Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le Canada, l'Ontario et la Première Nation de Fort William célèbrent le règlement d'une revendication territoriale sans précédent

Communiqué archivé

Le Canada, l'Ontario et la Première Nation de Fort William célèbrent le règlement d'une revendication territoriale sans précédent

Ministère des Affaires Autochtones

Le gouvernement du Canada, le gouvernement de l'Ontario et la Première Nation de Fort William ont aujourd'hui annoncé le règlement définitif d'une revendication datant de 160 ans qui stimulera l'économie dans le nord‑ouest de l'Ontario en plus d'y créer des emplois.

Le député Greg Rickford, secrétaire parlementaire du ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, le député provincial David Zimmer, secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires autochtones de l'Ontario et Peter Collins, chef de la Première Nation de Fort William, se sont joints aux membres de la collectivité de la Première Nation de Fort William à l'occasion d'une cérémonie de signature de cet accord historique.

Le règlement de la revendication sur les limites de la réserve prévoit une indemnité d'environ 149 millions de dollars de la part du Canada et d'environ 5 millions de dollars de la part de l'Ontario. Le règlement prévoit également le transfert de terres publiques provinciales situées sur deux îles du lac Supérieur, soit l'île Flatland et l'île Pie, au gouvernement fédéral, qui les mettra de côté en vue de les ajouter à la réserve de la Première Nation de Fort William.

Le processus de règlement de cette revendication a nécessité un certain nombre d'étapes. En novembre 2010, le gouvernement du Canada, le gouvernement de l'Ontario et la Première Nation de Fort William ont annoncé que leurs négociateurs avaient terminé les discussions concernant une proposition de règlement. Les membres de la Première Nation ont approuvé le règlement dans le cadre d'un vote tenu le 22 janvier 2011. L'Ontario et le Canada ont ensuite approuvé le règlement.

En plus de régler la revendication sur les limites de la réserve de la Première Nation, le gouvernement du Canada et la Première Nation de Fort William ont également conclu un règlement négocié visant à résoudre la revendication particulière relative à la cession de Neebing. Ce règlement financier résout un grief historique qui remonte à la fin des années 1850 et prévoit une indemnité d'environ 22 millions de dollars. Le règlement a été approuvé par les membres de la Première Nation dans le cadre d'un vote qui a eu lieu le 4 décembre 2010 et par le Canada le 2 mars 2011.

Les règlements négociés permettent au gouvernement d'honorer ses obligations juridiques envers les Premières Nations et de régler des différends de longue date d'une manière équitable pour les Premières Nations et tous les habitants de l'Ontario. Aucun propriétaire privé ne sera exproprié pour régler une revendication.

Le règlement des revendications territoriales offre également des possibilités d'investissement et d'affaires qui peuvent créer des retombées économiques et qui permettent d'établir de nouveaux partenariats pour les Premières Nations et les collectivités voisines. Le règlement des revendications est un facteur essentiel de la réconciliation et du renouvellement des relations avec les collectivités des Premières Nations au Canada.

La Première Nation de Fort William compte environ 1 880 membres et est située près de Thunder Bay, dans le nord-ouest de l'Ontario.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Ce règlement nous permet de remplir les engagements du passé et générera de nouvelles possibilités d'investissement et d'emploi dont bénéficieront grandement la Première Nation de Fort William et les collectivités voisines. Cet accord démontre qu'avec de la détermination et de la bonne volonté, il est possible de trouver des solutions efficaces aux questions en suspens depuis longtemps. »

Député Greg Rickford

Secrétaire parlementaire du ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien

« Nous forgeons un avenir meilleur pour la collectivité de Fort William avec cet accord sans précédent, qui permettra à la Première Nation d'investir dans la création d'emplois et de créer des possibilités économiques pour ses membres. »

L'honorable Kathleen Wynne

Ministre des Affaires autochtones de l'Ontario

« Je tiens à féliciter la Première Nation de Fort William pour cette réalisation historique. Le ministère des Ressources naturelles accorde beaucoup d'importance à l'étroite relation de travail qu'il entretient avec la Première Nation. Je tiens à remercier tous les intervenants concernés pour les efforts qu'ils ont consacrés à la conclusion de ce règlement. »

L'honorable Michael Gravelle

Ministre des Ressources naturelles de l'Ontario

« La Première Nation de Fort William, le Canada et l'Ontario on travaillé d'arrache-pied pour régler cette revendication. Nous disposons maintenant des terres et des ressources dont notre Première Nation a besoin pour créer des entreprises, des emplois et d'autres possibilités qui profiteront à nos membres ainsi qu'à toute la région de Thunder Bay. Les promesses que contenait le traité de 1850 pour notre réserve ont enfin été tenues. »

Peter Collins, chef

Première Nation de Fort William

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Autochtones