Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration sur la perte de la doyenne des survivants des pensionnats du Canada

Bulletin archivé

Déclaration sur la perte de la doyenne des survivants des pensionnats du Canada

Ministère des Affaires Autochtones

Monsieur David Zimmer, ministre des Affaires autochtones, a fait la déclaration suivante aujourd'hui sur le décès de la doyenne des survivants des pensionnats du Canada, Marguerite Wabano, de la Première Nation Mushkegowuk :

« Au nom du gouvernement de l'Ontario, j'aimerais présenter mes plus sincères condoléances à la famille et aux amis de Marguerite Wabano, décédée vendredi soir à l'âge de 111 ans.

Marguerite a survécu à l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire du Canada. À l'âge de 7 ans, elle a été envoyée au pensionnat de Sainte-Anne, à Fort Albany. Au bout de deux ans, ses parents l'ont emmenée avec les autres membres de sa famille loin dans les bois afin que les enfants ne soient pas obligés de retourner à l'école.

La Commission de vérité et réconciliation du Canada nous a fait connaître les traumatismes intergénérationnels que les Autochtones ont subis lorsqu'ils ont fréquenté les pensionnats, mais Marguerite, que plusieurs appelaient Gookum (grand‑mère), a été un symbole de force. Elle a élevé 7 enfants et comptait 23 petits-enfants, 77 arrière-petits-enfants et 81 arrière-arrière-petits-enfants. 

À l'âge de 104 ans, on lui a attribué une place d'honneur à la Chambre des communes lorsque le premier ministre a présenté des excuses nationales aux survivants des pensionnats indiens en 2008.

L'histoire de Marguerite devrait rappeler aux Ontariens que nous sommes unis par notre passé et par les douloureux souvenirs qui sont associés aux pensionnats. Sa capacité à pardonner devrait aussi nous rappeler que la réconciliation ne peut avoir lieu que si nous comprenons la vérité sur l'histoire que nous avons en commun avec les peuples autochtones.

C'est cet héritage que Marguerite nous a légué. Mes pensées et mes sympathies les plus sincères accompagnent sa famille, ses amis et la Nishnawbe Aski Nation. »

Partager

Sujets

Autochtones