Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Identification des communautés métisses historiques en Ontario

Document d'information archivé

Identification des communautés métisses historiques en Ontario

Les Métis sont reconnus comme l'un des trois peuples autochtones distincts ayant des droits protégés par l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Depuis lors, la Cour suprême du Canada a publié une série de jugements qui demandent aux gouvernements et aux peuples autochtones de travailler ensemble pour se réconcilier, ce qui comprend la conciliation des droits, des intérêts et des ambitions des Canadiens autochtones et non autochtones.

Les communautés métisses ont émergé du commerce nord-américain des fourrures, au cours duquel les peuples des Premières nations et les commerçants européens ont forgé des relations économiques et personnelles étroites. Au fil du temps, bon nombre des enfants nés de ces relations ont développé un sens distinct d'identité et de culture. Ils avaient partagé des coutumes, des pratiques et un mode de vie au sein de leurs communautés, qui étaient distincts de leurs ancêtres européens et ceux des Premières nations.

Ces communautés se sont développées selon des routes stratégiques maritimes et du commerce avant que le gouvernement de la Couronne prenne le contrôle politique et juridique dans ces régions. Beaucoup de ces communautés ont persévéré et continuent à célébrer aujourd'hui leurs identités et histoires distinctes, en pratiquant leur culture, leurs traditions et leur mode de vie uniques. Ces communautés font partie du patrimoine diversifié de l'Ontario, tant passé que présent.

En 2003, la Cour suprême du Canada a reconnu qu'une communauté métisse avait un droit communautaire de chasser pour se nourrir à Sault Ste. Marie et dans la région environnante. Cette affaire fournit le cadre pour identifier les communautés métisses dans d'autres régions de la province ainsi que dans d'autres régions du Canada.

Prochaines étapes

Depuis de nombreuses années, l'Ontario et la Métis Nation of Ontario (MNO) ont travaillé ensemble pour renforcer leurs relations et favoriser la réconciliation. Cela a inclus la signature d'un accord-cadre sur les relations en 2008, qui a été renouvelé en 2014, ce qui a conduit à des initiatives visant à améliorer la qualité de vie et le bien-être des enfants, des familles et des communautés métis de l'Ontario.

Guidé par l'accord-cadre et conformément aux obligations constitutionnelles de l'Ontario envers les Métis, l'Ontario et la MNO ont travaillé ensemble pour échanger et examiner les rapports historiques concernant les communautés métisses historiques en Ontario. Ces rapports ont été préparés par des historiens professionnels indépendants et des ethno-historiens, et fournissent des recherches sur les « ascendances autochtones mixtes » ainsi que sur les populations « métisses » dans certaines régions de la province. Depuis 2010, l'Ontario et la MNO ont conjointement examiné ces rapports, identifiant les informations qui prouvent l'émergence de communautés métisses historiques qui répondent aux critères énoncés par la Cour suprême du Canada dans l'arrêt R. c. Powley. Grâce à ce travail, la MNO et l'Ontario ont identifié conjointement six communautés métisses historiques dans la province qui répondent aux critères en plus de la communauté métisse historique de Sault Ste. Marie, reconnue par la Cour suprême du Canada.

Ces communautés métisses historiques sont :

  • La communauté métisse historique de la rivière à la Pluie/lac des Bois

- Les populations métisses historiques interconnectées à et autour de : Lac La Pluie (Fort Frances); Rat Portage (Kenora), Eagle Lake (Dryden/Wabigoon) et Hungry Hall (Rivière à la Pluie). La région du lac des Bois comprend Rat Portage, White Fish Lake, Northwest Angle, Wabigoon et Long Sault.

  • La communauté métisse historique de Northern Lake Superior

- Les populations métis historiques interconnectées au nord du lac Supérieur, y compris les Métis qui ont travaillé ou se sont installés pour un certain temps à : Michipicoten, Pic River, Fort William, Nipigon House et Long Lake.

  • La communauté métisse historique d'Abitibi Inland

- Les populations métisses historiques interconnectées aux postes intérieurs entre New Post et Timiskaming, notamment : Frederick House, Abitibi House, Kenogamissi, Flying Post, Mattagami et Matachewan, ainsi que la population métisse historique à Moose Factory Post et aux environs, dont plusieurs familles étaient interreliées avec des membres de la communauté historique de Abitibi Inland et qui ont migré vers le sud pour devenir une partie de cette communauté.

  • Communauté métisse historique de Sault Ste. Marie

- La population métisse historique de Sault Ste. Marie et des environs, que les tribunaux ont reconnus étendus jusqu'à « Batchewana, Goulais Bay, Garden River, Bruce Mines, Desbarates, Bar River, St. Joseph's Island, Sugar Island et dans le nord du Michigan. »

  • La communauté Métis historique de Mattawa/Rivière-des-Outaouais

- La population métisse historique centrée à Mattawa et qui s'étend de la rivière des Outaouais, du Lac des Allumettes (Pembroke) à Timiskaming et aux environs.

  • La communauté métisse historique de Killarney

- La population métisse historique à Killarney et aux environs.

  • La communauté métisse historique de la baie Georgienne

- Les populations métis historiques interconnectées à Penetanguishene et Parry Sound et aux environs.

L'adhésion actuelle aux communautés métisses qui détiennent des droits doit se connecter par un lien ancestral à la communauté historique. Alors que l'identification des communautés historiques est une étape importante vers le respect des droits des Métis en Ontario, elle ne permet pas de déterminer qui est Métis ou qui détient des droits métis, ni ne définit les zones ou territoires de récolte métisse.

Le travail en cours basé sur l'identification de ces communautés métisses historiques informera les approches stratégiques de la consultation et des questions connexes telles que l'examen indépendant du système Harvester Card de la MNO actuellement en cours qui devrait être achevé à l'automne 2017.

De plus, l'Ontario et la MNO envisageront des recherches historiques supplémentaires qui pourraient être disponibles en ce qui a trait à l'identification potentielle d'autres communautés métisses historiques ou à de nouvelles informations susceptibles de modifier ou d'élargir l'une des sept communautés métisses historiques. Bien que le travail conjoint entrepris par la MNO et l'Ontario ne porte pas nécessairement sur les revendications d'autres communautés métisses autoidentifiées qui ne sont pas représentées par la MNO, la recherche existante peut informer l'approche globale de l'Ontario sur ces questions.

Vous trouverez plus d'informations sur chacune des communautés Métis historiques identifiées dans les fiches d'information affichées sur le site Web de la MNO.

Renseignements pour les médias

Partager