Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario protège les Ontariens vulnérables lors de l'éclosion de la COVID-19

Communiqué

L'Ontario protège les Ontariens vulnérables lors de l'éclosion de la COVID-19

La province fournit un financement d’urgence aux prestataires de service à domicile qui soutiennent les populations vulnérables.

TORONTO - Dans le cadre de ses efforts pour contenir la propagation de la COVID-19, le gouvernement de l’Ontario investit jusqu’à 40 millions de dollars pour soutenir les organisations qui fournissent des services résidentiels aux enfants et aux jeunes, aux personnes souffrant de troubles du développement et aux refuges d’urgence pour les femmes et les familles fuyant la violence domestique.

Le Fonds de secours pour les services résidentiels en raison de la COVID-19 (FSSRC) couvrira, entre autres, les coûts pour le personnel supplémentaire, le répit résidentiel des soignants, les équipements et les fournitures de protection personnelle, le soutien de la distanciation physique et le transport pour réduire l’exposition des clients.

« Notre gouvernement fait tout en son possible pour aider les personnes les plus vulnérables de l’Ontario à traverser cette période difficile et éprouvante, a déclaré Todd Smith, ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires. Je tiens à remercier personnellement tous les membres du personnel et les gestionnaires qui travaillent en première ligne dans le secteur des services de soutien au développement pour tout ce que vous faites afin de protéger nos citoyens les plus vulnérables en cette période sans précédent. Vous démontrer toute la grandeur de la générosité de l’Ontario chaque jour ».

La province prend également des mesures pour s’assurer que le personnel et les ressources sont disponibles pour aider à soigner et à protéger les personnes souffrant de troubles du développement et les travailleurs de première ligne qui les soutiennent. Ces mesures temporaires offrent une plus grande souplesse aux organismes de services aux personnes atteintes de troubles du développement, leur permettant de réorienter leurs ressources humaines et financières vers des tâches essentielles qui assurent la sécurité de ces personnes et les gardent hors des hôpitaux.

Le Fonds d’urgence permet également de faire face à l’augmentation des coûts d’hébergement auxquels sont actuellement confrontés les centres d’hébergement d’urgence pour les femmes fuyant la violence domestique et les survivantes de la traite des êtres humains.

« C’est une période difficile pour tout le monde, car nous continuons à rester à la maison pour arrêter la transmission de la COVID-19, mais nous savons que la maison n’est pas sûre pour tout le monde. C’est pourquoi il est essentiel, en cette période, que les organisations résidentielles pour les personnes fuyant la violence disposent de la sécurité dont elles ont besoin pour continuer à soutenir les femmes vulnérables », a déclaré Jill Dunlop, ministre associée déléguée au dossier de l’Enfance et à la Condition féminine.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi Enfants et adolescents Parents Personnes ayant des déficiences Femmes