Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Programme Ontarien de commercialisation de la recherche (POCR)

Document d'information archivé

Programme Ontarien de commercialisation de la recherche (POCR)

Le Programme ontarien de commercialisation de la recherche (POCR), lancé en juin 2005, constitue la première étape de la stratégie globale du gouvernement McGuinty, visant à aider les innovateurs en affaires dans la mise en marché de leurs produits.

La commercialisation décrit le processus par lequel des idées et technologies innovatrices passent du stade de la conception à celui de la vente sous forme de produits ou de services. Le POCR aide les chercheurs et entrepreneurs ontariens de calibre mondial à travailler de concert en combinant leurs habiletés, leur savoir-faire et leurs ressources pour faciliter la commercialisation de leurs innovations, créant ainsi des emplois bien rémunérés et une meilleure qualité de vie pour les Ontariens.

Sur une période de trois ans, la somme de 31,4 millions de dollars sera distribuée aux établissements de recherche publics et aux organismes sans but lucratif afin de les aider à identifier des initiatives de recherche prometteuses qui seront ensuite présentées sous forme de produits ou services innovateurs. Ces derniers incluent notamment des découvertes et des dispositifs médicaux ainsi que des technologies environnementales et énergétiques.

Le POCR utilise quatre stratégies :

1. La création de liens entre les établissements de recherche et les entreprises

Le POCR facilitera le « transfert de la technologie », c'est-à-dire la transmission de technologies ou des découvertes scientifiques des universités publiques et des établissements de recherche vers le secteur privé, où les connaissances et habiletés commerciales peuvent aider à transformer la technologie en produits ou services.

Le POCR appuie actuellement 55 organismes de recherche publics et sans but lucratif dans leur collaboration avec de nombreuses entreprises axées sur les technologies, afin d'identifier des technologies prometteuses pour ensuite les développer et les acheminer plus rapidement vers le marché. Cette initiative est la première en son genre au Canada, et son objectif est de faire de l'Ontario un chef mondial en matière de technologie de transfert.

Par exemple, le Programme de développement de l'innovation à l'échelle régionale forgera des alliances et permettra le partage de connaissances et d'expertise en matière de transfert de technologie à travers les centres technologiques régionaux ontariens (Ottawa, Waterloo, etc.). Menée par le Centre de recherche et d'innovation d'Ottawa, cette initiative permettra d'établir des collaborations entre l'industrie des technologies de l'information et des communications, l'industrie des sciences de la vie et les établissements de recherche.

2. La création de liens entre les entreprises et les chercheurs

Le POCR offre son appui aux partenariats de travail entre les entreprises et les chercheurs ontarien pour contribuer ainsi à accélérer le processus de développement en procurant un avantage concurrentiel à chaque partenaire. Ces collaborations permettront aux petites et moyennes entreprises d'accéder plus rapidement à la propriété intellectuelle, à des chercheurs ontariens renommés, au matériel et à l'équipement sophistiqués les plus récents ainsi qu'à des outils de recherche disponibles au sein des établissements.

Par exemple, le Centre ontarien de l'avancement des techniques écologiques organisera des « ateliers de découverte » afin de réunir des chercheurs de l'industrie, du milieu universitaire et du gouvernement œuvrant dans le domaine des technologies environnementales. Ces intervenants développeront des stratégies visant la mise en marché des produits et services qui répondent aux priorités canadiennes en matière d'environnement. Le Centre aidera également les compagnies ontariennes à accéder aux marchés, tout en élargissant l'éventail des services de soutien qu'il offre aux entreprises par l'ajout de technologies environnementales.

De plus, la création d'un réseau provincial de 10 collèges ontariens, soit le Réseau collégial pour l'innovation industrielle, est également prévue. Ce partenariat aidera les petites et moyennes entreprises dans la résolution de problèmes techniques, dans l'adaptation des nouvelles technologies pour leur utilisation sur le marché, ainsi que dans le développement de produits ou de processus, nouveaux ou améliorés.

3. L'établissement de réseaux régionaux et provinciaux

Le POCR réunit actuellement des chercheurs, investisseurs et entrepreneurs à l'échelle locale, régionale, et provinciale. Les petites et moyennes entreprises ont l'occasion de travailler de concert avec les établissements de recherche de leurs régions pour identifier la valeur commerciale des grandes idées et aider ainsi à assurer que des technologies prometteuses trouvent leur place sur le marché. Ces réseaux régionaux seront reliés pour créer un réseau d'information et de savoir‑faire ontarien, qui soit accessible à partir de tous les coins de la province.

BioEnterprise Corporation en est un exemple. Cet organisme sans but lucratif de la ville de Guelph, en Ontario, ayant pour objectif de promouvoir la création, la croissance et l'expansion des entreprises œuvrant dans les industries de l'agroalimentaire, des sciences de la vie agricoleet des produits biologiques (élaborés à partir de matériaux renouvelables), élargira l'étendue de ses activités afin de fournir de l'expertise aux différentes régions à l'échelle provinciale. Le projet assurera la création de liens entre les établissements de recherche de l'Ontario et les entreprises rurales du Nord qui développent actuellement de nouvelles utilisations pour les produits agricoles et pour les déchets. Bioélectronique travaillera également avec des entrepreneurs en leur offrant son aide dans la planification des affaires et des stratégies financières.

4. Un avantage pour les penseurs de la prochaine génération

Le POCR inclut également un programme de stages qui offrira aux penseurs de la prochaine génération les compétences pratiques en affaires dont ils ont besoin pour aider à transformer les découvertes futures en produits et services.

Par exemple, le Centre d'excellence de l'Ontario, un organisme sans but lucratif clé qui aide à la mise en marché des sciences et technologies innovatrices, développera le Programme de stages de l'Ontario. Le Centre coordonnera le placement stratégique de diplômés en science et technologie hautement qualifiés dans des entreprises technologiques ontariennes. Cette initiative permettra d'identifier les partenaires commerciaux nécessitant croissance et expansion ainsi que de trouver les personnes adéquates pour le placement, assurant ainsi la mise sur pied de ces partenariats. Les étudiants auront l'occasion de développer leurs compétences, idées et connaissances pour faciliter la mise en marché des produits et services novateurs tout en travaillant dans un environnement d'affaires.

Projets du programme ontarien de commercialisation de la recherche

NOM DU PROJET

DESCRIPTION DU PROJET

CHEF DU PROJET/ EMPLACEMENT ET ORGANISMES PARTENAIRES

FINANCE-MENT DU POCR

BioDiscovery Toronto et Toronto Technology Transfert

BioDiscovery Toronto et l'initiative Technology Transfer Toronto visent à l'établissement du réseau torontois pour le transfert technologique relativement aux sciences de la vie, aux sciences physiques et à la technologie de l'information. Elles offriront un point de référence à l'industrie à partir duquel il sera possible d'accéder à l'un des centres de recherche biomédicale principal en Amérique du Nord, incluant le concept de guichet unique intégré permettant d'accéder simultanément aux huit centres hospitaliers universitaires de Toronto.

Chef : Université de Toronto

[Toronto]

Partenaires : Centre de toxicomanie et de santé mentale, Hospital for Sick Children, Hôpital Mount Sinai, Université Ryerson, Hôpital St. Michael, Centre des sciences de la santé Sunnybrook, Institut de réadaptation de Toronto, Réseau universitaire de santé.

5 600 000 $

Réseau de transfert de technologie d'Ottawa

L'établissement du réseau de transfert de technologie de l'Est de l'Ontario, est prévu; en collaboration avec PARTEQ Innovations, de Kingston. Cet investissement aidera à intégrer six organismes et trois autres organismes axés sur l'industrie dans un seul réseau qui se chargera de la transmission des technologies vers le secteur privé tout en orientant l'expertise en matière de recherche dans les régions d'Ottawa et de Kingston. Ce faisant il sera possible d'accélérer la mise en marché de nouvelles technologies.

Chef : Université d'Ottawa [Ottawa]

Partenaires : Université d'Ottawa, Institut de recherche en santé d'Ottawa (IRSO), Centre hospitalier pour enfants de l'Est de l'Ontario (CHEO), Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa, Collège Algonquin, Institut des télécommunications de la Capitale nationale (ITCN), Conseil bioscientifique d'Ottawa (CBO), Centre de recherche et d'innovation d'Ottawa (OCRI).

2 908 508 $

Accroissement de la capacité de commercialisation dans la région de Kingston

Le modèle de technologie de PARTEQ Innovations sera élargi pour inclure tous les établissements de recherche et deux installations de recherche du secteur privé dans la région de Kingston. L'accent sera mis sur la meilleure façon de relier l'effectif de chercheurs de l'Université Queen, et d'autres établissements, aux industries de l'Est de l'Ontario.

Chef : PARTEQ Innovations à l'Université Queen

[Kingston]

Partenaires : Hôpital général de Kingston, Collège militaire royal du Canada, Collège Saint-Laurent, DuPont Canada, Novelis Global Technology Centre.

2 200 000 $

Bureaux du C4 pour le transfert de technologie

Il est prévu d'élargir le réseau pour le transfert de technologie au Sud-Ouest de l'Ontario. Ce réseau permettra de tirer profit de l'expertise des réseaux régionaux d'innovation afférents ainsi que des autres organismes, de façon à assurer l'établissement de liens étroits avec le secteur privé. Le réseau en question comportera également un processus visant à relier des étudiants en affaires et en ingénierie à des entreprises afin d'aider à la mise en marché de produits et de services.

Chef : Université McMaster

[Hamilton]

Partenaires : Université de Guelph, Université de Waterloo, Université Western Ontario, Université de Windsor, Université Wilfrid Laurier, Lawson Health Research Institute (LHRI), Institut de recherche Robarts.

3 899 531 $

OPIC (Ontario Partnership for Innovation and Commercialization)

Un réseau provincial pour le transfert de technologie, comprenant sept universités, sera mis sur pied et relié à l'expertise torontoise en matière de transfert de technologie (par le biais de l'initiative Technology Transfer Toronto). Ces universités tireront profit de leur réseau local régional d'innovation afin de faciliter la transition des technologies vers le secteur privé.

Chef : Université Ryerson

[Toronto]

Partenaires  : Université Brock, Université Lakehead, Université Laurentienne, Université Nipissing, Institut universitaire de technologie de l'Ontario

1 600 000 $

Réseau collégial pour l'innovation industrielle

Un réseau provincial, composé de 10 collèges ontariens, sera mis sur pied dans le but d'aider les petites entreprises à résoudre des problèmes techniques, à adapter de nouvelles technologies ainsi qu'à développer ou à améliorer de nouveaux produits ou processus.

Chef : Collège Seneca

[Toronto]

Partenaires : Collège Algonquin, Collège Centennial, Collège Conestoga, Collège Fanshawe, Collège George Brown, Collège Humber de technologie et d'enseignement supérieur, Collège Niagara, Collège Saint-Clair, Collège Seneca, Collège Sheridan de technologie et d'enseignement supérieur.

3 500 275 $

L'OnSETT (Ontario Society for Excellence in Technology Transfer)

Un programme provincial de formation et de stages sera mis sur pied puis offert à travers les 31 établissements membres. De plus, ces membres auront accès à l'expertise de l'industrie, ce qui leur aidera dans le processus de transfert des technologies vers le secteur privé. Ce programme facilitera le partage du savoir-faire et des ressources à travers la province.

Chef : PARTEQ Innovations à l'Université Queen

[Kingston]

Partenaires : Université McMaster, Hôpital Mount Sinai, Institut de recherche en santé d'Ottawa (IRSO), Université Queens, Hospital for Sick Children, Université Western Ontario, Réseau universitaire de santé, Université Guelph, Université d'Ottawa, Université de Toronto, Université de Waterloo.

2 205 000 $

Réseau Talent First

Ce réseau procurera aux étudiants talentueux et aux compagnies de la formation, des outils et des méthodes nécessaires pour faciliter la mise en marché des technologies par l'entremise d'entreprises compétentes du secteur privé.

Université Carleton

[Ottawa]

1 116 500 $

Renforcement de la capacité de l'industrie d'Ontario dans le domaine de la photonique

L'OPIN (Ontario Photonics Innovation Network) aura la charge : d'engager et de promouvoir le secteur de l'industrie photonique, de servir à l'industrie de porte d'entrée aux établissements de recherche ontariens, ainsi que de servir de conseiller aux entreprises innovatrices qui souhaitent présenter des idées nouvelles auprès des investisseurs. L'industrie photonique inclut, entre autres, des domaines tels que la fibre optique, la technologie laser et l'imagerie.

OPIN (Ontario Photonics Innovation Network)

[Midland]

300 000 $

Le Programme de développement de l'innovation à l'échelle régionale

Le Programme de développement de l'innovation à l'échelle régionale établira la capacité de développement commercial des entreprises des groupements ontariens clés de la technologie (Waterloo, Ottawa, Toronto, etc.) Menée par le Centre de recherche et d'innovation d'Ottawa (OCRI), cette initiative se concentrera sur l'intégration du transfert de la technologie et sur la commercialisation, tout en établissant la collaboration du secteur de l'information et des communications avec les établissements de recherche.

Dirigé par le Centre de recherche et d'innovation d'Ottawa (OCRI) [Ottawa] avec la collaboration de Communitech [Waterloo] et du Innovation Synergy Centre [ Markham]

3 400 000 $

Promotion du développement économique dans le secteur de la recherche-développement en technologies médicales et en appareils fonctionnels, et dans le secteur des technologies de l'information et des communications

Health Technologies Exchange (HTX) mettra en œuvre des projets de recherche en matière de développement par lesquels il sera possible de poursuivre l'application commerciale de nouvelles découvertes dans le secteur de la recherche-développement en technologies médicales et en appareils fonctionnels, ainsi que dans le secteur des technologies de l'information et des communications. Ceci entraînera l'affectation d'équipes de chercheurs ontariennes qui travailleront de concert avec les petites et moyennes entreprises afin de trouver des solutions aux questions relatives au développement des produits.

Health Technologies Exchange (HTX)

[Markham]

600 000 $

Établissement de la capacité de commercialisation et d'investissement dans les secteurs de l'agroalimentaire, des sciences de la vie, et des produits biologiques de l'Ontario

BioEnterpise s'embarquera dans des activités de commercialisation axées sur les secteurs de l'agroalimentaire, des sciences de la vie, et des produits biologiques. Voici quelques-unes des caractéristiques essentielles de ce programme : travailler avec les entrepreneurs pour les aider dans l'élaboration des stratégies financières et dans la planification commerciale, établir des liens plus étroits entre les petites et moyennes entreprises et les établissements de recherche.

BioEnterprise Corporation

[Guelph]

900 000 $

Programme de stages de l'Ontario

Les Centres de l'excellence de l'Ontario, dans le cadre d'un partenariat avec Vitesse Re-Skilling, mettront en œuvre le Programme de stages de l'Ontario. Ce programme placera des étudiants et nouveaux diplômés dans les entreprises technologiques ontariennes lors des trois prochaines années. Les étudiants auront l'occasion de développer des habiletés, des idées et des connaissances en matière de commercialisation dans les installations d'une entreprise.

Centres d'excellence de l'Ontario en collaboration avec Vitesse Re-Skilling [Ottawa]

1 200 000 $

Participation de l'industrie du Sud-Ouest de l'Ontario

TechAlliance mettra en œuvre des programmes qui relieront des entrepreneurs aux chercheurs afin de : faciliter le lancement de nouvelles initiatives, mener des recherches sur le marché visant à déterminer la valeur marchande potentielle des technologies ainsi qu'à aider les petites et moyennes entreprises dans le développement d'un plan d'activités.

TechAlliance [London]

700 000 $

Réseau C3

Ce programme, qui comporte la mise sur pied d'un programme de mentorat à l'intention des étudiants, engagera l'industrie à participer dans le secteur des nouveaux médias (par ex. les jeux électroniques, etc.). L'un des objectifs clés de ce programme consiste à contribuer à retenir les jeunes chercheurs innovateurs et talentueux ontariens en bâtissant une culture entrepreneuriale au sein du secteur des nouveaux médias.

New Media Business Alliance

[Toronto]

300 000 $

Capacité de réception de l'industrie

Le Centre ontarien de l'avancement des techniques écologiques réunira des établissements de recherche et des industries dans le cadre d'une collaboration en matière de recherche et développement qui aidera à aborder les questions techniques relatives au développement d'une technologie. Les intervenants développeront des stratégies pour la commercialisation de produits qui répondront aux priorités canadiennes en matière d'environnement. Le Centre aidera également les entreprises ontariennes à accéder aux marchés, tout en élargissant l'éventail des services de soutien qu'il offre aux entreprises par l'ajout de technologies environnementales.

Centre ontarien de l'avancement des techniques écologiques

[Mississauga]

1 000 000 $


Vous trouverez des renseignements supplémentaires à l'adresse : www.ontario.ca/innovation

Partager