Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Projets sélectionnés au titre du Fonds des réalités rurales

Document d'information archivé

Projets sélectionnés au titre du Fonds des réalités rurales

L'Ontario investit plus d'1 million de dollars dans 16 projets par le biais du Fonds des réalités rurales, afin d'offrir un soutien aux organismes de prévention de la violence faite aux femmes et aux maisons d'hébergement situés dans des collectivités rurales, éloignées et du Nord, notamment :

La maison Bernadette McCann House for Women reçoit 8 000 dollars pour identifier les services et les lacunes dans les services offerts aux femmes et aux enfants du comté de Renfrew. Le projet Renfrew County Mapping (cartographie du comté de Renfrew) permettra de recueillir des renseignements auprès des fournisseurs de services et des usagers. Il étudiera d'autres services dans les zones rurales et les stratégies employées pour lutter contre la violence familiale dans ces collectivités. Un rapport de synthèse cernera les possibilités de collaboration.

Central Family Transition Place expérimentera un projet ambulant d'approche en milieu rural dans le comté de Dufferin, à Shelburne et à Grand Valley grâce à un financement de 104 000 dollars sur deux ans. Le projet prévoit l'embauche d'un conseiller ou d'une conseillère pour se rendre auprès des femmes susceptibles de ne pas pouvoir se déplacer pour demander des services à l'organisme. Ce dernier collaborera avec les cantons pour favoriser l'accès aux places disponibles, fournir des séances d'information, rencontrer des femmes ayant besoin de services, orienter des femmes ou les mettre en relation avec d'autres fournisseurs de services communautaires. Le projet permettra également de mettre en place des services de vidéoconférence, de counselling électronique et de correspondance par messages courts pour améliorer l'accès aux services.

Le Centre Passerelle pour femmes du Nord Ontario à Cochrane mène le projet Rompre l'isolement des femmes aînées francophones grâce à une subvention de 68 000 dollars sur deux ans. S'appuyant sur un modèle de formation des formateurs visant des groupes de soutien d'expression française, ce projet contribue à mettre fin à l'isolement des femmes aînées francophones. Le Centre Passerelle travaillera avec Action ontarienne contre la violence faite aux femmes et d'autres partenaires des régions rurales et du Nord pour former un comité consultatif, élaborer des activités de recherche et mettre en commun des pratiques exemplaires.

Crisis Homes Inc. réalise son projet Bridging Northern Shelters to Enhance Services (mettre en lien les maisons d'hébergement du Nord pour améliorer les services) dans les régions de Kenora, de Thunder Bay, de Dryden, de Marathon et de Sioux Lookout grâce à une subvention de 134 000 dollars sur deux ans. Le projet vise à mettre en œuvre des services de vidéoconférence pour non seulement améliorer l'accès des femmes victimes de violence et de leurs enfants à des services dans les régions éloignées et les régions du Nord, mais aussi permettre aux femmes et aux enfants résidant dans des maisons d'hébergement de rester en lien avec leur foyer, leur collectivité et leurs aînés.

La maison d'hébergement First Step Women's Shelter mène un projet de liaison avec les communautés des Premières Nations à Red Lake et à Sioux Lookout grâce à un financement de 156 000 dollars sur deux ans. Ce projet permettra au personnel de First Step et de l'organisme New Starts for Women de se rendre dans les collectivités éloignées du Nord pour offrir éducation et formation sur la violence faite aux femmes. L'objectif est de mieux faire connaître les services offerts, d'établir des partenariats et de promouvoir une meilleure compréhension des collectivités locales où les organismes interviennent.

Haldimand Norfolk Women's Servicesva lancer un nouveau projet intitulé Supporting Rural Women Experiencing Intimate Partner Violence: Exploring Strategies and Best Practices (Soutenir les femmes en situation de violence conjugale dans les régions rurales : explorer des stratégies et des pratiques exemplaires) grâce à une subvention de 16 500 dollars. Ce projet de recherche permettra de recueillir des renseignements sur les stratégies employées par les maisons d'hébergement en milieu rural pour répondre aux besoins en santé et en sécurité des femmes victimes de mauvais traitements. Il étudiera des modèles de prestation de services et des approches innovantes par le biais de groupes de discussion et d'entrevues avec des membres du personnel des centres d'hébergement en milieu rural et des femmes ayant reçu de l'aide au sein de centres d'hébergement situés dans différentes collectivités. L'objectif est de recommander des pratiques exemplaires et des stratégies innovantes pour assurer des services en milieu rural.

La maison Leeds and Grenville Interval House réalisera un projet de centre de services mobiles à Leeds et Grenville grâce à un financement de 121 000 dollars sur deux ans. Ce projet pilote vise à créer un centre de services mobiles pour venir en aide aux femmes ou à leurs enfants. L'équipe mobile comprendra des travailleurs et travailleuses en services de soutien et d'approche ainsi qu'un travailleur ou une travailleuse d'aide aux enfants témoins. Le centre de services mobiles s'adresserait aux clients qui vivent dans les collectivités éloignées ou qui n'ont guère ou pas de moyens de transport pour accéder aux services de Brockville.

La Maison Interlude reçoit un financement de 40 000 dollars sur deux ans pour collaborer avec des organismes et des coalitions dans le comté de Prescott-Russell en vue d'élaborer une approche coordonnée pour atténuer les défis en matière de services de transport en milieu rural. Le projet Transport collectif permettra d'identifier, de coordonner et de mutualiser les ressources, les formations et les politiques en vue d'optimiser les services de transport existants.

L'organisme Nijikiwendidaa Anishnaabekewewag Services Circle, établi dans la région de Durham, reçoit 63 000 dollars cette année afin d'améliorer la prestation des services de première ligne aux femmes et aux enfants autochtones dans les régions éloignées et rurales en mieux coordonnant les services de lutte contre la violence faite aux femmes autochtones et les partenaires communautaires. Ce projet facilitera la collaboration entre les organismes de prévention de la violence faite aux femmes et les communautés autochtones, et permettra ainsi d'élargir l'accès à des services culturellement adaptés dans les régions rurales et éloignées.

L'organisme North Manitoulin Family Resources élabore actuellement un projet de connexion communautaire grâce à un financement de 52 000 dollars sur deux ans. L'une des principales raisons pour lesquelles les femmes ne font pas appel aux maisons d'hébergement est le manque de transport sur l'île Manitoulin, qui empêche les femmes et leurs enfants d'entretenir des relations avec leurs collectivités d'origine, y compris avec des fournisseurs de soins de santé ou des écoles. Ce projet permettra de mettre en relation ces familles avec des bénévoles et des organismes partenaires de services sociaux et communautaires pour les aider à maintenir leurs liens dans leurs collectivités.

Perth County Transition Home for Women Inc.(le centre d'hébergement pour femmes Optimism Place) reçoit 81 888 dollars sur deux ans pour réaliser son projet North Perth Rural Realities (Réalités rurales de North Perth) à Stratford et à North Perth. Le projet permettra d'embaucher un travailleur ou une travailleuse au sein du comité consultatif de North Perth, en vue d'étudier un nouveau modèle d'intervention d'urgence, de counseling, d'appui juridique, d'aiguillage et d'accès à un endroit sûr où dormir. Le projet comble ainsi les lacunes qui empêchent historiquement de toucher certains groupes cibles.

La Three Oaks Foundationà Belleville reçoit, dans le cadre du Fonds des réalités rurales, un financement de 57 000 dollars pour la mise en place d'un programme de formation des formateurs auprès de femmes ayant été victimes de violence. Ces femmes acquerront les compétences nécessaires pour animer des groupes de soutien dans leurs propres collectivités rurales et ainsi contribuer à réduire l'isolement des femmes. Ce projet ne remplacera pas les services professionnels, mais contribuera à élargir le réseau de soutien disponible dans les zones rurales.

L'organisme Women's Place à St. Catharines mettra en œuvre un programme d'éducation et de sensibilisation en milieu rural dans la région de Niagara, grâce à une subvention de 46 000 dollars sur deux ans. Dans le cadre de ce projet, l'organisme cernera les lieux habituellement fréquentés par les femmes dans sa zone de service (établissements de soins de santé, centres spirituels et communautaires, bibliothèques, écoles, etc.). En outre, il offrira une formation aux professionnels connexes des collectivités rurales pour les aider à reconnaître les signes de violence conjugale et les sensibiliser aux ressources et aux processus d'aiguillage en place. Ce programme permettra également de répondre aux besoins particuliers des femmes qui vivent en milieu rural et qui cherchent des services de soutien et de planification d'urgence à des fins de sécurité.

L'organisme Women's Resources of Kawartha Lakes reçoit un financement de 60 000 dollars sur deux ans pour élaborer un modèle de centre de renseignements et de services aux femmes vivant dans des régions rurales. Dans le cadre du projet The Bridges of Kawartha Lakes (les passerelles de Kawartha Lakes), les services à Lindsay et dans les collectivités éloignées seront coordonnés, et un centre de services, établi dans les mêmes locaux, sera établi avec au moins trois sites satellites. Les services seront également accessibles par téléphone, par Skype, par vidéoconférence et par courriel.

Le Women's Rural Resource Centre de Strathroy et sa régionmettra sur pied une table ronde d'analyse de la situation au sein du comté rural de Middlesex, grâce à une subvention de 58 000 dollars sur deux ans. Dans le cadre de ce projet, l'organisme collaborera avec les services de police de Strathroy-Caradoc et la Police provinciale de l'Ontario, des fournisseurs de services de santé mentale et de lutte contre les dépendances, de protection de l'enfance, de santé, d'éducation et d'aide aux victimes, ainsi qu'avec des Premières Nations. Le projet contribuera à combler les lacunes entre les services, à accroître la coordination et l'accessibilité, à renforcer la capacité de repérer la violence faite aux femmes et à aiguiller les victimes vers les services appropriés.

L'UJGC de Peterborough Haliburton reçoit un financement de 94 500 dollars sur deux ans pour réaliser son projet Rural Realities of Serving Abused Women in Haliburton (Réalités rurales des services aux femmes maltraitées de Haliburton) en vue d'améliorer ses activités d'approche visant les femmes qui vivent en milieu rural et qui ont un accès limité à des moyens de transport. L'organisme embauchera également un conseiller ou une conseillère, dont le mandat sera de réaliser une étude de viabilité et un plan de construction d'une maison d'hébergement pour femmes victimes de violence et d'accomplir des missions de counselling à Haliburton, ce qui pourrait amener à modifier le modèle de services de l'organisme.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Domicile et communauté Régions rurales et du Nord Autochtones Femmes