Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Amélioration des services de santé mentale destinés aux enfants et aux jeunes

Document d'information archivé

Amélioration des services de santé mentale destinés aux enfants et aux jeunes

En Ontario, environ un enfant ou adolescent sur cinq présente un trouble de la santé mentale. Ces enfants en proie à des troubles tels qu'une anxiété, un trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (THADA), une dépression, des troubles de l'humeur, une schizophrénie ou des troubles de l'alimentation.

Commencer par les enfants

Un dépistage et une intervention précoces permettent d'améliorer les résultats sur le plan de la scolarité et de la santé. Ils se traduisent également par des économies pour le système de santé et les services sociaux. De plus, 70 pour cent des troubles de la santé mentale apparaissent pendant l'enfance et l'adolescence, avec à la clé davantage de risques d'entrer en conflit avec les autres membres de la famille, d'avoir des problèmes à l'école et de se sentir isolé. Faute de soins, ces problèmes empirent et deviennent difficiles à prendre en charge.

Nouveaux services et soutiens

Les nouveaux soutiens et services se focalisent sur trois priorités clés : l'accès rapide à des services de haute qualité, le dépistage précoce et le soutien, et l'aide apportée aux enfants vulnérables présentant des besoins uniques. Plus de 50 000 enfants et leurs familles vont bénéficier d'investissements significatifs qui atteindront 257 millions de dollars au cours des trois prochaines années.

Accès rapide à des services de haute qualité

  • Aider les organismes communautaires spécifiques en vue d'accélérer le recrutement de nouveaux employés pour répondre aux besoins de 13 000 enfants supplémentaires et réduire les listes d'attente.
  • Établir un répertoire pour aider les familles à trouver des services au sein de leur collectivité.
  • Élaborer et déployer une stratégie visant à repérer et réduire les temps d'attente.
  • Former les employés des organismes de santé mentale à l'utilisation de thérapies à court terme afin d'être en mesure de fournir de l'aide plus rapidement.
  • Améliorer la prestation de services et la reddition de comptes en introduisant des normes et des mesures de rendement.

Dépistage précoce et soutien

  • Proposer des formations et des ressources pour aider les éducateurs, les travailleurs sociaux et d'autres professionnels à travailler de concert pour dépister plus tôt les enfants atteints de troubles de la santé mentale.
  • Doter les écoles de travailleurs en santé mentale et de personnel infirmier ayant une expertise en santé mentale, ce qui bénéficierait à plus de 9 000 enfants et jeunes.
  • Élaborer un guide des ressources et un site Web donnant aux enseignants des paliers élémentaire et secondaire de l'information permettant de déceler les premiers signes de troubles de la santé mentale.
  • Aider les conseils scolaires à collaborer avec les partenaires communautaires pour fournir des services en santé mentale et offrir à l'ensemble des éducateurs de la province des formations favorisant la littératie en matière de santé mentale.

Aider les enfants vulnérables ayant des besoins uniques

  • Améliorer et élargir les services de télépsychiatrie en santé mentale pour aider les collectivités rurales, éloignées et insuffisamment desservies, ce qui bénéficierait à 800 enfants et familles supplémentaires.
  • Embaucher de nouveaux travailleurs en santé mentale autochtones en vue de fournir des services culturellement adaptés à 4 000 enfants et jeunes autochtones supplémentaires.
  • Recruter un complément de travailleurs pour les tribunaux de la santé mentale des jeunes afin de détourner 2 300 jeunes du système judiciaire en les orientant vers des services communautaires (p. ex. gestion de la colère, counseling clinique).
  • Élargir les services pour patients hospitalisés et externes présentant des troubles de l'alimentation en vue d'aider 300 enfants supplémentaires.
  • Recruter de nouveaux coordonnateurs de services pour aider les enfants et les jeunes ayant des besoins complexes en matière de santé mentale à accéder rapidement et facilement à de multiples services.
  • Recruter un plus grand nombre de travailleurs en santé mentale dans les collèges et les universités, en vue d'aider plus de 16 000 jeunes à faire plus facilement la transition entre les études secondaires et les études postsecondaires.

La Stratégie ontarienne globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances met l'accent sur les enfants. Dans cette optique, elle va améliorer l'accès aux services, élargir les soutiens, sensibiliser le système d'éducation à ces questions en améliorant sa capacité à prendre en charge les enfants et les jeunes atteints de troubles de la santé mentale, et créer un système plus intégré et réactif pour mieux répondre aux besoins de ces enfants et de leurs familles.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

  • Julia Goloshchuk

    Bureau de la ministre

    416 212-7159

  • Peter Spadoni

    ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse

    416 325-5156

Partager

Sujets

Santé et bien-être Domicile et communauté Enfants et adolescents Personnes ayant des déficiences