Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario finance la recherche sur le traitement de la dépression, la maladie d'Alzheimer, l'autisme et la maladie de Parkinson

Communiqué archivé

L'Ontario finance la recherche sur le traitement de la dépression, la maladie d'Alzheimer, l'autisme et la maladie de Parkinson

L’Institut ontarien du cerveau cherche à améliorer le traitement des troubles cérébraux

L'Ontario finance des recherches innovatrices afin d'améliorer le diagnostic et le traitement de maladies comme l'autisme, la dépression, l'Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Cet investissement considérable fait partie du soutien continu octroyé par la province à l'Institut ontarien du cerveau (IOC). Ce centre sans but lucratif réunit des équipes de recherche multidisciplinaires axées sur les patients, qui ont pour mission de faire des découvertes neuroscientifiques qui amélioreront la vie des gens atteints de troubles cérébraux.

L'investissement de la province :

  • favorisera les percées dans le diagnostic et le traitement de la paralysie cérébrale, de l'épilepsie et des troubles du neurodéveloppement, comme l'autisme et du TDAH;
  • appuiera un diagnostic plus rapide et un traitement plus personnalisé de la dépression;
  • permettra de faire des découvertes dans le diagnostic et le traitement de l'Alzheimer, de la maladie de Parkinson, de la SLA et d'autres maladies neurodégénératives.

Ce financement renforce les importants travaux de recherche déjà entrepris dans la province et favorisent l'économie du savoir et la création de bons emplois. Ce financement de la province permet à l'Institut ontarien du cerveau de profiter d'autres investissements sous la forme de fonds de contrepartie versés par des instituts affiliés et divers autres partenaires, dont l'industrie et des sources de financement philanthropique, fédéral et international.

Investir dans des soins de santé innovants axés sur le patient s'inscrit dans le plan économique du gouvernement pour l'Ontario. Ce plan à quatre volets vise à renforcer la province en investissant dans les talents et les compétences de la population, en construisant de nouvelles infrastructures publiques telles que des routes et des infrastructures de transport en commun, en créant un environnement dynamique et attrayant où les entreprises prospèrent, et en établissant un plan d'épargne sûr afin que chacun puisse se permettre de prendre sa retraite.

Faits en bref

  • L’Ontario octroie un financement de 56 millions de dollars à l’Institut ontarien du cerveau.
  • Ce financement fait partie des 100 millions de dollars que la province s’est engagée à verser à l’Institut ontarien du cerveau en mars 2013.
  • Cet investissement donne lieu à des fonds supplémentaires de 28 millions de dollars provenant d’instituts affiliés à l’Institut ontarien du cerveau, portant la valeur totale de ces programmes à 84 millions de dollars.
  • Le financement octroyé à l’IOC a permis de créer 260 emplois dans des organismes externes l’an dernier et de financer 15 entrepreneurs ces deux dernières années, donnant lieu à 26 prototypes susceptibles d’améliorer la vie quotidienne des gens.
  • En Ontario, le coût de l’incidence économique des troubles cérébraux et mentaux est estimé à plus de 39 milliards de dollars par an.
  • On estime à plus d’un million le nombre de personnes atteintes de dépression en Ontario.
  • Au Canada, une personne sur trois souffrira de maladie, trouble ou lésion neurologique ou psychiatrique à un moment donné dans sa vie.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Les troubles cérébraux n’affectent pas seulement de nombreux Ontariens directement, ils ont aussi des conséquences économiques considérables sur notre province, je suis donc ravi des mesures prises par l’Ontario pour devenir un chef de file mondial en matière de recherche sur le cerveau et de traitements innovateurs axés sur le patient. L’Institut ontarien du cerveau réunit des partenaires afin de faire des découvertes essentielles qui accéléreront la transposition des découvertes du laboratoire aux cliniques de soins; nous espérons qu’ils réussiront dans cet objectif capital. »

Reza Moridi

ministre de la Recherche et de l’Innovation

« Many seniors and their families are affected by debilitating brain diseases like Alzheimer’s, Parkinson’s and ALS, and the numbers continue to grow. Investing in important research to help us better understand and treat these illnesses will improve the everyday lives of seniors and their families across the province. »

Mario Sergio

ministre délégué aux Affaires des personnes âgées

« Le gouvernement de l’Ontario a créé l’Institut ontarien du cerveau afin de tirer le meilleur parti de l’excellence ontarienne en neuroscience en encourageant et favorisant la collaboration entre d’éminents chercheurs, les cliniciens, les défenseurs des patients et les partenaires de l’industrie. Ensemble, ces groupes jouent un rôle essentiel en transposant des recherches de grande qualité en résultats concrets pour les patients et propices à la prospérité économique. »

Don Stuss

président et directeur scientifique, Institut ontarien du cerveau

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Santé et bien-être Travail et emploi