Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario contribue au lancement du Centre de recherche et de développement d'IBM Canada

Document d'information archivé

L'Ontario contribue au lancement du Centre de recherche et de développement d'IBM Canada

L'Ontario et IBM Canada établissent des partenariats avec des universités ontariennes de renom pour créer un Centre de recherche et de développement de technologies virtuelles de classe mondiale en Ontario, un réseau qui s'appuiera sur une infrastructure informatique d'avant-garde pour stimuler des découvertes novatrices dans des secteurs-clés et accompagner leur commercialisation.

Ce nouveau partenariat consolide les efforts consentis de longue date par l'Ontario visant à appuyer l'innovation de pointe partout dans la province, notamment grâce à :

  • un programme dynamique soutenant l'innovation : avec le soutien d'organismes comme les Centres d'excellence de l'Ontario (CEO) et MaRS, les innovateurs de l'Ontario peuvent compter sur une feuille de route clairement établie de l'innovation jusqu'à l'accès aux marchés mondiaux;
  • une main-d'oeuvre parmi les plus instruites des pays du G-7 : le dynamisme en recherche et le niveau de collaboration dans les universités ontariennes sont des atouts hors-pair;
  • un environnement fiscal concurrentiel pour les entreprises : en réduisant le fardeau fiscal sur les nouveaux investissements, l'Ontario compte dorénavant parmi les administrations les plus favorables aux entreprises dans le monde entier;  
  • des partenariats solides avec l'industrie : l'Ontario suscite des nouveaux investissements et des nouveaux emplois au profit des familles en Ontario; et
  • l'accès à d'importants marchés : les individus et les marchandises se déplacent aisément et rapidement tant en provenance de l'Ontario qu'à destination de l'Ontario; les entreprises établies en Ontario ont accès à 139 millions de consommateurs situés à moins de 24 heures de route du sud de l'Ontario.

Le Centre de recherche et de développement d'IBM Canada

Le nouveau centre virtuel s'appuiera sur l'informatique en nuage pour le stockage des données à distance sur des serveurs accessibles aux usagers du réseau comme pour accéder aux données hébergées dans l'internet. Grâce aux nuages informatiques qui permettent de stocker une quantité phénoménale de données, les occasions de collaboration s'en trouvent multipliées d'autant. Le partenariat permettra :

  • la consolidation des compétences qui participeront à la mise au point des produits et services des technologies de l'information et des communications de prochaine génération;  
  • le renforcement de la productivité et la création d'efficiences et d'économies d'échelle pour l'ensemble des secteurs desservis;
  • la création de 145 nouveaux emplois hautement spécialisées en recherche et développement et 100 emplois indirects additionnels dan la conception et la construction du nouveau centre de données à Barrie; 
  • le maintien de milliers d'emplois existants en recherche et développement chez IBM en  Ontario.

Sous l'impulsion de l'université de Toronto et l'université Western, ce sont sept universités ontariennes qui travailleront en collaboration à la réalisation de ce projet, soit également l'université McMaster, l'université d'Ottawa, l'université Queen's, l'université de l'Ontario Institute of Technology (UOIT), et l'université de Waterloo. 

Le projet sera principalement axé sur des secteurs de recherche porteurs, notamment :

  • la gestion des données en soins de santé, afin de réduire le dédoublement inutile de l'information, d'augmenter l'accès aux informations permettant de sauver des vies et de susciter des nouvelles thérapies en soins de santé, par exemple une technologie de pointe permettant aux médecins de déceler vingt-quatre heures plus rapidement chez les bébés prématurés des anomalies médicales pouvant être mortelles;
  • les défis de l'urbanisation, afin de résoudre les problématiques liées à l'urbanisation rapide et au vieillissement des infrastructures urbaines, notamment en assurant une gestion optimale des feux de circulation pour améliorer la circulation automobile.
  • la conservation et la gestion de l'eau, afin de résoudre les problèmes de santé liés à la pollution de l'eau et économiser l'argent des consommateurs, notamment en réduisant la pollution dans les réseaux d'aqueduc grâce à des systèmes de surveillance électronique des réseaux et de repérage des problèmes dans les canalisations avant une rupture; et
  • la gestion de l'énergie et le suivi des réseaux, afiin de renforcer la position de chef de file de l'Ontario dans la technologie des réseaux de distribution intelligents et de distribution d'énergie de sources alternatives, notamment en trouvant des moyens plus performants pour assurer le suivi de la consommation de l'hydro-électricité, réduire le gaspillage et optimiser les économies pour les consommateurs.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Travail et emploi