Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration concernant le rapport final de l'Examen indépendant du programme d'analyse capillaire de Motherisk

Déclaration archivé

Déclaration concernant le rapport final de l'Examen indépendant du programme d'analyse capillaire de Motherisk

La déclaration suivante a été publiée aujourd'hui par Tracy MacCharles, ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse, au nom du gouvernement de l'Ontario, concernant le rapport final de l'honorable Susan Lang sur la fiabilité de l'analyse des mèches de cheveux pour le dépistage de drogue et d'alcool, utilisée par le laboratoire d'analyse des drogues de Motherisk (Motherisk Drug Testing Laboratory) :

« Notre gouvernement est extrêmement préoccupé par les conclusions de cet examen et nous prendrons des mesures immédiates.

Notre gouvernement sait à quel point cette situation est difficile pour de nombreuses personnes et reconnaît qu'il faut prendre des mesures urgentes et efficaces. Nous sommes déterminés à aider les personnes qui risquent d'avoir été touchées par ces conclusions. C'est pourquoi nous avons pris la décision de nommer un commissaire indépendant pour aider les personnes qui risquent d'avoir été touchées par la méthode d'analyse capillaire défectueuse utilisée par Motherisk.

Nous tenons à dire aux familles, aux parents ou aux enfants qui estiment avoir été touchés par ces circonstances, que nous prenons des mesures pour leur offrir un soutien durant cette période difficile. Toute personne qui estime que son cas risque d'avoir été influencé par une analyse de Motherisk peut composer le 1 855 235-8932 pour demander que son cas soit transmis au commissaire. Nous offrirons également des services de counseling à ce numéro, pour accorder un soutien immédiat aux personnes et aux familles qui en ont besoin.

J'aimerais aussi vous dire qu'en tant que ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse, le bien-être des enfants pris en charge est primordial. Dès qu'il est devenu évident que la fiabilité des analyses de Motherisk était source de préoccupations, mon ministère a publié une directive adressée à toutes les sociétés d'aide à l'enfance (SAE) en Ontario pour leur demander d'arrêter immédiatement d'utiliser les analyses de Motherisk ou de se fonder sur elles. Il est aussi important de noter que Sick Kids a supprimé l'utilisation des analyses de Motherisk.

Comme l'honorable Susan Lang le mentionne dans son rapport, les analyses des mèches de cheveux ne sont qu'un des outils utilisés pour déterminer si un enfant a été victime de mauvais traitements ou de négligence. Le fait d'avoir recours à une analyse de Motherisk dans une affaire de protection de l'enfance ne signifie pas que l'analyse a représenté un facteur déterminant dans l'issue de cette affaire. Il est néanmoins important que les personnes qui risquent d'avoir été touchées puissent obtenir l'aide du commissaire.

Nous aimerions remercier l'honorable Susan Lang et son équipe, de même que les nombreux organismes et personnes qui ont participé à cet examen.

Au début de l'année prochaine, la province fournira une réponse plus détaillée à ce rapport, de même que d'autres renseignements sur le commissaire et les prochaines étapes. »

Document d’information

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Domicile et communauté Enfants et adolescents Parents