Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario offre plus d'options pour les bâtiments à ossature en bois

Communiqué archivé

L'Ontario offre plus d'options pour les bâtiments à ossature en bois

La Province autorise les bâtiments à ossature en bois allant jusqu’à six étages

L'Ontario offre désormais des options de conception plus sécuritaires, plus souples et abordables pour la construction des bâtiments à ossature en bois.

Grâce à des modifications du Code du bâtiment de l'Ontario, on peut maintenant bâtir des immeubles à ossature en bois allant jusqu'à six étages, alors que la limite précédente était de quatre étages.

Les modifications donnent aux constructeurs une option sécuritaire qui peut rendre la construction d'une maison plus abordable et favoriser la création d'immeubles plus élégants, orientés sur la circulation piétonnière et qui améliorent le paysage urbain tout en continuant à protéger la sécurité des résidents et des pompiers.

De nouvelles exigences de sécurité liées aux bâtiments à ossature en bois, notamment la construction du puits d'escalier avec des matériaux incombustibles et du toit avec des matériaux résistants à la combustion, font désormais des règlements de l'Ontario les plus rigoureux du Canada.

Les options de construction sécuritaires et souples qui contribuent à rendre le logement plus abordable et qui appuient notre secteur forestier s'inscrivent dans le plan du gouvernement visant à investir dans les gens, à bâtir une infrastructure moderne et à favoriser un climat d'affaires dynamique et innovateur.

Faits en bref

  • Les modifications du Code du bâtiment qui autorisent les batiments à ossature en bois allant jusqu’à six étages entrent en vigueur le 1er janvier 2015.
  • Les exigences ontariennes relatives aux bâtiments à ossature en bois de hauteur moyenne offrent au public et aux pompiers le plus haut degré de sécurité au Canada.
  • La plupart des pays de l’Union européenne et plusieurs territoires d’Amérique du Nord autorisent les bâtiments à ossature en bois allant jusqu’à six étages. En Colombie-Britannique, plus de 50 bâtiments à ossature en bois ont été construits depuis que son code du bâtiment a été modifié en 2009.
  • La demande accrue de bâtiments en bois de hauteur moyenne pourrait contribuer à hausser la demande de produits forestiers, qui soutient présentement plus de 150 000 emplois directs et indirects dans plus de 260 collectivités de l’Ontario.

Ressources additionnelles

Citations

« Les modifications du Code du bâtiment touchant les bâtiments en bois de hauteur moyenne donneront aux constructeurs et au public des options de construction encore plus sécuritaires et plus souples. Notre modèle ontarien pour les bâtiments à ossature en bois de hauteur moyenne prévoit les exigences de sécurité-incendie les plus strictes au Canada. »

Ted McMeekin

Ministre des Affaires municipales et du Logement

« En 2012, j’ai déposé un projet de loi de député autorisant les bâtiments à ossature en bois de six étages en Ontario. C’est gratifiant de voir la Province tenir compte des besoins des collectivités du Nord avec l’annonce d’aujourd’hui. L’objectif d’augmenter l’utilisation du bois dans le secteur de la construction de l’Ontario est atteint. À titre de ministre des Richesses naturelles et des Forêts, je me réjouis des emplois qui seront créés par l’utilisation accrue de cette ressource durable. »

Bill Mauro

Député provincial de Thunder Bay-Atikokan

« Le bois est le seul matériau de construction à la fois renouvelable et recyclable. C’est une ressource durable que nous trouvons dans notre propre arrière-cour. Je fais des pressions depuis des années pour obtenir cette modification du Code du bâtiment. Elle contribuera sans aucun doute à stimuler notre secteur de la foresterie et nous pourrons continuer à créer de nouveaux emplois. »

Michael Gravelle

Député provincial de Thunder Bay-Superior-Nord

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement Domicile et communauté Régions rurales et du Nord