Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Appuyer la connaissance et l'innovation à l'Université de Toronto

Communiqué archivé

Appuyer la connaissance et l'innovation à l'Université de Toronto

La province investit dans les équipes, l’infrastructure et les activités de recherche

L'Ontario finance 62 projets de recherche entrepris à l'Université de Toronto afin de faire avancer les découvertes et l'innovation dans les domaines de l'environnement, des sciences de la vie, des mines, de la fabrication, de l'informatique et des technologies propres. 

Reza Moridi, ministre de la Recherche, de l'Innovation et des Sciences, s'est rendu aujourd'hui au Kelley Laboratory afin de présenter les investissements de la province dans les équipes, l'infrastructure et les activités de recherche, et dans deux projets de génomique.

La professeure Shana Kelley dirige l'un des deux projets de génomique dans le but de mettre au point un test de l'hépatite C produit en Ontario et peu coûteux. On compte plus de 100 millions de personnes atteintes d'hépatite C partout dans le monde, virus qui peut endommager les organes, causer le cancer et entraîner la mort. Ce projet vise à trouver une solution à ce fléau mondial et pourrait générer des emplois dans les secteurs de la technologie et de la fabrication en Ontario.

Développer notre économie du savoir fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population. 

Faits en bref

Ressources additionnelles

Citations

« Les chercheurs de l’Université de Toronto s’attaquent à des défis mondiaux et trouvent de nouveaux moyens de les surmonter. Notre gouvernement fait de tels investissements au profit de la recherche qui se traduira par de nouvelles découvertes et ouvrira la voie à de nouvelles technologies et entreprises et à de nouveaux emplois. »

Reza Moridi

ministre de la Recherche, de l'Innovation et des Sciences

« Le financement de la province de l’Ontario est essentiel au lancement de projets de recherche d’importance mondiale à l’Université de Toronto, qu’il s’agisse de lutter contre des maladies dévastatrices ou de créer des technologies plus propres et de meilleurs processus de fabrication, susceptibles d’améliorer la vie des gens en Ontario, au Canada et partout dans le monde. »

Vivek Goel

vice-président de la recherche et de l’innovation, Université de Toronto

Renseignements

Partager

Sujets

Affaires et économie Éducation et formation Gouvernement Santé et bien-être Travail et emploi