Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Contribution à l'amélioration de la qualité de vie des jeunes Autochtones

Communiqué archivé

Contribution à l'amélioration de la qualité de vie des jeunes Autochtones

Le gouvernement McGuinty et Right To Play lancent un programme de hockey

Ministère des Affaires Autochtones

Cet hiver, les enfants et les adolescents des Premières nations de Moose Factory et de Sandy Lake iront sur la glace pour suivre des leçons de hockey et participer à des matches.

« Promotion de l'acquisition de compétences essentielles chez les jeunes Autochtones » (PLAY) (promotion de la dynamique de la vie chez les jeunes Autochtones) est un programme pilote conçu par Right To Play en partenariat avec la Province et d'autres organismes. Il aide les jeunes Autochtones à améliorer leur santé, leur amour-propre et leurs compétences en leadership en jouant au hockey.

Ces camps hivernaux de hockey sont le dernier ajout au programme PLAY. Ils reposent sur la réussite du programme d'été, qui a déjà aidé plus de 300 enfants et adolescents autochtones à apprendre de précieuses aptitudes de la vie quotidienne et à améliorer leur santé.

Dans la lignée des programmes Right To Play offerts dans plus de 20 pays, PLAY fait appel au sport et au jeu pour épauler les jeunes Autochtones et les aider à acquérir de précieuses compétences utiles dans la vie et à promouvoir leur santé. Une composante clé du programme consiste à renforcer le leadership dans le cadre du bénévolat et de l'établissement de relations avec d'autres membres de la collectivité.

Ce programme appuie aussi le plan du gouvernement, Ontario ouvert sur le monde, qui vise à renforcer les collectivités du Nord et Autochtones et à aider davantage de jeunes à réaliser leur plein potentiel.

Faits en bref

  • Le gouvernement de l'Ontario alloue environ 490 000 $ en quatre ans pour appuyer PLAY.
  • Au nombre des partenaires de PLAY figurent : Merck Canada, la Fondation RBC, la Fondation Larry et Judy Tanenbaum, la Fondation Trillium de l'Ontario, Sports Canada, l'École des sciences de l'activité physique de l'Université d'Ottawa, Motivate Canada, Hydro One et Affaires indiennes et du Nord Canada.
  • Right To Play compte 350 athlètes ambassadeurs, dont le plus récent est Luke Schenn des Maple Leafs de Toronto.
  • Le programme PLAY a été lancé dans les Premières nations de Moose Factory et de Sandy Lake en juillet 2010. Les deux communautés enregistrent une hausse de la participation des jeunes et moins d'incidents de vandalisme et de suicide depuis le début du programme.
  • Plus de la moitié des enfants des Premières nations ont un surpoids ou sont obèses, et le taux de diabète parmi les Autochtones est de trois à cinq fois plus élevé que dans la population canadienne en général.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Promotion de l'acquisition de compétences essentielles chez les jeunes Autochtones a des conséquences positives sur la vie des jeunes gens de ces collectivités des Premières nations car il les aide à améliorer leur santé et à acquérir les habiletés dont ils ont besoin pour réussir dans la vie. Nous avons beaucoup de chance de travailler avec Right To Play et nos autres partenaires pour offrir ce programme novateur. »

Chris Bentley

ministre des Affaires autochtones

« Le succès que ce programme a remporté jusqu'à présent est une grande source d'inspiration. Le programme « Promotion de l'acquisition de compétences essentielles chez les jeunes Autochtones » (PLAY) a déjà engagé près de 500 jeunes des Premières nations grâce au leadership des collectivités avec lesquelles nous travaillons. Nous voyons s'épanouir une génération de jeunes leaders et de membres actifs de la communauté, et nous nous réjouissons de les faire participer par la même occasion à un sport aussi canadien que le hockey. Nous remercions le ministère des Affaires autochtones, la Fondation Trillium de l'Ontario, la Fondation Larry et Judy Tanenbaum, Merck Canada, la Fondation RBC et tous nos autres partenaires pour leur participation à ce programme. Nous progressons ensemble convaincus que PLAY aura des effets durables positifs sur les enfants, les adolescents et les collectivités des Premières nations. »

Johann Olav Koss

PDG, Right To Play

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Autochtones