Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Protéger les ressources en eau par une expansion de la ceinture en verdure

Document d'information archivé

Protéger les ressources en eau par une expansion de la ceinture en verdure

La région élargie du Golden Horseshoe fait partie des régions d'Amérique du Nord qui sont les plus dynamiques et qui connaissent la plus forte croissance. Dotée d'une robuste économie, elle renferme des éléments naturels de renommée mondiale et des terres agricoles parmi les plus productives au Canada. La population de la région élargie du Golden Horseshoe, qui se chiffre aujourd'hui à neuf millions de personnes, devrait en compter environ 13,5 millions d'ici 2041.

La croissance démographique et urbaine de la région peut mettre en danger certaines ressources en eau. L'urbanisation et les activités humaines se ressentent sur les rivières, les terres humides et les réservoirs d'eau souterraine (que l'on appelle des aquifères) et peuvent nuire aussi bien à la qualité qu'à la quantité de l'eau disponible pour les collectivités locales, l'industrie ou encore la faune et la flore.

Zones de ressources en eau

L'Ontario agit pour protéger et préserver les ressources vitales en eau, et ce, en lançant une consultation publique sur les moraines, les ruisseaux d'eau froide et les terres humides qui subissent des pressions liées aux aménagements urbains dans la région élargie du Golden Horseshoe, à l'extérieur de l'actuelle ceinture de verdure. Cette consultation cherche à recueillir des avis sur une zone à l'étude pour une possible expansion de la ceinture de verdure dans le cercle extérieur de la région élargie du Golden Horseshoe.

La zone à l'étude inclut les sept zones suivantes :

  • La formation de moraines de Waterloo et Paris/Galt dans la région de Waterloo et les comtés de Brant et Wellington.
  • La moraine d'Orangeville dans les comtés de Wellington et Dufferin, située au sud-ouest d'Orangeville, à l'est de Fergus.
  • Plusieurs petites moraines, y compris celles de Gibraltar et de Singhampton, situées sur le haut de l'escarpement de Niagara dans les comtés de Dufferin et Simcoe.
  • La moraine d'Oro au nord-est du comté de Simcoe, à l'ouest d'Orillia et du lac Couchiching, laquelle renferme une forte concentration de terres humides et de ruisseaux d'eau froide.
  • Le couloir de la rivière Nottawasaga dans les comtés de Dufferin et de Simcoe, qui renferme aussi d'importantes terres humides, dont celles de Minesing.
  • Les ruisseaux d'eau froide et les terres humides situés à l'ouest de Minesing dans les comtés de Dufferin et de Simcoe. Ceci englobe aussi les zones de captage qui relient les terres humides de Minesing à l'escarpement du Niagara.
  • Les ruisseaux d'eau froide, les terres humides et les zones de sable et de gravier du sud-est du comté de Simcoe.

Participez à la consultation publique

Lisez le document de consultation pour en savoir plus sur les sept zones de ressources en eau qu'il est proposé de protéger.

Donnez votre avis :

Protéger l'eau
Direction des politiques provinciales d'aménagement
Ministère des Affaires municipales
777, rue Bay, 13e étage
Toronto ON M5G 2E5

La date limite pour donner votre avis sur cette proposition est le 7 mars 2018.

Les avis recueillis dans le cadre de cette consultation aideront à déterminer comment passer d'une zone à l'étude à une proposition de nouvelles limites pour la ceinture de verdure. La province mènera d'autres consultations avant de prendre quelque décision que ce soit concernant ces limites. La consultation actuelle n'a pas pour but de recueillir des observations au sujet de limites proposées pour la ceinture de verdure.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement