Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario fait progresser la conversation nationale sur la lutte contre la traite des personnes

Communiqué

L'Ontario fait progresser la conversation nationale sur la lutte contre la traite des personnes

La province collaborera avec des partenaires fédéraux pour mettre en œuvre un programme de lutte contre la traite des personnes

Victoria (C.-B.) — Cette semaine, Jill Dunlop, ministre associée déléguée au dossier de l’Enfance et à la Condition féminine, a rencontré ses homologues fédéraux, provinciaux et territoriaux (FPT) à Victoria, en Colombie-Britannique, pour affirmer l’engagement du gouvernement de l’Ontario à lutter contre la traite des personnes et à protéger les femmes et les enfants.

Au forum FPT des ministres de la Justice et de la Sécurité publique, le Canada et l'Ontario ont convenu de continuer de discuter des priorités communes dans le cadre de la Stratégie nationale de lutte contre la traite de personnes lancée en septembre 2019. De plus, la ministre Dunlop a convenu de collaborer avec des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux afin d'étudier les possibilités de tenir une conférence nationale ou un sommet, ou de former un groupe d'experts pour aborder le problème pressant de la traite des personnes.

« L'Ontario a le taux le plus élevé de cas de traite de personnes déclarés par la police au Canada, et plus de 90 pour cent des victimes sont des femmes, a déclaré la ministre Dunlop. Je suis heureuse de constater que nos partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux sont prêts à en faire une priorité au cours de la prochaine année et je me réjouis à l'idée de travailler avec eux pour mettre fin à ce crime horrible. »

La semaine dernière, le premier ministre Doug Ford a annoncé que la solliciteure générale Sylvia Jones et la ministre Dunlop codirigeraient l'élaboration d'une nouvelle stratégie de lutte contre la traite des personnes dans le cadre de l'engagement du gouvernement de protéger les femmes et les enfants et de lutter contre la violence sexiste, l'exploitation sexuelle et les mauvais traitements fondés sur le sexe.

Bien que de nombreux sujets importants aient été abordés à la réunion des ministres de la Condition féminine, y compris les questions de justice, l'autonomisation économique des femmes et les enjeux liés à la communauté LGBTQ2S, la ministre Dunlop a également mis en lumière la traite des personnes. Elle a demandé aux autres provinces et territoires de faire de la traite des personnes une priorité en sensibilisant la population, en aidant les survivants, en assurant la sécurité des enfants et des jeunes et en tenant les délinquants responsables de leurs actes.

L'appel à l'action de la ministre Dunlop met également l'accent sur les femmes et les filles autochtones, qui sont plus à risque d'être victimes de violence et plus vulnérables à la traite des personnes. Lors de la réunion, la ministre Dunlop a entendu les points de vue importants de dirigeants et de représentants autochtones nationaux au sujet de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. La ministre Dunlop a affirmé l'engagement de l'Ontario à travailler avec des partenaires autochtones pour lutter contre la violence faite aux femmes et aux filles autochtones en Ontario, notamment dans le cadre de la prochaine stratégie de lutte contre la traite des personnes.

« Nous savons que les femmes ne peuvent réussir si elles continuent d'être victimes de violence et d'exploitation. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que chaque femme et chaque fille aient toutes les possibilités de s'épanouir et de contribuer à la croissance de leurs collectivités, provinces et territoires, et du pays », a déclaré la ministre Dunlop.

Faits en bref

  • L’Ontario s’est engagée à verser 20 millions de dollars en financement annuel pour aider les survivants et appuyer les initiatives de lutte contre la traite des personnes.
  • Pour aider à orienter la stratégie, la province a organisé une série de 13 tables rondes sur la traite des personnes avec des partenaires autochtones, des survivants, des organismes d’application de la loi et des fournisseurs de services de première ligne.
  • Les rencontres entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux offrent aux dirigeants d’un océan à l’autre une occasion importante de discuter de priorités communes, de renforcer la collaboration et de travailler ensemble pour améliorer la vie de tous les Canadiens.

Document d’information

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Enfants et adolescents Nouveaux venus Parents Femmes