Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Renforcer l'Ontario, une innovation à la fois

Document d'information archivé

Renforcer l'Ontario, une innovation à la fois

Le Programme d'innovation de l'Ontario fournit une feuille de route pour que la province possède une économie prospère au XXIe siècle.

Le programme appelle une meilleure exploitation de nos points forts, détermine les débouchés clés de l'Ontario et décrit le genre de milieu que l'Ontario doit créer pour stimuler l'innovation.

SAISIR LES CRÉNEAUX MONDIAUX

Le gouvernement McGuinty a fait de l'innovation une priorité. De fait, l'innovation fait partie intégrante du plan gouvernemental en cinq volets sur l'économie.

L'Ontario reconnaît que, pour s'affirmer à l'échelle mondiale, le gouvernement doit se concentrer sur les domaines où la province possède les atouts en recherche et en affaires qui lui permettent de s'imposer sur les marchés mondiaux à forte croissance. Pour cette raison, le ministère de la Recherche et de l'Innovation s'emploiera, par ses investissements, ses politiques et ses programmes, à stimuler l'innovation et à attirer les investissements dans trois domaines prioritaires, consistant à :

  • Faire face au changement climatique, grâce à des technologies biologiques, environnementales, non polluantes et d'énergie de rechange
  • Conquérir la maladie, grâce aux sciences de la vie, à la biotechnologie, aux technologies de pointe pour la santé, à la recherche pharmaceutique et à la fabrication de pointe
  • Faire progresser l'univers numérique, grâce à de nouvelles technologies de médias numériques, d'information et de communications.

Le gouvernement a également décidé de se concentrer sur l'environnement et les technologies non polluantes, domaines qui se trouvent tous deux au cœur du Fonds pour les emplois dans les secteurs émergents.

Les technologies non polluantes et la bioéconomie

Les technologies non polluantes constituent de nouveaux modèles technologiques et de nouveaux modèles commerciaux connexes conçus pour fournir un rendement supérieur à coûts moindres et beaucoup réduire ou éliminer les répercussions négatives sur l'environnement. La bioéconomie se rapporte à l'adoption de ressources renouvelables et recyclées de l'agriculture et de la foresterie, en remplacement des combustibles et carburants fossiles.

Dans le monde entier, on se met à s'intéresser considérablement aux techniques non polluantes et à la bioéconomie. Suivant le CleanTech Network et pour le quatrième trimestre de 2006, le secteur Cleantech s'est classé quatrième pour l'ensemble des investissements en capital-risque à l'échelle mondiale. En Amérique du Nord, CleanTech a obtenu 10 p. 100 des investissements globaux, de 6,2 milliards de dollars. 

Technologies de pointe pour la santé

Dans le secteur de la santé, l'innovation technologique aide les patientes et les patients, en créant des dispositifs médicaux et des médicaments, des initiatives de santé à domicile, ainsi que des opérations médicales et chirurgicales.

Recherche et fabrication dans le domaine pharmaceutique

Pourvu de 25 hôpitaux universitaires et de recherche employant 10 000 scientifiques, chercheurs-cliniciens et autres effectuant 850 millions de dollars en recherche par an, l'Ontario est le plus grand centre d'activité biomédicale du Canada et, par ordre de grandeur, le quatrième centre de recherche biomédicale d'Amérique du Nord.

Le Programme d'investissement dans le secteur biopharmaceutique, qui fait partie du Fonds pour les emplois dans les secteurs émergents, est un fonds de 150 millions de dollars destiné à obtenir des mandats mondiaux en matière de recherche et développement pharmaceutiques et de fabrication de pointe.

Médias numériques et technologies d'information et de communications

Les médias numériques et les technologies d'information et de communications (TIC) constituent un ensemble d'activités économiques qui produisent de l'information numérique, y compris des documents en texte, des documents sonores et des graphiques informatiques qu'on peut extraire de diverses façons.   

L'Ontario compte plus de 5 000 compagnies de TIC, allant de géants mondiaux de chez nous, comme Nortel Networks, Mitel Networks, Research in Motion et Open Text, à des multinationales étrangères comme IBM, Alcatel, Cisco Systems, Dell, Ericsson, Microsoft, Siemens, Motorola et McAfee.

Le regroupement provincial des secteurs du divertissement et de la création est, par ordre de grandeur, le troisième d'Amérique du Nord sur le plan de l'emploi, après la Californie et New York. Ces cinq dernières années, presque tous les films pour lesquels on a proposé l'attribution d'un Oscar pour effets spéciaux avaient utilisé une technologie conçue en Ontario. 

Partager