Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Une ceinture de verdure croissante

Communiqué archivé

Une ceinture de verdure croissante

Le gouvernement McGuinty est prêt à élargir la ceinture de verdure

Les idées de la population ontarienne ont permis de façonner de nouvelles règles pour l'expansion des limites de la ceinture de verdure.

Ces nouveaux critères, publiés aujourd'hui, serviront à évaluer les demandes des municipalités visant à élargir la ceinture de verdure, pour faciliter la croissance et la protection d'un plus grand nombre de forêts, de terres humides et de terres agricoles. Les municipalités pourront consulter le gouvernement avant de soumettre une demande.

Les critères, élaborés à la suite de consultations menées auprès du public, des municipalités et des intervenants, établissent clairement que les demandes pour retirer des zones de la ceinture de verdure ou réduire sa superficie ne seront pas prises en compte.

Une ceinture de verdure croissante s'inscrit dans le cadre du plan global du gouvernement de protection de l'environnement et de gestion stratégique de la croissance. Outre la ceinture de verdure, le plan comprend le Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe, la réforme de l'aménagement du territoire, la stratégie de protection proposée du lac Simcoe et un réseau de transports viable sous la direction de Metrolinx.

Faits en bref

  • En 2007, le gouvernement s’est engagé à travailler de concert avec les municipalités pour trouver des moyens d’examiner les demandes d’expansion de la ceinture de verdure.
  • Les municipalités régionales, les municipalités de comté et les municipalités à palier unique peuvent demander l’expansion de la ceinture de verdure.
  • La ceinture de verdure, qui protège en permanence 1,8 million d’acres de terres agricoles et de terres écologiquement fragiles dans la région élargie du Golden Horseshoe, est une zone plus vaste que l’Île-du-Prince-Édouard.

Ressources additionnelles

Citations

« En prenant des mesures permettant l’expansion de la ceinture de verdure, nous aidons les collectivités à protéger leurs terres écologiquement fragiles et terres agricoles et à promouvoir un développement plus durable »

Jim Watson

ministre des Affaires Municipales et du Logement

« Les résidentes et résidents d’Oakville, comme ceux de la RGT, veulent que les espaces verts et les systèmes et éléments environnementaux bénéficient de la meilleure protection possible. À titre de cofondateur de Municipal Leaders for the Greenbelt, je peux déclarer que nous serons ravis de travailler avec le ministère pour atteindre cet objectif dont tout le monde aujourd’hui et les générations futures pourront profiter. »

Rob Burton

maire d’Oakville

« Ces critères représentent un grand pas en avant dans le processus d’expansion de la ceinture de verdure. Il va de soi que je suis ravi que le gouvernement de l’Ontario ait suivi les conseils formulés par le Conseil de la ceinture de verdure, préconisant d’entamer le processus d’élaboration de critères régissant l’expansion de la ceinture de verdure. »

Robert Elgie

président du Conseil de la ceinture de verdure

« En autorisant l’expansion de la ceinture de verdure, le gouvernement McGuinty donne aux municipalités la possibilité de protéger des terres de grande valeur se trouvant au sein de leurs collectivités. J’encourage les municipalités à saisir cette occasion de sauvegarder les précieux espaces verts de l’Ontario dans l’intérêt des générations futures. »

Rick Smith

d’Environmental Defence

Partager

Sujets

Environnement et énergie Santé et bien-être Domicile et communauté Enfants et adolescents