Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Accélérer la découverte de nouveaux médicaments

Communiqué archivé

Accélérer la découverte de nouveaux médicaments

L’Ontario investit dans la recherche génomique et la science ouverte

L'Ontario investit dans la recherche médicale et la science ouverte afin d'accélérer la création de nouveaux médicaments pour traiter des maladies et des affections comme le cancer, le diabète, l'obésité et des maladies rares. 

Reza Moridi, ministre de la Recherche, de l'Innovation et des Sciences, et Kirsty Duncan, ministre des Sciences, étaient aujourd'hui à l'Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario, à Ottawa, afin d'annoncer l'octroi d'un financement au Consortium de génomique structurelle (CGS).

Le CGS est un partenariat public-privé fondé sur le principe de la science ouverte, c'est-à-dire rendre les données de recherche ouvertes et accessibles à tous les chercheurs afin d'accélérer la découverte de nouveaux médicaments. Le CGS aide également l'Ontario à attirer des investissements pharmaceutiques, à mettre en place un solide processus de commercialisation des nouveaux traitements et à créer et retenir des emplois de qualité.

Appuyer la recherche et l'innovation fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population. 

Faits en bref

  • L’Ontario investit 5 millions de dollars sur cinq ans dans la tranche IV du programme scientifique du CGS. Ce financement appuiera le CGS-Ontario Target Discovery Network, une initiative qui devrait aboutir à 15 nouvelles cibles médicamenteuses potentielles.
  • L’Ontario a investi plus de 52 millions de dollars dans le CGS depuis la création du consortium.
  • CARE for RARE est un projet multinational dirigé par des chercheurs du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario, qui a pour but de trouver des traitements aux maladies rares; c’est un collaborateur du CGS.
  • Le CGS a été créé en 2004 par Wellcome Trust, au Royaume-Uni. Son directeur général est Aled Edwards, éminent spécialiste de la protéomique et de la recherche en génomique structurelle et professeur à l’Université de Toronto.
  • La génomique, c’est l’étude de l'ensemble du matériel génétique des êtres vivants, comme les humains, les plantes, les animaux et même les virus, afin de mieux comprendre leur fonctionnement et ce qui se passe quand certains gènes interagissent entre eux et avec l’environnement. La génomique structurelle a pour but de déterminer la structure tridimensionnelle des protéines, dont la connaissance peut être utilisée pour manipuler les gènes et l’ADN.

Ressources additionnelles

Citations

« L’Ontario soutient depuis longtemps le Consortium de génomique structurelle et la science ouverte. Les contributions que les scientifiques de notre province et des projets comme CARE for RARE font au CGS et à la science ouverte appuient la découverte de nouveaux médicaments plus efficaces et plus abordables. »

Reza Moridi

ministre de la Recherche, de l'Innovation et des Sciences

« Le gouvernement du Canada se réjouit de renouveler son investissement de longue date dans le Consortium de génomique structurelle. Cette initiative, qui est à l’avant-garde de la science ouverte, illustre l’énorme potentiel d’innovation des collaborations scientifiques fructueuses et les bienfaits qui en découlent pour les patients du Canada et du monde entier. Nous sommes fiers d’appuyer de tels projets qui ont une incidence réelle et positive sur notre santé, notre économie, nos collectivités et notre classe moyenne en expansion. »

L’honorable Kirsty Duncan

ministre des Sciences

Renseignements

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Santé et bien-être