Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'amélioration des services de santé mentale aux enfants et aux jeunes : ce que les experts en disent

Document d'information archivé

L'amélioration des services de santé mentale aux enfants et aux jeunes : ce que les experts en disent

« Santé mentale pour enfants Ontario est ravie que le gouvernement s'engage à améliorer dans l'ensemble de la province les services aux jeunes qui ont des problèmes de santé mentale. Les sommes investies dans ce secteur aideront à offrir des traitements de haute qualité de manière efficiente et efficace et à obtenir ainsi les meilleurs résultats possible pour les jeunes et leurs familles. Nous anticipons avec plaisir l'occasion de travailler avec la ministre Broten à la réalisation de ces investissements prioritaires. »
- Gordon Floyd, président-directeur général, Santé mentale pour enfants Ontario

« La nouvelle annoncée aujourd'hui par la ministre Laurel Broten est une mesure importante et positive qui permettra de prioriser les services directs et axés sur les familles. L'éventail d'initiatives gouvernementales, notamment les services d'orientation ou de soutien pour les familles, marque un réel progrès vers une réforme globale des services de santé mentale aux enfants et aux jeunes. »
- Sarah Cannon, directrice générale, Parents for Children's Mental Health

« Cet investissement aidera à sauver des vies et à transformer l'avenir, affirme Calvin Younger, président de la Hincks-Dellcrest Foundation. Sous le leadership du gouvernement de l'Ontario, qui reconnaît la santé mentale des enfants comme une priorité, nous pouvons, ensemble, être porteurs d'espoir et d'optimisme et multiplier les possibilités pour les enfants et les familles que nous servons. »
- Calvin Younger, président du conseil, Hinks-Dellcrest Treatment Centre

« Investir dans les premières années de vie, au cours desquelles plus de 70 pour cent des troubles mentaux commencent, voilà une mesure indispensable pour obtenir de bons résultats plus tard dans la vie. L'approche multisectorielle du gouvernement à l'égard de la santé mentale des enfants et l'emphase mise sur une intervention précoce représentent un important pas en avant dans une stratégie provinciale de santé mentale. »
- Dre Catherine Zahn, présidente et directrice générale, Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH)

« La nouvelle annoncée aujourd'hui offre un soutien crucial aux personnes qui vivent avec une maladie mentale ou une dépendance, de même qu'à leurs familles. La stratégie contient les ingrédients essentiels pour permettre un continuum véritable et efficace de soins et de soutien. En ayant en place des dispositifs concrets de responsabilisation, nous serons sûrs de rester sur la bonne voie et de pouvoir offrir des soins de santé mentale à tous les Ontariens et à toutes les Ontariennes. Par l'attention particulière accordée à l'intervention précoce auprès des enfants et des jeunes durant sa première phase et à travers le déploiement de divers moyens pour améliorer les ressources et y offrir un accès plus opportun, la nouvelle annoncée aujourd'hui est un très grand pas en avant. Nous sommes ravis de pouvoir travailler avec les divers ministères et nos partenaires à la mise en œuvre de cette stratégie vitale. »
- George Weber, président et directeur général, Royal Ottawa Mental Health Group

« Investir dans la santé mentale des enfants et des jeunes, c'est investir dans la pérennité, la cohésion et la prospérité de l'Ontario. Le moment ne saurait être mieux choisi pour les Ontariens et les Ontariennes d'intervenir dans le débat et de plaider ensemble pour un engagement concret envers l'amélioration des soutiens et des services de santé mentale. »
- Catherine Fife, présidente, Ontario Public School Boards' Association

« Le gouvernement de l'Ontario a fait un important pas en avant en dévoilant cette stratégie. Je suis heureux de voir que l'Ontario fait intervenir l'ensemble du gouvernement dans la santé mentale et la lutte contre les dépendances, compte tenu du nombre de services gouvernementaux qui contribuent à améliorer la santé mentale des Ontariens et des Ontariennes. Je suis ravi également de la globalité de la stratégie, qui vise autant la réduction des préjugés que la formation des premiers intervenants. »
- Michael Kirby, président, Commission de la santé mentale du Canada

« Il est si rassurant de voir que le gouvernement de l'Ontario semble comprendre la réalité quotidienne des personnes qui ont une maladie mentale ou des dépendances. Souvent, dans les moments difficiles, ce type de problèmes échappe au gouvernement, mais pas dans ce cas-ci. L'utilité de ce rapport tient en grande partie à la contribution recherchée auprès de tous les secteurs. Dans l'idéal, tout aurait été permis pour corriger les problèmes de longue date, mais la période difficile que nous traversons exhorte à la retenue. Qu'à cela ne tienne, nous sommes sur la bonne voie. Je suis particulièrement heureuse de l'intention d'appuyer un système plus intégré de soutien qui réduit les obstacles à l'emploi. »
- Pat Capponi, survivante de la psychiatrie, animatrice principale, Voices From the Street

« Les problèmes de dépendance et de santé mentale ont été trop longtemps mis de côté. Avec cette annonce et l'engagement pris envers la santé mentale et les dépendances dans son plus récent budget, l'Ontario a décidé de faire en sorte que tout cela cesse. En commençant par les enfants et les jeunes et en abordant les autres volets de cette stratégie, l'Ontario est aujourd'hui en voie de guérison. »
- David Kelly, directeur général, Ontario Federation of Community Mental Health and Addiction Programs

« Les médecins de l'Ontario tiennent à féliciter le gouvernement, qui dévoile aujourd'hui sa stratégie globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances. Un accent renouvelé sur la santé mentale, particulièrement la santé mentale des enfants, a été l'une des idées maîtresses du programme électoral que nous avons proposé cette année et nous attendons avec impatience l'occasion de collaborer de près avec le gouvernement pour déployer cette stratégie et veiller à ce que les patients reçoivent les soins et les services dont ils ont besoin. »
- Dr Stewart Kennedy, président, Ontario Medical Association

« Plus vite nous parvenons à déceler une maladie mentale, meilleures sont les chances de rétablissement. Les dispositions prises dans le cadre de cette stratégie de santé mentale aideront les professions clés et le public à savoir comment reconnaître les symptômes et intervenir plus rapidement. »
- Mary Alberti, présidente-directrice générale, Schizophrenia Society of Ontario

«J'applaudis l'initiative de la ministre Matthews et de son ministère dans ce domaine. C'est bien là que la santé mentale doit commencer. Comme l'a affirmé l'honorable Michael Kirby, président de la Commission de la santé mentale du Canada : « Si la santé mentale est l'orpheline du système de soins de santé, alors la santé mentale des jeunes est l'orpheline de cette orpheline ». La santé mentale des enfants et des jeunes est l'affaire de tous. Ce qui compte, c'est une détection et une intervention précoces. Nous devons développer la littératie en santé mentale dans le corps enseignant, le corps médical, la police, le clergé, de même que chez les entraîneurs, les juges, les avocats, les dentistes, les travailleuses et les travailleurs des services de protection de l'enfance et des services de justice pour la jeunesse - toutes les personnes qui interviennent auprès des enfants et des jeunes. Nous devons écouter les jeunes si nous ne voulons pas faire fausse route ».
- Shelagh Rogers, Ordre du Canada, présentatrice, CBC Radio One, The Next Chapter

« L'AEFO accueille les nouveaux investissements dans les services de santé mentale aux enfants et aux jeunes dans la province. Les jeunes personnes qui sont aux prises avec des problèmes de santé mentale doivent pouvoir accéder rapidement à une aide spécialisée. Sans cela, leur apprentissage et, en vérité, leur avenir peuvent être compromis. »
- Anne Vinet-Roy, vice-présidente de l'Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens

« Le gouvernement reconnaît dans le Budget de cette année qu'il faut des ressources pour que les systèmes provinciaux de soutiens en santé mentale soient adaptés aux besoins des enfants et des jeunes. L'OCSTA accueille à bras ouverts l'investissement du gouvernement dans une Stratégie de santé mentale et de lutte contre les dépendances qui commencera par les enfants et les jeunes. »
- Nancy Kirby, présidente, Ontario Catholic School Trustees' Association

« Stephanie et moi, nous faisons tout pour que les conversations sur la santé mentale et le suicide se transforment en actions et en démarches concrètes pour susciter une prise de conscience et favoriser une intervention précoce dans les écoles, les centres sportifs et le milieu de travail. Nous pensons qu'en nous concentrant sur l'enfant et l'adolescent, nous aiderons à garder nos jeunes en bonne santé et à les garder en vie. »
- Luke Richardson, père, entraîneur adjoint, Sénateurs d'Ottawa

« Dans le Budget de l'Ontario présenté en mars, la Commission de la santé mentale du Canada a été heureuse de constater l'engagement de notre province envers la santé mentale des enfants et des jeunes. Le déploiement de la stratégie Esprit ouvert, esprit sain place cet engagement dans le contexte d'une stratégie globale et intégrée pour la santé mentale et les dépendances en Ontario. Cette stratégie et les actions qui en découleront aideront à améliorer la santé mentale partout en Ontario. »
- Louise Bradley, présidente et directrice générale, Commission de la santé mentale du Canada

« C'est une très bonne nouvelle pour nous, car ce nouveau financement annuel et cet investissement dans la santé mentale des enfants et des jeunes autochtones sont la bonne solution. Souvent, la santé mentale est laissée pour compte dans la vie des enfants autochtones. Nous sommes très encouragés de voir que le gouvernement a reconnu les besoins uniques de ces enfants. Cet investissement nous permettra d'entreprendre l'important travail qui doit être fait dans notre communauté. »
- Kenn Richard, directeur général, Services aux enfants et aux familles autochtones de Toronto

« Améliorer les soutiens destinés à la santé mentale des enfants et des jeunes, c'est pour nous une chance inouïe d'opérer un changement qui peut transformer des vies - maintenant et dans les années à venir. »
- Dr Ian Manion, directeur général, Centre d'excellence provincial en santé mentale des enfants et des ados

« Je félicite le gouvernement de l'Ontario pour son investissement dans la détection précoce des problèmes et l'accès aux services de santé mentale pour les enfants, ce qui améliorera considérablement les résultats en matière de santé mentale pour les enfants de l'Ontario. »
- Mary Jo Haddad, présidente et directrice générale, Hospital for Sick Children

Partager

Sujets

Santé et bien-être Domicile et communauté Enfants et adolescents Personnes ayant des déficiences