Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario renforce la protection des enfants afin d'améliorer les résultats pour la jeunesse

Communiqué

L'Ontario renforce la protection des enfants afin d'améliorer les résultats pour la jeunesse

La province accroît la responsabilisation et la prestation de services axés sur l’enfant

L'Ontario s'efforce d'aider les enfants et les jeunes de la province à atteindre leur plein potentiel par l'introduction d'une loi qui renforcera et modernisera les services à l'enfance et à la jeunesse.

En effet, cet après-midi le ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse, Michael Coteau, a présenté à l'Assemblée législative la Loi sur les services à l'enfance, à la jeunesse et à la famille. S'il est adopté, le projet de loi mettrait les enfants au cœur de la prise de décision, favoriserait la prestation de services plus responsables, adaptés et accessibles pour les enfants et les jeunes et renforcerait la surveillance des sociétés d'aide à l'enfance et des services résidentiels titulaires de permis, par les moyens suivants :

  • Relèvement de l'âge maximum de la protection de 16 à 18 ans, pour offrir une protection accrue à un plus grand nombre de jeunes vulnérables qui vivent dans des conditions dangereuses afin de les soutenir dans leurs études et de réduire le risque d'itinérance et de traite des personnes.
  • Renforcement de l'accent mis sur l'intervention précoce afin d'éviter que les enfants et les familles n'atteignent une situation de crise à la maison.
  • Prestation de services plus appropriés sur le plan culturel pour l'ensemble des enfants pris en charge par le système de bien-être de l'enfance, y compris les enfants et les jeunes autochtones et noirs, afin de veiller à ce qu'ils reçoivent le plus de soutien possible.
  • Amélioration de la surveillance des fournisseurs de services, y compris les sociétés d'aide à l'enfance, afin que les enfants et les jeunes reçoivent des services cohérents et de haute qualité à l'échelle de la province.

En plus d'introduire cette loi, l'Ontario veut renforcer la responsabilisation au sein du système de protection de l'enfance en exigeant que les sociétés d'aide à l'enfance publient les résultats de leurs vérifications financières ainsi que leurs dépenses. La province envisagera également la possibilité de créer une agence d'adoption unique pour l'ensemble de la province afin d'aider davantage d'enfants à trouver des foyers permanents stables et accueillants.

Les nouvelles initiatives de la province soutiendront également de meilleurs résultats pour les enfants et les jeunes noirs, ce qui comprend la collecte obligatoire de données fondées sur l'identité, y compris les données fondées sur la race, afin de favoriser une meilleure planification et une prestation plus efficace des services et la mise en œuvre du plan Une vision Une Voix dans les sociétés d'aide à l'enfance.

Notre volonté de soutenir les enfants et les jeunes et de veiller à ce qu'ils atteignent leur plein potentiel fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population.

Faits en bref

  • La province établira un groupe de travail d’experts des secteurs du bien-être de l’enfance, des services résidentiels et de la santé mentale pour aider le gouvernement à mettre en œuvre le projet de loi.
  • Le plan du gouvernement visant à réformer le système de bien-être de l’enfance est compatible avec le principe de Katelynn, selon lequel les enfants doivent être au cœur de la prise de décision dans ce système. Ce principe a été créé après l’assassinat tragique d’une enfant 7 ans, Katelynn Sampson.
  • La loi qui régit actuellement les services à l’enfance et à la jeunesse en Ontario est la Loi sur les services à l’enfance et à la famille, proclamée en 1985.
  • L’an dernier, les 38 sociétés d’aide à l’enfance et neuf sociétés autochtones de bien-être de l’enfance de l’Ontario ont fourni des services à plus de 113 000 familles.
  • Le nombre moyen d’enfants pris en charge a baissé de 19 % depuis 2009.

Ressources additionnelles

Citations

Michael Coteau

« En tant que député, ministre et père de famille, j’accorde la plus haute importance à ce que notre gouvernement fasse tout en son pouvoir pour mettre les enfants et les jeunes au cœur de notre prise de décision. Nous devons donner aux jeunes une voix au chapitre des décisions concernant leur protection et leur prise en charge. Pour moi, il est évident que la création d’un tel système exige un changement radical afin d’ouvrir la voie à des services qui sont beaucoup plus responsables et sensibles. Ce projet de loi constitue un premier pas de fait, alors que nous travaillons à améliorer les résultats et à aider les jeunes afin qu’ils réalisent leur plein potentiel. »

Michael Coteau

ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse

« Nous nous réjouissons des changements positifs que la province a annoncés aujourd’hui pour moderniser le secteur des services à l’enfance et à la jeunesse en Ontario. C’est un grand pas de fait vers l’amélioration des résultats pour les jeunes vulnérables. En particulier, l’augmentation de l’âge de protection jusqu’à 18 ans fera une différence profonde pour les jeunes vulnérables en leur ouvrant l’accès à un plus large éventail de services et de soutiens. »

Bruce Rivers

directeur général, Covenant House Toronto

« Nous nous félicitons d’avoir l’occasion de travailler en étroite collaboration avec nos partenaires au sein du gouvernement et du secteur afin de continuer de donner des conseils sur la mise en œuvre de cette nouvelle loi et de ces réformes du système de bien-être de l’enfance. Ce projet de loi permettra d’offrir des services plus solides, d’améliorer les résultats et de mettre l’accent sur la prévention. Nous sommes particulièrement heureux de voir l’âge maximum de la protection passer à 18 ans, et nous sommes ravis par le soutien continu du ministère en faveur du projet Une vision Une voix pour améliorer les résultats des enfants et familles afro-canadiens qui entrent en contact avec le système de bien-être de l’enfance. »

Mary Ballantyne

chef de la direction, Association ontarienne des sociétés de l’aide à l’enfance

« Nous avons été ravis d’apprendre que le ministre a l’intention de financer intégralement l’élaboration du cadre de pratique Une vision Une voix. C’est une excellente nouvelle pour le secteur du bien-être des enfants et pour la communauté afro-canadienne. Le projet Une vision Une voix vise à écouter et à respecter les voix de cette communauté par rapport à leur expérience du système de bien-être des enfants. L’importance de ce projet est clairement démontrée par l’engagement du ministre à le réaliser afin d’améliorer les résultats pour les familles afro-canadiennes. L’Association est fière de former un partenariat avec la communauté afro-canadienne autour de cette initiative cruciale, et elle continuera de miser sur la première phase du projet Une vision Une voix pour avancer vers sa mise en œuvre. »

Kike Ojo

chef de projet, Une vision Une voix, Association ontarienne des sociétés d’aide à l’enfance

« L’engagement du gouvernement de l’Ontario à renforcer les communautés est important pour améliorer les résultats des enfants et familles métis de la province. Les services à l’enfance et à la famille de l’Ontario ont besoin d’être réformés en profondeur, y compris par l’adoption de lois dans lesquelles des termes offensants sont remplacés par un vocabulaire plus actuel et approprié, en veillant à ce que les enfants, familles et communautés métis soient reconnus, respectés et inclus avec les autres peuples autochtones. Métis Nation of Ontario (MNO) voit la nouvelle loi comme une étape vers des approches plus efficaces et axées sur la prévention pour améliorer les résultats des enfants et des jeunes métis. Il s’agit là d’un objectif commun de MNO et du gouvernement de l’Ontario, comme le montre l’Accord-cadre entre l’Ontario et Métis Nation. Nous sommes impatients d’examiner le projet de loi et de participer au dialogue qui suivra son introduction, et de développer un partenariat renforcé avec le gouvernement de l’Ontario dans le secteur des services à l’enfance et à la famille au profit de tous les enfants et jeunes métis. »

Margaret Froh

présidente, Métis Nation of Ontario

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Domicile et communauté Autochtones Enfants et adolescents Parents