Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario propose d'agrandir la ceinture de verdure

Communiqué archivé

L'Ontario propose d'agrandir la ceinture de verdure

La Province suggère des modifications pour mettre en œuvre des recommandations du comité Crombie

L'Ontario propose de modifier quatre plans provinciaux qui régissent l'aménagement du territoire dans la région élargie du Golden Horseshoe, qui est à la fois la région urbaine croissant le plus rapidement au Canada, le moteur économique de la province et la région où se trouve la ceinture de verdure.

L'Ontario réagit aux commentaires du public et aux recommandations du rapport intitulé Axer l'aménagement de la région élargie du Golden Horseshoe sur la santé, la prospérité et la croissance : 2015-2041 du Comité consultatif de l'Examen coordonné des plans d'aménagement du territoire, présidé par David Crombie, ancien maire de Toronto.

Les modifications proposées du Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe, du Plan de la ceinture de verdure, du Plan de conservation de la moraine d'Oak Ridges et du Plan d'aménagement de l'escarpement du Niagara :

  • protégeraient l'eau potable en ajoutant à la ceinture de verdure les terres de 21 grandes vallées fluviales urbaines et sept zones riveraines, et établiraient un processus permettant d'agrandir davantage la ceinture de verdure pour protéger les principales caractéristiques hydrologiques;
  • exigeraient le long des corridors de transport en commun un zonage assurant une densité adéquate aux fins du transport en commun;
  • établiraient des mesures de protection correspondant à celles de la ceinture de verdure pour les systèmes du patrimoine naturel - comme les zones humides ou boisées et les rivières - au-delà de la ceinture de verdure; le gouvernement provincial aurait la responsabilité de cartographier ces zones;
  • appuieraient la viabilité agricole et préserveraient les terres agricoles en établissant des exigences strictes quant à l'expansion des zones urbaines et permettraient un éventail plus large d'utilisations agricoles dans la ceinture de verdure;
  • exigeraient que les municipalités de la région élargie du Golden Horseshoe incluent des politiques sur le changement climatique dans leur plan officiel et effectuent des évaluations des risques de vulnérabilité au changement climatique lorsqu'elles planifient ou remplacent leur infrastructure.

Les intervenants et le public ont maintenant l'occasion de faire connaître leur opinion sur les modifications proposées.

La création de collectivités complètes et la protection de la ceinture de verdure s'inscrivent dans le plan économique du gouvernement, qui vise à favoriser l'essor de l'Ontario et à concrétiser sa principale priorité, à savoir stimuler l'économie et créer des emplois. Ce plan en quatre volets consiste à investir dans les talents et les compétences, tout en aidant plus de gens à obtenir et à créer les emplois de l'avenir en élargissant l'accès à des études collégiales et universitaires de haute qualité. De plus, le plan fait le plus important investissement dans l'infrastructure publique de l'histoire de l'Ontario et investit dans une économie sobre en carbone guidée par des entreprises innovatrices, à forte croissance et axées sur l'exportation. Enfin, le plan aide la population ontarienne active à bénéficier d'une retraite plus sûre.

ontario.ca/examenamenagementduterritoire

Faits en bref

  • On prévoit que la région élargie du Golden Horseshoe croîtra d’environ 4 millions de personnes au cours des 25 prochaines années et que plus de 13,5 millions de personnes occupant 6,3 millions d’emplois l’habiteront d’ici 2041.
  • Des séances ouvertes au public se tiendront en mai et en juin 2016 pour recueillir les commentaires du public sur les modifications.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Les modifications que nous proposons appuieraient la création de collectivités compactes et dynamiques favorisant les emplois et le transport en commun, et nous récompenseraient avec une ceinture de verdure agrandie. Ensemble, elles constitueraient des moyens clés de stimuler notre économie, de promouvoir des styles de vie intelligents et durables, de protéger notre environnement et de traiter le problème du changement climatique. »

Ted McMeekin

Ministre des Affaires municipales et du Logement

« Les gens veulent vivre dans des secteurs bien planifiés qui répondent à leurs besoins de façon judicieuse. Je remercie tous les participants à cet examen d’avoir contribué à l’élaboration des modifications équilibrées que nous proposons aujourd’hui, et j’ai hâte de prendre connaissance de vos opinions sur les modifications proposées des plans. »

Bill Mauro

Ministre des Richesses naturelles et des Forêts

« Je suis heureux de constater que la province a adopté les recommandations du Comité consultatif quant à la coordination de l’aménagement du territoire, de la planification du transport en commun et des investissements dans l’infrastructure. Le rythme et la croissance de la région élargie du Golden Horseshoe pourraient être maintenus pendant des décennies si les plans d’aménagement du territoire proposés sont adoptés. »

David Crombie

Président du Comité consultatif

« Les modifications proposées appuieraient nos investissements déjà sans précédent dans le transport en commun, feraient mieux correspondre les personnes avec les emplois et accroîtraient leurs options de déplacement dans la région. »

Steven Del Duca

Ministre des Transports

« La planification et la protection accrues des zones d’emploi de l’Ontario sont des éléments importants de la protection et du renforcement de la prospérité économique des collectivités locales. Ces modifications importantes favoriseront les conditions que les investisseurs et les entreprises recherchent pour créer des emplois et faciliter la croissance économique dans les collectivités qui en ont le plus besoin. »

Brad Duguid

Ministre du Développement économique, de l’Emploi et de l’Infrastructure

« Les modifications proposées favoriseront l’aménagement de collectivités complètes et habitables où les Ontariennes et les Ontariens pourront vivre, travailler et s’amuser près de leur domicile. À Mississauga, elles contribueront aussi à protéger notre rivière Credit et nos précieuses rives afin que les familles puissent jouir de notre habitat naturel amélioré pour les prochaines générations. »

Charles Sousa

Député provincial de Mississauga-Sud et ministre des Finances

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Domicile et communauté Travail et emploi