Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Bâtir l'avenir de la recherche automobile

Communiqué archivé

Bâtir l'avenir de la recherche automobile

Le gouvernement McGuinty contribue au développement des véhicules de demain

Les chefs de file de l'industrie, les chercheurs de premier ordre et certains des étudiants les meilleurs et les plus brillants de l'Ontario ont maintenant accès à une installation de pointe où ils peuvent créer et mettre à l'essai des produits automobiles novateurs.

Le centre d'excellence automobile (CEA) de General Motors du Canada situé à l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario a été inauguré aujourd'hui à Oshawa. Cette installation de 16 300 mètres carrés comprend un large éventail de chambres d'essai et de salles de recherche, notamment :

  • Une soufflerie aérodynamique climatique de cinq étages où l'on peut mettre des produits à l'essai à des températures extrêmes allant de - 40 ºC à 60 ºC. Cette soufflerie est dotée de panneaux photovoltaïques reproduisant les effets du soleil.
  • Un agitateur à quatre piliers reproduisant les effets de la conduite sur des nids-de-poule ou sur une route donnée.
  • Un centre intégré de cinq étages où l'on peut faire des recherches avancées, donner des cours et dispenser une formation.

Le CEA servira à mettre à l'essai non seulement des produits automobiles, mais aussi des carburants de remplacement plus propres ainsi que des véhicules hybrides et électriques. On peut également y faire l'essai de tout produit qui subit les effets de vents puissants, de l'humidité, de la neige, de la glace ou de chaleurs extrêmes.

Le renforcement du secteur automobile de l'Ontario, qui soutient plus de 400 000 emplois dans la province, s'inscrit dans le cadre du plan Ontario ouvert sur le monde visant à créer des emplois et à stimuler la croissance de l'économie.

Faits en bref

  • Le CEA est le fruit d'un partenariat entre l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario, General Motors du Canada, les Partners for the Advancement of Collaborative Engineering Education, le gouvernement de l'Ontario et le gouvernement du Canada.
  • Dans le cadre du projet Beacon de GM, l'Ontario a investi 66 millions de dollars pour soutenir la construction du CEA.
  • En 2010, plus de 2 millions de véhicules ont été assembles en Ontario, une hausse de 39 % par rapport à 2009.
  • En 2010, l'Ontario a attiré au total 127 projets d'investissement direct étranger d'une valeur approximative de 6,1 milliards de dollars américains. Ces projets ont permis de créer plus de 11 200 emplois.

Ressources additionnelles

Citations

« Le secteur automobile de l'Ontario a passé un moment critique. En effet, les cinq fabricants de véhicules de la province ont annoncé récemment qu'ils allaient accroître leur production, leurs effectifs et leurs investissements. Grâce au partenariat que nous avons formé avec eux, nous avons créé une installation d'essai unique en son genre qui permettra de poursuivre les travaux de recherche de calibre international effectués en Ontario. »

Sandra Pupatello

ministre du Développement économique et du Commerce

« Dans l'économie du savoir d'aujourd'hui, il faut absolument que l'Ontario continue de mettre les étudiants au premier plan en appuyant la recherche avancée et en développant une main d'oeuvre instruite et qualifiée. Les fonds que nous investissons aujourd'hui dans la recherche automobile avancée et innovatrice feront en sorte que le secteur automobile sera plus vigoureux et plus compétitif pendant de nombreuses années. »

John Milloy

ministre de la Formation et des Collèges et Universités

« Cette installation de recherche de pointe est un autre exemple concret des efforts que nous déployons sans relâche afin de bâtir un secteur automobile innovateur et plus compétitif qui créera des emplois bien rémunérés à Oshawa et dans les environs. »

Joe Dickson

député provincial d'Ajax-Pickering

« Nous sommes ravis que le CEA fasse partie de notre institut universitaire, car il renforcera notre réputation de chef de file dans les domaines du génie automobile, de la conception, de la mise à l'essai et de la validation. De plus, il favorisera la collaboration entre les industries de pointe et les chercheurs de haut calibre et permettra de former les étudiants aux emplois de l'avenir. »

Ronald Bordessa

président de l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Éducation et formation Gouvernement Travail et emploi Francophones