Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le tout nouvel Office ontarien du cinéma encadrera le classement des films et les salles de cinéma

Bulletin archivé

Le tout nouvel Office ontarien du cinéma encadrera le classement des films et les salles de cinéma

La province continuera de soutenir l’industrie du cinéma et des salles

À compter du 1er octobre 2015, l'Office ontarien du cinéma sera chargé d'appliquer la Loi de 2005 sur le classement des films en Ontario, de délivrer les permis aux salles de cinéma et de superviser les activités de la Commission de contrôle cinématographique de l'Ontario.

En tant qu'organisme d'application délégataire (OAD) indépendant et autofinancé, l'Office ontarien du cinéma :

  • offrira un guichet unique pour tout ce qui a trait à l'industrie du cinéma et des salles de cinéma;
  • assurera une prestation de services et une mise en application des règlements plus efficaces et plus efficientes;
  • allégera le fardeau réglementaire qui repose sur l'industrie du cinéma et les entreprises cinématographiques.

Aucun changement n'est à prévoir au système existant de classement des films de la province, lequel permet aux Ontariens de prendre des décisions éclairées en matière de visionnement.

Soutenir l'industrie du cinéma et des salles de cinéma s'inscrit dans le plan du gouvernement de l'Ontario pour faire progresser l'Ontario. Ce plan à quatre volets consiste notamment à investir dans les talents et les compétences de la population, à faire le plus important investissement dans l'infrastructure publique de l'histoire de l'Ontario, à créer un environnement dynamique et innovant où les entreprises prospèrent et à établir un régime d'épargne-retraite sûr.

Faits en bref

  • L'Office ontarien du cinéma sera situé au 4950, rue Yonge, à Toronto.
  • Les films (p. ex., production cinématographique, vidéo, DVD) distribués ou présentés en Ontario doivent avoir été classés par la Commission de contrôle cinématographique de l’Ontario.
  • Le système de classement des films de la province est composé de cinq catégories : G, PG, 14A, 18A et R.
  • La Commission de censure de l’Ontario, créée par la province en 1911 et alors composée de trois membres, fut le premier organisme chargé de classer les films.
  • Les organismes d’application délégataires sont des organisations créées et supervisées par le gouvernement. Ils ont comme mandat de veiller à ce qu’un certain nombre de lois concernant la protection du consommateur et la sécurité du public soient appliquées, d’enquêter sur les infractions présumées et de traiter les plaintes.
  • Le ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs a acquis une solide expérience, longue de 17 années, dans la prestation efficace de programmes, en utilisant le modèle d’OAD. Il supervise d’autres organismes d’application, notamment en matière de tourisme, d’immobilier, de véhicules automobiles, de normes techniques et de sécurité des installations électriques.

Ressources additionnelles

Citations

« Notre gouvernement est déterminé à soutenir l’industrie du cinéma et des salles de cinéma, et la création de l’Office ontarien du cinéma aidera le gouvernement à atteindre ses objectifs, tout en offrant des programmes de manière plus efficace et efficiente. Les familles ontariennes peuvent continuer de se fier à notre système de classement des films pour prendre des décisions éclairées en matière de visionnement. »

David Orazietti

ministre des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Éducation et formation Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Régions rurales et du Nord Impôts et avantages fiscaux Voyage et loisirs