Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La Première nation Anishinabek envisage des possibilités de développement économique

Communiqué archivé

La Première nation Anishinabek envisage des possibilités de développement économique

Le gouvernement McGuinty finance une stratégie économique

Le gouvernement ontarien aide les 42 collectivités membres de la Première nation Anishinabek à examiner des possibilités de développement économique.

Le groupe reçoit 40 150 $ de la Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l'Ontario (SGFPNO) pour élaborer un plan stratégique économique et pour définir des idées, des modèles et d'autres possibilités d'affaires.

Le projet en trois étapes comportera des recherches, un examen du projet de stratégie par des experts économiques et la présentation de la stratégie proposée dans le cadre d'une assemblée communautaire.

Aider les collectivités des Premières nations à examiner des possibilités économiques fait partie de la nouvelle relation qu'entretient la province avec les Premières nations et qui vise à offrir des possibilités améliorées et un avenir meilleur aux enfants et aux jeunes gens autochtones.

Faits en bref

  • La population totale de la Première nation Anishinabek, soit 42 000 habitants, représente près de 30 pour cent de la population autochtone totale de l’Ontario.
  • Ce projet servira de modèle aux membres de la Première nation Anishinabek pour établir des entreprises fructueuses dans leurs collectivités respectives ainsi que dans l’ensemble de la Première nation Anishinabek.

Ressources additionnelles

Citations

« Il s’agit d’une étape importante des démarches visant à établir une infrastructure d’affaires durable et à créer de bons emplois dans les collectivités autochtones »

Michael Gravelle

ministre du Développement du Nord et des Mines et président de la SGFPNO

« Les collectivités autochtones deviendront plus fortes par suite de ce projet, tant dans l’avenir immédiat que dans l’avenir lointain »

Monique Smith

députée de Nipissing

« La Première nation Anishinabek a élaboré une stratégie qui lui donnera les outils nécessaires pour poursuivre son développement économique, ce qui veut dire un plus grand nombre d’emplois et de possibilités »

Michael Bryant

ministre des Affaires autochtones

Partager

Sujets

Régions rurales et du Nord