Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Appuyer les jeunes et préserver la sécurité des collectivités

Communiqué archivé

Appuyer les jeunes et préserver la sécurité des collectivités

Le Plan d'action jeunesse du gouvernement McGuinty met l'accent sur l'emploi et vise à bannir les armes à feu des rues

Le gouvernement lance un plan fondé sur une approche équilibrée dans l'objectif de préserver la sécurité des familles dans nos collectivités en aidant les jeunes à trouver un emploi et à réussir, et en faisant disparaître des rues de l'Ontario les bandes criminalisées, les armes à feu et les produits stupéfiants.

Au cours des 30 derniers jours, le docteur Eric Hoskins, le ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse, et Madeleine Meilleur, la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, ont recueilli les témoignages de jeunes et de familles, ainsi que ceux de leaders communautaires, de chefs d'entreprise et de policiers, l'objectif étant d'étayer l'élaboration d'un plan d'action.

Le Plan d'action jeunesse de l'Ontario bénéficiera à 13 000 jeunes supplémentaires chaque année grâce à la mise en œuvre de 20 initiatives, notamment :

  • L'élargissement des programmes d'emplois d'été pour les jeunes défavorisés dans l'objectif de leur fournir des centaines d'emplois après l'école pendant l'année scolaire, et la collaboration avec le secteur privé pour offrir plus de débouchés à la jeunesse.
  • L'accroissement du nombre d'intervenants auprès des jeunes, qui passera de 62 à 97 à l'échelle de la province, pour aider les jeunes à faire des choix positifs et à rester sur le droit chemin.
  • Le soutien aux programmes communautaires ayant fait leurs preuves grâce à un nouveau Fonds Perspectives Jeunesse annuel, fondé sur les expériences et les résultats du Fonds Action Jeunesse.
  • Le financement permanent de la stratégie d'intervention contre la violence à Toronto (TAVIS) et de la Stratégie provinciale d'intervention contre la violence (SPIV), qui ciblent les activités illégales liées aux bandes criminalisées, aux produits stupéfiants et aux armes dans les collectivités en mettant l'accent sur l'intervention, sur l'exécution de la loi et sur la mobilisation communautaire.
  • Le soutien du programme Échec au crime en doublant les récompenses offertes pour les signalements permettant de bannir les armes à feu des rues.

Le gouvernement nomme également M. Alvin Curling — l'un des auteurs de l'Examen des causes de la violence chez les jeunes — au poste de Strategic Advisor on Youth Opportunities/conseiller stratégique sur les perspectives pour la jeunesse auprès du ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse.

Débarrasser les rues des armes à feu et des bandes criminalisées, fournir des options positives aux jeunes et renforcer la sécurité au sein des collectivités et des quartiers pour l'ensemble de la population ontarienne : autant d'objectifs qui s'inscrivent dans le nouveau Plan d'action jeunesse du gouvernement McGuinty.

Faits en bref

  • L'Ontario investit plus de 20 millions de dollars en financement neuf à l'appui du Plan d'action jeunesse — les économies en résultant compensent entièrement le coût lié à l'élargissement des programmes existants et à la création de nouveaux programmes.
  • Globalement, le taux de criminalité juvénile en Ontario est inférieur de 23 pour cent au taux enregistré en 2000. Les crimes violents commis par des jeunes ont également diminué de 17 pour cent par rapport à la même période, ce qui est mieux que le taux national qui a, lui, baissé de 10 pour cent.
  • Cet été, plus de 4 300 jeunes à risque de 33 collectivités ontariennes ont acquis une expérience de travail valable et de nouvelles compétences par l'intermédiaire de l'initiative Expérience de travail dans les services policiers pour les jeunes et du Programme d'emplois d'été pour les jeunes.

Document d’information

Ressources additionnelles

  • L'ancien juge en chef, M. Roy McMurtry, et l'ancien député et président de l'Assemblée législative, M. Alvin Curling, ont remis leur rapport intitulé Examen des causes de la violence chez les jeunes en 2008. Les travaux du gouvernement reposent depuis lors sur ce rapport.
  • Au printemps 2009, le gouvernement a conclu un partenariat avec l'Association des chefs de police de l'Ontario afin d'élaborer une stratégie de prévention du crime à l'échelle de la province, avec pour première étape la récente publication du rapport La prévention de la criminalité en Ontario : un cadre d'action.

Citations

« Au cours des 30 derniers jours, nous avons recueilli les témoignages d'Ontariennes et d'Ontariens de tous les milieux à propos de la façon dont nous pouvons améliorer la vie des jeunes. En instaurant ce Plan d'action jeunesse, nous prenons des mesures à effet immédiat ainsi que des initiatives à plus long terme pour assurer la sécurité de nos collectivités et pour nous attaquer aux causes profondes de la violence. Les jeunes ont parfois besoin de notre soutien pour parvenir à discerner une voie viable vers l'avenir les amenant à faire des choix positifs et à devenir des acteurs productifs — et notre Plan d'action jeunesse leur offre ce soutien. »

Dr Eric Hoskins

ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse

« Le Plan d'action jeunesse reconnaît que c'est sur le terrain, à l'échelon communautaire, que nous pouvons le plus changer les choses. Tous nos partenaires s'accordent à le dire, et, en travaillant de concert, nous pouvons avoir un impact positif et durable sur les collectivités de Toronto et de tout l'Ontario. »

Madeleine Meilleur

ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels

Partager

Sujets

Éducation et formation Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité Régions rurales et du Nord Enfants et adolescents Consommateurs