Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario s'associe au secteur de l'automobile pour protéger des emplois

Communiqué

L'Ontario s'associe au secteur de l'automobile pour protéger des emplois

Un nouveau programme aide les fabricants de pièces à investir dans la technologie et la formation professionnelle

WINDSOR - Le gouvernement de l'Ontario s'associe aux fabricants de pièces d'automobiles pour investir dans la technologie et la formation professionnelle afin de renforcer le secteur de l'automobile et de protéger les emplois.

Le ministre du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce, M. Vic Fedeli, a lancé aujourd'hui, à l'occasion de l'assemblée annuelle de la Canadian Association of Moldmakers, le Programme de modernisation pour le secteur automobile de l'Ontario (PMSA-O), un nouveau programme doté d'un budget de 10 millions de dollars.

Le PMSA-O est un engagement clé du plan de l'Ontario intitulé Piloter la prospérité : L'avenir du secteur de l'automobile de l'Ontario. Le plan porte sur une période de 10 ans. Il y est décrit comment l'industrie, le secteur de la recherche et de l'éducation, et les trois ordres de gouvernement peuvent travailler en collaboration pour renforcer la compétitivité du secteur de l'automobile.

« Notre chaîne d'approvisionnement très complète, de haute qualité et innovatrice est un élément essentiel de la raison pour laquelle l'Ontario est un endroit formidable pour la construction de véhicules, a déclaré M. Fedeli. Le lancement du Programme de modernisation pour le secteur automobile de l'Ontario renforce encore davantage notre étroit partenariat avec l'industrie pour rendre l'Ontario ouvert aux affaires et aux emplois. »

Par le nouveau programme, le gouvernement investit, avec de petites et moyennes entreprises de fabrication de pièces d'automobiles, dans des projets de l'une des catégories suivantes ou des deux catégories :

  • Adoption de technologies - Cela comprend du matériel de fabrication de pointe, des logiciels ou de la formation professionnelle pour améliorer les procédés de fabrication et accroître la compétitivité. Les projets pourraient notamment consister en des investissements dans des technologies de production qui permettent à des entreprises de numériser leurs systèmes de logistique et de suivi de la production.
  • Fabrication au plus juste - Cela comprend des projets qui appuient la formation dans le domaine des méthodes de fabrication au plus juste, afin de réduire au minimum le gaspillage pendant les procédés de production et d'optimiser la productivité.

Faits en bref

  • L'aide financière du PMSA-O représentera jusqu'à 50 p. 100 des coûts admissibles des projets retenus, jusqu'à concurrence de 100 000 $. Le reste sera financé par les entreprises bénéficiaires au moyen de leurs propres ressources. Le PMSA-O est doté d'un budget triennal de 10 millions de dollars.
  • Plus de 100 000 personnes travaillent directement dans le secteur de l'automobile de l'Ontario. Les deux tiers de ces emplois sont dans le secteur des pièces d'automobiles.
  • L’Ontario est le seul territoire en Amérique du Nord à avoir chez lui cinq grands constructeurs de véhicules automobiles – les sociétés Fiat-Chrysler, Ford, General Motors, Honda et Toyota –, ainsi qu’un constructeur de camions, la société Hino.
  • Plus de 200 entreprises ontariennes mettent au point des technologies de véhicules connectés et autonomes dans la province.

Ressources additionnelles

Citations

« Chaque jour, les entreprises membres de la CAMM s'efforcent d'être à la fine pointe de la technologie et de l'innovation dans les secteurs mondiaux de la fabrication de moules, des services et de l'approvisionnement. Cette aide pour les investissements technologiques et la formation en production au plus juste stimule la compétitivité à long terme de la grappe de production automatisée de l'Ontario. »

Jonathon Azzopardi

président de la Canadian Association of Moldmakers (CAMM)

« Le PMSA-O fait des investissements ciblés – assortis d'investissements de contrepartie de la part du secteur privé – qui aideront les petites et moyennes entreprises de fabrication de pièces d'autos à rester à la pointe de la technologie et des meilleures pratiques de l'industrie. Avec des technologies automobiles de plus en plus complexes, des marges très faibles et une concurrence mondiale, chaque avantage concurrentiel est une victoire pour notre industrie et ses travailleurs. »

Flavio Volpe

président de l'Automotive Parts Manufacturers' Association (APMA)

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi