Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement de l'Ontario pour la population va réformer l'aide sociale pour aider un plus grand nombre de personnes à se remettre sur la bonne voie

Communiqué

Le gouvernement de l'Ontario pour la population va réformer l'aide sociale pour aider un plus grand nombre de personnes à se remettre sur la bonne voie

TORONTO - L’Ontario est en train d’élaborer un plan pour réformer l’aide sociale de façon à aider un plus grand nombre de personnes à briser le cycle de la pauvreté, à réintégrer le marché du travail et à se remettre sur la bonne voie.

« Nous devons agir et ne pas nous contenter de laisser les gens simplement enlisés dans la pauvreté », a déclaré Lisa MacLeod, ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires, lors de l’annonce du plan de réforme. « Nous allons suspendre le système de mesures disparates du gouvernement précédent et le remplacer par un système qui aide à stabiliser les personnes dans le besoin et à favoriser leur réussite.»

Mme MacLeod a insisté sur le fait que le gouvernement a fixé une date limite accélérée de 100 jours pour élaborer et annoncer un programme d’aide sociale viable qui aidera les personnes à briser elles-mêmes le cycle de la pauvreté. À moyen terme, le gouvernement accordera aux prestataires actuels du programme Ontario au travail et du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées une augmentation généralisée de 1,5 p. 100 des taux de soutien, pour les aider à faire face à l’augmentation du coût de la vie. Dans le cadre de cette réforme, Mme MacLeod a annoncé que la province allait supprimer graduellement le projet de recherche portant sur le revenu de base en Ontario afin de financer des approches plus éprouvées.

« Notre plan permettra aux personnes de retourner travailler et de garder leur emploi, tout en aidant les personnes handicapées à travailler lorsqu’elles en sont capables et à participer à la vie de leurs collectivités », a affirmé Mme MacLeod. « Les efforts que nous déploierons pour réparer le système d’aide sociale iront de pair avec nos engagements consistant à réduire le prix de l’essence de 10 cents le litre, à faire baisser les tarifs d’électricité et à offrir un allègement fiscal ciblé aux parents qui travaillent et aux personnes qui gagnent le salaire minimum. Toutes ces mesures offriront des avantages ciblés aux familles à plus faible revenu. »

Au cours des 15 dernières années, le nombre d’Ontariennes et d’Ontariens qui ont été forcés de compter sur l’aide sociale a grimpé en flèche de 55 p. 100 : 1 personne sur 5 touche des prestations du programme Ontario au travail pendant au moins cinq ans et, lorsque les bénéficiaires quittent le programme, près de la moitié y recourt à nouveau par la suite, 90 p. 100 d’entre eux dans l’année qui suit leur départ. C’est ce à quoi ressemble un cycle de pauvreté.

« L’aide sociale sera toujours un mécanisme compassionnel pour les personnes dans le besoin, mais elle doit aussi permettre de briser le cycle de la pauvreté et d’aider les personnes à se remettre sur la bonne voie grâce à la création d’emplois et de débouchés et à un regain d’espoir. Relever les défis d’envergure auquel notre système d’aide sociale est confronté n’est pas chose aisée. Mais c’est la bonne chose à faire et nous ferons les choses comme il faut.»

Document d’information

Contacts

  • Kristen Tedesco

    ministère des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires

    416 803-6153‎

Partager

Tags

Réduction de la pauvreté