Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario annonce un financement en vue de lutter contre l'exploitation sexuelle

Communiqué

L'Ontario annonce un financement en vue de lutter contre l'exploitation sexuelle

Le soutien accordé à Voice Found promouvra et renforcera les soutiens offerts aux survivantes

OTTAWA - L’Ontario protège l’essentiel en investissant jusqu’à 271 000 dollars en faveur de Voice Found, un organisme domicilié à Ottawa qui soutient les survivantes d’exploitation sexuelle. En outre, la province étudie de nouvelles approches pour lutter contre l’exploitation, soutenir les survivantes et obliger les délinquants à rendre des comptes.

Aujourd’hui, Lisa MacLeod, ministre des Services à l'enfance et des Services sociaux et communautaires, s’est rendue dans les locaux de Voice Found pour discuter de ce que nous pourrions faire de plus pour soutenir les survivantes afin qu’elles puissent obtenir l’aide dont elles ont besoin.

« L’exploitation sexuelle est une crise qui touche l’ensemble de l’Ontario, qu’il s’agisse de nos grandes ou petites villes », a déclaré la ministre MacLeod. « Nous prenons des mesures pour mettre fin à ces crimes en les révélant au grand jour et en collaborant avec les personnes qui connaissent d’expérience les ravages qu’ils peuvent faire chez les femmes, les jeunes filles et les autres personnes vulnérables. »

Le gouvernement a lancé une série de tables rondes sur l’exploitation sexuelle, présidées par l’adjointe parlementaire Belinda Karahalios et la députée de Mississauga-Centre Natalia Kusendova, réunissant des survivantes, des partenaires autochtones, des agents de maintien de l’ordre et des fournisseurs de services de première ligne. Les tables rondes favoriseront la création d’un réseau plus réactif, offrant un meilleur soutien aux survivantes de violence et d’exploitation, et l’évolution des mentalités qui engendrent la violence faite aux femmes.

« Notre gouvernement lutte pour mettre fin à l’exploitation sexuelle », a ajouté Lisa MacLeod. « Nous savons que nous faisons face à un défi de taille et que le gouvernement ne peut le relever à lui tout seul, mais je suis convaincue qu’en faisant de la sensibilisation et en travaillant de concert entre ministères, secteurs et territoires, nous serons en mesure d’en faire davantage pour mettre fin à ces crimes et soutenir les survivantes. »

Faits en bref

  • L’Ontario est une plaque tournante majeure de la traite des personnes : plus des deux tiers des infractions liées à la traite des personnes signalées par la police au Canada se produisent en Ontario.
  • Les incidents relatifs à la traite des personnes signalés par la police en Ontario ont augmenté de 284 p. 100 au cours des cinq dernières années.
  • Près de 75 p. 100 des victimes de la traite des personnes identifiées par la police ont moins de 25 ans.
  • L’âge moyen d’entrée dans le système de traite des personnes est de 13 ans.
  • Dans le budget de cette année, ce gouvernement investit au total 180 millions de dollars dans la prévention de la violence et le soutien aux victimes d’agression sexuelle.

Document d’information

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Lois et sécurité Enfants et adolescents Parents Femmes