Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario marque la deuxième Semaine de reconnaissance des traités annuelle

Communiqué archivé

L'Ontario marque la deuxième Semaine de reconnaissance des traités annuelle

Les peuples autochtones partagent leurs histoires

ministère des Affaires Autochtones

L'Ontario marque la deuxième Semaine de reconnaissance des traités annuelle en célébrant l'importance des traités et en offrant de l'information sur les droits et les relations découlant des traités.

Ce matin, David Zimmer, ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation, s'est joint au chef du Grand Conseil de la Nation anichinabée, Patrick Wedaseh Madahbee, au sien de la Première Nation de Whitefish River, pour participer à un événement Bibliothèque vivante et au lancement de deux livres pour enfants sur les traités.

Plus de 50 intervenants autochtones, y compris des aînés, des gardiens du savoir et des chefs autochtones participent à plus de 200 événements Bibliothèque vivante organisés dans l'ensemble de la province cette semaine pour partager leurs perspectives sur le rôle important joué par les traités dans la fondation de l'Ontario et la pertinence encore aujourd'hui des traités.

Dans le cadre du programme Bibliothèque vivante, les écoles publiques, les bibliothèques et les universités ont invité des intervenants autochtones à partager leur savoir et leurs perspectives sur les traités dans plus de 60 collectivités partout dans la province. Les personnes qui entendent ces perspectives repartiront avec une meilleure compréhension de l'histoire du Canada et de l'importance d'honorer les obligations relatives aux traités.

Le renforcement de la sensibilisation aux traités est l'une des nombreuses étapes de la démarche de guérison et de réconciliation avec les peuples autochtones entreprise par l'Ontario. Cette démarche reflète l'engagement du gouvernement à collaborer avec les partenaires autochtones et à rétablir des relations fondées sur la confiance et le respect avec les Premières Nations, les Métis et les Inuits.

Faits en bref

  • La Loi de 2016 sur la Semaine de reconnaissance des traités a été présentée et adoptée avec le soutien unanime des parties le 30 mai 2016.
  • La Semaine de reconnaissance des traités est célébrée annuellement la première semaine complète du mois de novembre et se déroule du 5 au 11 novembre cette année.
  • Cette année, les intervenants autochtones offrent des présentations dans plus de 200 événements Bibliothèque vivante – plus du triple par rapport à l’année dernière.
  • Les traités sont des ententes juridiquement contraignantes qui établissent les droits, les responsabilités et les relations des Premières Nations et des gouvernements fédéral et provincial.
  • L’Ontario est partie prenante de plus d’une quarantaine de traités et autres ententes, y compris les conventions d’achat de terres signées entre 1781 et 1930.
  • L’Ontario offre du soutien financier sous forme d’honoraires aux intervenants autochtones qui participent au programme Bibliothèque vivante.

Ressources additionnelles

Citations

« Tout le monde en Ontario partage les avantages et les obligations des traités. Nous partageons également la responsabilité de comprendre les relations créées par ces ententes. C’est pourquoi nous continuons de collaborer avec des partenaires autochtones dans le cadre de la Stratégie concernant les traités de l’Ontario pour sensibiliser à ces relations pendant la Semaine de reconnaissance des traités et toute l’année. »

David Zimmer

ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation

« Il est important pour tous les résidents au Canada d’obtenir de l’information sur les terres et les ressources qui ont été partagées par les Premières Nations dans le cadre des traités signés entre elles et le gouvernement. Les jeunes en découvrent davantage sur les relations découlant des traités et comprennent leur responsabilité à ce sujet. Tout le monde en apprend davantage sur les traités grâce aux événements Bibliothèque vivante et à nos ressources en enseignants. »

Patrick Wedaseh Madahbee

chef du Grand Conseil, Nation anichinabée

« Le règlement pacifique du Canada a pu être réalisé grâce à l’acceptation des peuples autochtones à partager leurs territoires et leurs ressources avec les nouveaux arrivants. Mais ces engagements juridiques et sacrés n’ont pas toujours été honorés par le gouvernement. C’est la raison pour laquelle je partage ma perspective et mon savoir sur les traités à titre d’intervenant dans les événements Bibliothèque vivante qui se déroulent dans l’ensemble de la province pendant la Semaine de reconnaissance des traités. Avec un peu de chance, les étudiants qui profitent de ces expériences d’apprentissage deviendront les premiers ministres, les juges, les journalistes, les enseignants et les directeurs généraux de demain qui pourront restaurer les promesses prévues dans la relation initiale issue des traités. »

Maurice Switzer

Première Nation Mississauga d’Alderville et intervenant de Bibliothèque vivante

Renseignements

Partager