Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario investit dans l'expansion d'une maison d'hébergement à Toronto pour protéger les femmes et enfants vulnérables

Communiqué

L'Ontario investit dans l'expansion d'une maison d'hébergement à Toronto pour protéger les femmes et enfants vulnérables

La nouvelle maison d’hébergement Nellie’s servira plus efficacement un plus grand nombre de survivants de violence

TORONTO — L’Ontario aide à protéger les femmes et les enfants contre la violence en investissant 12 millions de dollars dans l’expansion et la modernisation de Nellie’s, une maison d’hébergement de Toronto destinée aux femmes et aux enfants qui fuient la violence.

« Les femmes et les enfants doivent pouvoir vivre à l’abri de la violence, a déclaré Jill Dunlop, ministre associée déléguée au dossier de l’Enfance et à la Condition féminine. La maison d’hébergement Nellie’s est complète et c’est pourquoi des femmes et des enfants qui ont besoin de soutien sont souvent envoyés ailleurs. Cet investissement permet à Nellie’s de créer de nouveaux locaux accueillants pour héberger un plus grand nombre de femmes et d’enfants qui fuient la violence. »

Le nouveau site de Nellie’s, qui devrait ouvrir ses portes à l’automne 2020, sera accessible et abritera sous un seul toit une maison d’hébergement de 40 lits et des bureaux pour ses services administratifs et de liaison. À l’heure actuelle, Nellie’s a deux bâtiments distincts : un qui abrite sa maison d’hébergement et un autre qui abrite ses services de soutien communautaire et de liaison à l’intention des femmes, au sein de la collectivité, qui sont à risque de se retrouver sans abri. L’investissement de l’Ontario permettra à Nellie’s d’augmenter le nombre de lits de sa maison d’hébergement de plus de 10 % et de fournir un soutien plus efficace aux personnes survivantes.

« Nous sommes très heureux de l’engagement du gouvernement envers Nellie’s et les femmes et enfants que nous soutenons, a affirmé Donna Kellway, coprésidente du conseil d’administration de Nellie’s. Notre organisme a aidé des milliers de survivants au fil des années, mais les besoins ne cessent de croître. »

Les maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence de l’Ontario fournissent des services à plus de 17 000 femmes et enfants par année dans toute la province. Nellie’s se concentre surtout sur les femmes marginalisées qui ont subi de la violence, dont des femmes ayant d’autres problèmes, comme la toxicomanie et des troubles mentaux.

« Nos nouveaux locaux seront plus grands et plus accessibles, et conçus pour mieux protéger la vie privée des femmes et des enfants qui se réfugient dans la maison d’hébergement, a souligné Sherece Taffe, coprésidente du conseil d’administration de Nellie’s. À l’heure actuelle, nous n’avons que neuf chambres à coucher pour 40 lits. La cohabitation est difficile. Les personnes que nous aidons ont vécu des moments traumatisants et viennent de divers horizons. Nos nouvelles installations abriteront au total 22 chambres à coucher et 20 salles de bains, ce qui nous permettra de fournir un soutien plus efficace aux survivants, dont les femmes célibataires et les femmes ayant des enfants. »

« Notre gouvernement est déterminé à combattre la violence faite aux femmes sous toutes ses formes et à sortir les personnes de la pauvreté », a affirmé Jill Dunlop.

Le gouvernement consulte actuellement des organismes et partenaires communautaires afin de recueillir les idées et suggestions des intervenantes et intervenants de première ligne pour l’intégration et l’amélioration des services en Ontario destinés aux femmes qui en ont le plus besoin.

Faits en bref

  • Une femme sur trois sera victime de violence sexuelle dans sa vie.
  • Les immigrantes et réfugiées sont plus vulnérables à la violence en raison d’obstacles linguistiques, de l’isolement de leur famille, de la précarité de leur emploi ou de leur statut juridique incertain.
  • Le ministère des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires investit plus de 166 millions de dollars dans des soutiens aux survivants et dans des initiatives de prévention de la violence, cette année.
  • L’Ontario a récemment augmenté son soutien aux organismes de première ligne en milieu rural en vue d’accroître la collaboration, de renforcer la prestation de services, d’améliorer les soutiens adaptés culturellement pour les femmes autochtones et de réduire les obstacles géographiques et de transport.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Lois et sécurité Femmes