Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario facilite l'accès aux services pour les personnes ayant une déficience intellectuelle

Bulletin archivé

L'Ontario facilite l'accès aux services pour les personnes ayant une déficience intellectuelle

Environ 3 000 personnes par année bénéficieront des changements

L'Ontario simplifie le processus de demande pour les jeunes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles qui présentent une demande en vertu du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) et du Programme de services particuliers à domicile (PSPD).

Jusqu'à présent, les jeunes ayant une déficience intellectuelle qui voulaient obtenir des services et des soutiens aux adultes ayant une déficience intellectuelle, financés par le gouvernement, de même qu'un soutien du revenu en vertu du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées, devaient prouver leur déficience intellectuelle à deux reprises.

À compter du 1er septembre, une fois qu'une personne aura été jugée admissible aux services aux adultes ayant une déficience intellectuelle, financés par le ministère, elle n'aura plus besoin d'être assujettie à un deuxième processus de vérification de sa déficience pour être admissible au Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées.

Les exigences actuelles du POSPH, y compris celles touchant l'admissibilité financière, s'appliquent toujours.   

Les familles qui touchent un financement en vertu du PSPD pour des enfants ayant une déficience intellectuelle, âgés de moins de 18 ans, n'auront plus besoin de présenter une nouvelle demande de financement chaque année. Cela signifie que tous les bénéficiaires du PSPD verront leur niveau de financement actuel automatiquement renouvelé jusqu'à leur 18e anniversaire, tant qu'ils respectent les critères d'admissibilité. Si la situation d'un ou d'une bénéficiaire ou ses besoins changent, il ou elle devrait contacter son bureau régional.

Cette amélioration fait partie de l'engagement pris par l'Ontario d'offrir des soutiens et des services intégrés qui satisfont de façon optimale les besoins des personnes et assurent une transition harmonieuse aux étapes clés de la vie et de la prestation de soins.

Faits en bref

  • Environ 42 000 adultes en Ontario reçoivent actuellement des services et des soutiens aux personnes ayant une déficience intellectuelle, financés par le ministère
  • Le financement en vertu du PSPD permet aux familles d’acheter des soutiens et des services pour leurs enfants, qu’elles ne pourraient pas normalement leur offrir ou qui ne sont pas disponibles dans leur collectivité.

Ressources additionnelles

Citations

« Notre gouvernement s’efforce d’éliminer les obstacles auxquels les personnes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles sont confrontées en matière d’accès aux soutiens et aux services. Ce changement est une autre mesure que nous prenons pour aider à améliorer leur expérience de nos services aux personnes ayant une déficience intellectuelle et des systèmes d’aide sociale. Cela ne faisait aucun sens d’exiger que les personnes prouvent leur déficience à maintes reprises. Elles n’auront désormais plus à le faire. »

Dre Helena Jaczek

ministre des Services sociaux et communautaires

« Les jeunes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles sont déjà confrontés à une myriade d’obstacles en matière d’accès aux services. L’annonce faite aujourd’hui est un exemple de la façon dont le gouvernement réduit ce type d’obstacles et veille à ce que les personnes obtiennent leurs soutiens de façon aussi harmonieuse que possible. C’est un changement qui est plein de bon sens. »

Michael Coteau

ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Autochtones Enfants et adolescents Francophones Parents Personnes ayant des déficiences Réduction de la pauvreté