Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'avis des experts sur les modifications apportées au système d'adoption de l'Ontario

Document d'information archivé

L'avis des experts sur les modifications apportées au système d'adoption de l'Ontario

« Les mesures prises aujourd'hui par la ministre révèlent une excellente compréhension des difficultés qui attendent les parents potentiels et les enfants pris en charge. Cet ensemble de modifications législatives et les autres soutiens prévus pour les parents potentiels et les enfants auront des résultats plus positifs pour les pupilles de la Couronne, et cela permettra aux familles d'ouvrir leur porte et leur cœur aux enfants en attente d'adoption. »
- Will Falk, coprésident, Groupe de travail sur l'adoption, Comité d'experts en matière d'infertilité et d'adoption; père adoptif de deux garçons

« L'AOSAE applaudit la ministre Broten et le gouvernement McGuinty pour cette annonce complète et réfléchie. Ces changements, considérés dans leur ensemble, sont des étapes importantes pour que la notion de "famille" devienne une réalité pour de très nombreux enfants et jeunes confiés aux soins des SAE. Nous avons hâte de travailler avec le gouvernement sur les détails des propositions et pour faire de l'Ontario un chef de file en matière de soutien aux enfants et aux familles. »
- Mary Ballantyne, directrice générale, Association ontarienne des sociétés de l'aide à l'enfance

« Le Conseil d'adoption de l'Ontario est encouragé par les commentaires formulés aujourd'hui par la ministre Broten. La direction, la réforme et les soutiens proposés vont considérablement aider la communauté de l'adoption - les professionnels comme les familles adoptives - à trouver des foyers permanents pour un plus grand nombre d'enfants. Nous avons du pain sur la planche et aujourd'hui, nous sommes sûrs que le gouvernement fait partie de notre équipe - cette collaboration va nous permettre d'accomplir tellement plus. »
- Pat Convery, directrice générale du Conseil d'adoption de l'Ontario

« Si vous avez une famille et que vous quittez le foyer familial à 16 ans, vous pourriez revenir. Les enfants pris en charge n'ont pas cette possibilité - une fois qu'ils partent, la porte se referme. C'est formidable que le gouvernement veille à ce que cette porte reste ouverte pour que les jeunes ayant besoin d'aide puissent revenir dans leur société d'aide à l'enfance pour obtenir un soutien. »
- Adam Diamond, coordonnateur auprès de YouthCaN

« Ce soutien spécial pour les pupilles de la Couronne qui font des études postsecondaires est fantastique. Cela met les jeunes pris en charge et les autres jeunes sur un pied d'égalité! »
- Jade Maitland, coordonnatrice auprès de YouthCaN

« En tant que conseiller en affaires autochtones auprès de la ministre, je me félicite du renforcement des soins conformes aux traditions en tant qu'option de permanence. Il existe également un certain nombre de dispositions qui permettent de s'appuyer davantage sur les valeurs traditionnelles et sur la sensibilisation aux réalités culturelles dans le cadre de la collaboration avec les Premières nations et les communautés autochtones. L'ensemble de ces éléments laisse augurer des perspectives plus positives pour nos peuples. »
- John Beaucage, conseiller en affaires autochtones auprès de la ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse

« Ces changements ont été préconisés depuis de nombreuses années, et c'est merveilleux de pouvoir constater qu'enfin, un gouvernement a eu le courage de mettre ce plan en œuvre. Ces modifications législatives seront un outil primordial et bienvenu entre les mains des sociétés d'aide à l'enfance, qui sont chargées de trouver un foyer permanent aux enfants qui ne peuvent pas retourner vivre auprès de leur famille biologique. Elles introduisent également de nouvelles responsabilités juridictionnelles, qui, à mon sens, seront également bien accueillies. »
- Cheryl Appell, coprésidente, Groupe de travail sur l'adoption, Comité d'experts en matière d'infertilité et d'adoption

« La Commission est très encouragée par ces nouvelles mesures importantes. Elles sont axées sur les enfants et elles ouvriront de nouvelles portes en matière de permanence pour les enfants qui sont actuellement des pupilles de la Couronne. Elles permettent de maintenir des liens avec les familles biologiques tout en éliminant les obstacles entre les enfants et les familles adoptives. Ces changements permettront aux jeunes âgés de 16 et de 17 ans de revenir et de bénéficier du soutien de la SAE, soit une excellente mesure qui reflète ce que nous souhaitons tous faire en tant que parents pour nos enfants. »
- Ene Underwood, présidente, Commission de promotion de la viabilité des services de bien-être de l'enfance

« Le projet de loi sera source de possibilités, d'équité et de justice pour les enfants et les jeunes les plus vulnérables de l'Ontario. Il améliorera leurs chances dans la vie et leurs aspirations, et il leur offrira espoir et options. C'est la bonne chose à faire pour les enfants et les jeunes qui comptent sur la province pour agir comme un bon parent bienveillant. »
- Nathan Gilbert, directeur général, Laidlaw Foundation

« Ces changements témoignent d'un leadership sur le plan du soutien fourni aux enfants les plus vulnérables de l'Ontario. Aujourd'hui, nous avons besoin de voir nos enfants réussir. Le rapport Not So Easy to Navigate de la Laidlaw Foundation soulignait que les enfants pris en charge devaient surmonter de nombreux obstacles pour faire des études postsecondaires - ces modifications vont leur ouvrir de nouvelles options en rendant l'éducation postsecondaire abordable et accessible aux enfants pris en charge, avec à la clé la possibilité de transformer leur vie. »
- John Stapleton, expert en politiques sociales

« Nous sommes heureux de voir les changements essentiels qui interviennent sous la houlette de la ministre Broten, et nous sommes certains que les enfants les plus vulnérables de l'Ontario attendant une famille d'adoption ne manqueront pas de bénéficier de ces efforts. »
- Rita L. Soronen, présidente et directrice générale, Dave Thomas Foundation for Adoption

Renseignements pour les médias

  • Julia Goloshchuk

    bureau de la ministre

    416 212-7159

  • Anne Machowski-Smith

    ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse

    416 325-5156

Partager

Sujets

Domicile et communauté Enfants et adolescents