants dans 600 écoles
  • Plus d'un million d'enfants et leurs familles a bénéficié de la Prestation ontarienne pour enfants, qui accorde désormais jusqu'à 1 100 dollars par enfants et par année
  • Grâce à de nouveaux financements, 8 500 places en services de garde d'enfants agréés ont été préservées, et 1 000 emplois ont été conservés dans ce secteur
  • Quatre-vingt-treize pour cent des Ontariennes et des Ontariens ont bénéficié d'une réduction de l'impôt sur le revenu des particuliers, et 90 000 contribuables à faible revenu ont été exonérés du paiement de cet impôt
  • L'annonce de l'examen le plus exhaustif des programmes d'aide sociale réalisé depuis plus de 20 ans, dans l'objectif d'améliorer les résultats d'emploi, de réduire la complexité, d'améliorer l'équité et d'éliminer les obstacles
  • La province a publié une Stratégie à long terme de logement abordable
  • Par le biais de l'initiative Beaux sourires Ontario, jusqu'à 130 000 enfants et jeunes issus de familles à faible revenu ont pu bénéficier gratuitement de soins dentaires préventifs
  • Le Programme de soins dentaires pour enfants a permis à plus de 50 000 enfants et jeunes issus de familles à faible revenu de recevoir gratuitement des soins dentaires d'urgence
  • Le Programme de bonne nutrition des élèves a permis de servir à plus de 520 000 enfants des collations et des repas sains
  • Grâce à la Stratégie Perspectives Jeunesse, 4 700 jeunes ont pu décrocher un emploi d'été et acquérir une précieuse expérience professionnelle
  • Un soutien financier de 81 millions de dollars a été débloqué à l'intention des étudiants des collèges et universités, avec à la clé un remboursement plus souple en matière de prêts ontariens d'études
  • Des programmes de formation ont permis à 6 000 nouveaux arrivants qualifiés de trouver un emploi
  • Quatre cents centres du réseau des services d'Emploi Ontario ont aidé les Ontariennes et les Ontariens à accéder à des programmes d'emploi et de formation.

Ces initiatives et ces investissements stratégiques font déjà une différence. Le soutien financier accru accordé par le biais des crédits d'impôt et de la Prestation ontarienne pour enfants, et les augmentations du salaire minimum, combinés aux investissements dans le Programme d'apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d'enfants, les services de garde d'enfants et les soins dentaires, permettent d'aider les familles à faible revenu en cette période économique difficile.

Grâce aux mesures prises, une mère célibataire qui élève un jeune enfant et qui travaille à temps plein au salaire minimum vit désormais au-dessus du seuil de pauvreté.

MESURER LES PROGRÈS

La mesure des progrès réalisés est au cœur de la Stratégie de réduction de la pauvreté de l'Ontario. Au cours de la première année, le gouvernement a défini des indicateurs permettant d'évaluer ces progrès. Ces indicateurs incluent :

  1. La maturité scolaire
  2. Le taux d'obtention du diplôme d'études secondaires
  3. Les progrès à l'école
  4. Le poids à la naissance
  5. La mesure de faible revenu
  6. Le niveau de pauvreté
  7. Le niveau de vie
  8. La mesure relative au logement en Ontario

Les progrès ont été mesurés à l'aide d'indicateurs de pauvreté qui utilisent 2008 comme année de référence. Les données fournies par Statistique Canada pour les indicateurs concernant le revenu datent d'il y a 18 mois. Par conséquent, les progrès réalisés dans le cadre des initiatives entreprises depuis la publication de la Stratégie de réduction de la pauvreté en 2008 ne sont pas reflétés par les indicateurs de revenu de cette année.

CHANGEMENTS RELATIFS À LA MESURE DE FAIBLE REVENU

La Mesure de faible revenu (MFR) est calculée et communiquée par Statistique Canada. Elle est à la base des principaux indicateurs de revenu utilisés dans le cadre de la Stratégie de réduction de la pauvreté. La MFR est une mesure de la pauvreté qui est relative et qui tend à évoluer en fonction de l'économie, en chutant pendant les phases de croissance et en repartant à la hausse au cours des récessions. La MFR mesure le nombre et le pourcentage d'enfants âgés de moins de 18 ans qui vivent dans des familles dont le revenu représente moins de 50 pour cent du revenu médian rajusté des ménages. En 2008, la MFR de Statistique Canada s'établissait à 15,2 pour cent.

  • En 2010, Statistique Canada a modifié la méthode de calcul de la Mesure de faible revenu. Les changements se rapportent à la définition de la notion de ménage, ainsi qu'au classement employé pour calculer le revenu moyen. En raison de ces modifications, les indicateurs utilisant la MFR du rapport de 2010 ne devraient pas être comparés aux chiffres déclarés préalablement. Pour tenir compte de cette augmentation du nombre d'enfants vivant en dessous du seuil de la MFR, l'objectif provincial de réduction de la pauvreté infantile de 25 pour cent sur cinq ans a été actualisé et représente désormais 103 000 enfants.

Au fil des progrès de l'Ontario, ces derniers seront mesurés par rapport à la MFR établie sur les données de référence de 2008.

Critères de mesure de faible revenu (après impôt)
Taille du ménage 2008
1 personne 18 582 dollars
2 personnes 26 279 dollars
3 personnes 32 185 dollars
4 personnes 37 164 dollars
5 personnes 41 551 dollars
6 personnes 45 516 dollars

Pour en savoir plus sur la Mesure de faible revenu, rendez-vous sur.

LA VOIE DE L'AVENIR

Au fil de la reprise économique, l'Ontario poursuivra ses investissements en faveur des enfants et des familles en vue de bâtir des communautés plus fortes et une province plus prospère :

  • Le Programme d'apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d'enfants sera élargi aux écoles de toute la province
  • Sur la base des progrès réalisés en ce qui concerne les soins dentaires destinés aux enfants et aux jeunes issus de familles à faible revenu, des mesures seront prises pour intégrer les programmes dentaires provinciaux destinés aux Ontariennes et Ontariens à faible revenu afin de leur proposer un système de soins plus rationalisé et plus efficace
  • Le gouvernement s'appuiera sur les recommandations des rapports du Comité spécial de la santé mentale et des dépendances et du groupe consultatif du ministère pour élaborer une Stratégie de santé mentale et de lutte contre les dépendances
  • L'Examen de l'aide sociale se déroulera sur 18 mois à compter de janvier 2011

Renseignements pour les médias

  • Julia Goloshchuk

    Bureau de la ministre

    416-212-7159

  • Peter Spadoni

    ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse

    416-325-5156

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Régions rurales et du Nord Autochtones Enfants et adolescents Francophones Nouveaux venus Personnes ayant des déficiences Femmes