Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario lance la remise en état de la centrale nucléaire de Darlington et prolonge l'exploitation de la centrale de Pickering jusqu'en 2024

Communiqué

L'Ontario lance la remise en état de la centrale nucléaire de Darlington et prolonge l'exploitation de la centrale de Pickering jusqu'en 2024

Ces projets stimuleront l’activité économique, créeront des emplois et aideront à lutter contre le changement climatique

ministère de l'Énergie

L'Ontario lance la remise en état de la centrale nucléaire de Darlington qui produira 3 500 mégawatts d'énergie abordable, fiable et non polluante.

La réfection de la centrale de Darlington injectera 15 milliards de dollars dans le produit intérieur brut (PIB) de l'Ontario tout au long des travaux et créera jusqu'à 11 000 emplois par an. La réfection des quatre unités devrait demander environ 30 millions d'heures de travail pendant dix ans et appuiera la chaîne d'approvisionnement nucléaire CANDU réputée à l'échelle mondiale, pour laquelle 180 entreprises emploient des milliers de travailleurs hautement qualifiés.

Ontario Power Generation (OPG) est sur la bonne voie pour commencer la remise en état de la première unité de Darlington en octobre 2016. Afin de protéger au mieux les contribuables ontariens et de veiller à ce qu'OPG termine le travail dans les temps et en respectant le budget, le gouvernement a pris des mesures qui obligent OPG à obtenir son approbation avant d'entreprendre les travaux dans chacune des autres unités. Le budget du projet est de 12,8 milliards de dollars, soit environ 1,2 milliard de moins que les prévisions d'OPG, et les quatre unités devraient être terminées d'ici 2026.

La Province a aussi approuvé le plan d'OPG de prolonger l'exploitation de la centrale nucléaire de Pickering au-delà de 2020 jusqu'en 2024, ce qui protègera 4 500 emplois dans la région de Durham, évitera 8 millions de tonnes d'émissions de gaz à effet de serre, et fera économiser jusqu'à 600 millions de dollars aux consommateurs d'électricité ontariens. OPG communiquera avec la Commission canadienne de sûreté nucléaire et la Commission de l'énergie de l'Ontario pour obtenir les approbations requises afin de continuer l'exploitation de la centrale de Pickering.

Assurer de l'énergie propre et fiable pendant des décennies s'inscrit dans le plan économique du gouvernement pour l'Ontario. Ce plan à quatre volets vise à renforcer la province en investissant dans les talents et les compétences de la population, en construisant de nouvelles infrastructures publiques telles que des routes et des infrastructures de transport en commun, en créant un environnement dynamique et attrayant où les entreprises prospèrent, et établir un régime d'épargne-retraite sûr.

Faits en bref

  • L’énergie nucléaire joue un rôle fondamental dans le système d’électricité de l’Ontario. Le parc nucléaire de la province produit actuellement assez d’électricité pour répondre à environ 60 pour cent des besoins quotidiens de l’Ontario et c’est notre plus grande source d’énergie fiable et abordable.
  • La Commission de l’énergie de l’Ontario (CEO) réglemente les tarifs d’électricité appliqués par OPG. Elle examinera tous les coûts de la remise en état de la centrale de Darlington au cours d’un processus public et transparent afin de vérifier que les dépenses sont prudentes. Le coût moyen de l’énergie provenant des unités nucléaires de Darlington après la remise en état devrait se situer entre 72 $\MWh et 81 $/MWh, ou 7 ou 8 cents par kilowattheure.
  • Le coût moyen de l’énergie produite par la centrale de Darlington après la remise en état se situera dans la marge prévue dans le Plan énergétique à long terme de 2013 pour les installations nucléaires remises en état, et sera inférieur au prix moyen de la production d’électricité en Ontario qui était de 92 $/MWh en 2015.
  • La centrale nucléaire de Pickering emploie environ 4 500 personnes et est le plus grand employeur dans la région de Durham.
  • La poursuite de l’exploitation de la centrale de Pickering évitera 8 millions de tonnes de gaz à effet de serre, ce qui revient à supprimer 490 000 véhicules des routes de l’Ontario.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Bob Chiarelli

« Avec la remise en état de la centrale de Darlington, l’énergie nucléaire demeurera la plus grande source d’énergie de l’Ontario. La réfection de cette centrale créera jusqu’à 11 800 emplois chaque année et injectera 15 milliards de dollars dans le PIB de la province. La poursuite de l’exploitation de la centrale de Pickering protègera 4 500 emplois dans la région de Durham, fournira de l’électricité sans émettre de gaz à effet de serre et fera économiser jusqu’à 600 millions de dollars aux consommateurs d’électricité ontariens. »

Bob Chiarelli

ministre de l’Énergie

« La remise en état de la centrale de Darlington est un investissement dans l’Ontario. Elle est bénéfique pour les clients, pour l’économie et pour l’environnement. Nous sommes convaincus que nous avons fait du bon travail et que nous possédons les ressources humaines pour exécuter le projet en toute sécurité, dans les temps et en respectant le budget. »

Jeffrey Lyash

président-directeur général, Ontario Power Generation

« Avec ces investissements, le nucléaire continuera d’apporter assez d’énergie à la population ontarienne quand et où elle en a besoin. Le plan de remettre en état les unités nucléaires de Darlington et de poursuivre l’exploitation de la centrale de Pickering pendant la réfection de Darlington est un moyen rentable de répondre à nos besoins futurs en matière d’énergie. »

Bruce Campbell

président-directeur général, Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité

Contacts Médias

  • Jordan Owens

    Bureau du ministre

    jordan.owens@ontario.ca

    416 325-2690

  • Aslan Hart

    Direction des communications

    aslan.hart@ontario.ca

    416 326-4542

Partager

Tags

Environnement et énergie Domicile et communauté Travail et emploi