Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario investit 740 000 $ dans le développement économique pour les Autochtones dans la région de la baie Georgienne

Communiqué archivé

L'Ontario investit 740 000 $ dans le développement économique pour les Autochtones dans la région de la baie Georgienne

La province aide les collectivités autochtones à créer emplois et débouchés

Ministère des Affaires Autochtones

L'Ontario contribue à la création d'emplois, à l'augmentation des possibilités de formation et à l'amélioration des résultats économiques pour les peuples autochtones dans la région de la baie Georgienne.

Par le biais du Fonds de développement économique pour les Autochtones (FDEA), la province investit plus de 740 000 $ dans les collectivités suivantes :

Favoriser le développement économique des collectivités autochtones est l'une des nombreuses étapes sur la voie de la guérison et de la réconciliation avec les peuples autochtones suivie par l'Ontario. Cette étape reflète l'engagement du gouvernement à travailler avec ses partenaires des premières nations afin de créer un meilleur avenir pour toute la population de la province.

Investir dans les collectivités autochtones fait partie du plan économique du gouvernement, qui vise à favoriser l'essor de l'Ontario et à concrétiser sa priorité, à savoir stimuler l'économie et créer des emplois. Ce plan en quatre volets consiste notamment à aider plus de gens à obtenir et à créer les emplois de l'avenir, en élargissant l'accès à des études collégiales et universitaires de qualité. De plus, il autorise l'investissement le plus important de l'histoire de l'Ontario dans l'infrastructure des hôpitaux, des écoles, des routes, des ponts et des transports en commun et prévoit des fonds considérables pour assurer la transition vers une économie peu émettrice de carbone, dynamisée par des entreprises innovantes, à forte croissance et axées sur l'exportation. Enfin, le plan aide la population active de l'Ontario à s'assurer une retraite confortable. 

Faits en bref

  • L’Ontario a alloué un total de 95 millions de dollars sur dix ans au FDEA. Depuis sa création en 2014, ce fonds compte trois volets : Subvention pour les partenariats régionaux, Subvention pour la diversification économique et Fonds pour les entreprises et les communautés.
  • Jusqu’à présent, l’Ontario a financé 51 projets de partenaires autochtones par l’entremise du FDEA.
  • Conformément à l'engagement de réconciliation avec les peuples autochtones qu'a pris le gouvernement, le nom du programme en anglais sera changé. Il passera de Aboriginal Economic Development Fund à Indigenous Economic Development Fund. Son nom ne changera pas en français.
  • La province est en voie d'équilibrer son budget de l'an prochain, soit celui de 2017-2018, ce qui continuera aussi à diminuer son ratio dette/PIB.

Citations

« Le Fonds de développement économique pour les Autochtones aide des entreprises, des communautés et des organisations autochtones à créer des débouchés, à se diversifier et à collaborer. Nous sommes impatients de constater sur le terrain la manière dont ces subventions soutiennent les collectivités, les travailleuses et travailleurs et les entreprises autochtones de la région de la baie Georgienne, qui sont à l’œuvre pour se forger un avenir prospère et prometteur. »

David Zimmer

ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation

« L’activité économique associée à la récolte commerciale du poisson mobilise un grand nombre de membres de notre collectivité. Nous espérons donc franchir l’étape de l’investissement dans les immobilisations pour passer à la phase suivante de notre plan à long terme : nous doter d’entrepôts frigorifiques et d’équipement à glace en écailles. Notre intention est de travailler avec d’autres intervenants pour faire de notre pêcherie une installation de premier plan, ainsi qu’un moteur économique du territoire de la Nation ojibway de Saugeen. »

Greg Nadjiwon

chef de la Première Nation chippewa de Nawash

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie