Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario soutient les femmes autochtones

Communiqué archivé

L'Ontario soutient les femmes autochtones

Les partenaires provinciaux et autochtones soulignent le deuxième anniversaire de Pas à pas ensemble

L'Ontario, de concert avec ses partenaires autochtones, continue de faire des progrès dans son engagement à mettre fin au cycle de la violence faite aux femmes et aux filles autochtones.

La province a publié son deuxième rapport d'étape sur Pas à pas ensemble : La stratégie de l'Ontario contre la violence envers les femmes autochtones. En sensibilisant la population, en élaborant des programmes adaptés à la culture et en améliorant les conditions socioéconomiques, la Stratégie cherche à enrayer le cycle de la violence vécue par les femmes autochtones et à soutenir leur guérison et leur bien-être.

Deux ans plus tard, Pas à pas ensemble soutient les femmes et les familles autochtones dans leurs communautés à travers la province. Parmi les principales réalisations, notons :

  • La mise en œuvre du Programme pour le bien-être des familles dans plus de 250 sites et communautés dans tout l'Ontario, avec plus de 200 intervenants, offrant des services culturellement adaptés aux enfants et aux familles autochtones.
  • L'adoption de la Loi de 2018 sur les personnes disparues, qui, une fois mise en œuvre, rendra les enquêtes sur les personnes disparues plus opportunes et plus efficaces.
  • L'accueil du cinquième Sommet national des femmes autochtones, réunissant environ 300 déléguées à des ateliers pour recommander les meilleurs moyens d'autonomiser les femmes autochtones maintenant et à l'avenir.
  • L'élaboration d'un cadre de mesure du rendement pour mesurer le succès de Pas à pas ensemble d'une manière culturellement appropriée, qui améliorera la façon dont l'Ontario mesure le succès des initiatives axées sur les Autochtones.

La province continuera de travailler avec ses partenaires autochtones sur Pas à pas ensemble, dans le cadre de son engagement à mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles autochtones, et comme l'une des nombreuses étapes du cheminement de l'Ontario vers la guérison et la réconciliation avec les peuples autochtones. Cela reflète l'engagement de l'Ontario à travailler avec des partenaires autochtones, pour créer un avenir meilleur pour toutes les personnes dans la province.

Faits en bref

  • L’Ontario investit 100 millions de dollars sur trois ans dans Pas à pas ensemble pour appuyer les efforts visant à lutter contre la violence faite aux femmes autochtones, à offrir des programmes holistiques et culturellement adaptés aux femmes autochtones et à leurs familles, et à éduquer les collectivités et l’ensemble de la province sur ce type de violence et sur le rôle que chacun a à jouer pour y mettre fin.
  • Des représentants de l’Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres, de l’Ontario Native Women’s Association, de Chiefs of Ontario, de la Métis Nation of Ontario, des Independent First Nations, de la Nation Nishnawbe Aski et des Six Nations siègent à un comité exécutif qui oriente la mise en œuvre de la stratégie.

Ressources additionnelles

Citations

« Pas à pas ensemble est un exemple du bien que les gouvernements et les décideurs politiques font quand ils écoutent les communautés autochtones et travaillent main dans la main avec elles sur leurs priorités. Deux ans après le début de la stratégie, je suis fier du travail de la province et de nos réalisations avec nos partenaires autochtones. Il reste encore beaucoup à faire, mais l’Ontario s’est engagée à continuer à progresser avec les femmes et les collectivités des Premières Nations, des Métis et des Inuits pour mener à bien cette stratégie. »

David Zimmer

ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation

« Grâce à la Stratégie ontarienne pour les enfants et les jeunes autochtones, élaborée avec des partenaires autochtones, nous nous rapprochons de notre objectif de mettre fin à la violence faite aux femmes autochtones. Je suis fier que le Programme pour le bien-être des familles, un élément essentiel de Pas à pas ensemble, soit mis en œuvre par des partenaires des Premières Nations, des Inuits, des Métis et des Autochtones vivant en milieu urbain. Ensemble, ils élaborent des programmes communautaires qui répondent à leurs besoins locaux et qui permettent aux enfants et aux jeunes autochtones de grandir et de s’épanouir. »

Michael Coteau

ministre des Services sociaux et communautaires

« Les femmes autochtones, comme toutes les femmes de la province, méritent de se sentir en sécurité où qu’elles soient. Nous avons fait d’importants progrès à cet égard au cours des deux années qui se sont écoulées depuis le lancement de Pas à pas ensemble. Dans le cadre de la campagne de prévention et d’éducation Kanawayhitowin : Prendre soin de l’esprit des autres, nous avons rejoint plus de 52 000 personnes pour les sensibiliser aux signes de violence faite aux femmes dans leurs communautés. »

Harinder Malhi

ministre de la Condition féminine

« Je suis heureuse de voir la croissance et les progrès continus de tant d’initiatives dans Pas à pas ensemble. Cette stratégie est le fruit d’années de collaboration entre les organisations autochtones et les militants, ainsi que de relations nouvelles et croissantes avec les partenaires gouvernementaux. L’OFIFC collabore à ce travail depuis le tout début, et bien qu’il reste encore beaucoup à faire, nous sommes très fiers du chemin parcouru. L’OFIFC se réjouit à la perspective d’une autre année de progrès grâce à des relations plus solides, une plus grande collaboration et de meilleurs résultats pour nos femmes, nos filles et nos communautés. »

Sylvia Maracle

directrice générale, Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres

« Pas à pas ensemble a donné à l’Ontario Native Women’s Association et aux collectivités que nous desservons l’occasion d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies pour éliminer la violence faite aux femmes autochtones. Cela comprend la création de nombreux nouveaux programmes et soutiens destinés à éliminer les obstacles systémiques qui continuent d’avoir un impact disproportionné sur la vie des femmes, des filles et des personnes LGBTQ2S autochtones en Ontario. Les femmes, les filles et les personnes bispirituelles ont soutenu leurs familles et leurs communautés malgré la colonisation. Notre but est de créer plus d’espace pour leur participation aux décisions qui affectent leur vie, d’être sensibles à leurs priorités et de s’assurer que les politiques, les règlements, les lois et les programmes augmentent leur sécurité et leur bien-être. Nous savons qu’il reste beaucoup de travail à faire pour rétablir les rôles des femmes autochtones, et nous demeurons fermes dans notre engagement à mettre fin à la violence. »

Dawn Lavell-Harvard

présidente, Ontario Native Women’s Association

« Les Six Nations de la rivière Grand se sont engagées à mettre en œuvre des programmes et des services qui favorisent la sécurité et le bien-être des femmes, des enfants et des familles des Haudenosaunee. Pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles autochtones, il faut un engagement inébranlable et durable, entremêlé de courage et d’action pour corriger les torts du passé. La stratégie Pas à pas ensemble est un pas dans la bonne direction pour promouvoir la collaboration et le partenariat entre le ministère et les communautés autochtones ayant un potentiel de changement. Pour la sécurité des femmes autochtones partout dans le monde, les Six Nations s’unissent à nos partenaires autochtones, fermement attachés à notre passion de mettre fin à la violence. »

Chef Ava Hill

Six Nations de la rivière Grand

Renseignements pour les médias

Partager