Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Un plan énergétique pour rendre l'Ontario plus sain

Communiqué archivé

Un plan énergétique pour rendre l'Ontario plus sain

Le gouvernement McGuinty met l'accent sur les sources d'énergie renouvelables et sur la conservation; les composantes relatives à la remise à neuf des centrales nucléaires et à l'élimination du charbon demeurent inchangées

Le gouvernement McGuinty peaufine la stratégie énergétique à long terme de l'Ontario dans le cadre de son initiative pour assainir la province et maintenir la compétitivité et la prospérité de l'économie provinciale.

Le gouvernement McGuinty a demandé à l'Office de l'électricité de l'Ontario de réviser une petite partie de son Plan pour le réseau d'électricité intégrée (PREI) portant sur l'énergie renouvelable et la conservation.

Le PREI fait actuellement l'objet d'audiences devant la Commission de l'énergie de l'Ontario afin de déterminer si ce plan respecte les directives du gouvernement et s'il est prudent et rentable d'un point de vue économique. Tous les autres éléments du PREI pourraient se poursuivre pendant la période d'examen.

Depuis 2003, des progrès importants ont été faits pour favoriser la renaissance du secteur de l'énergie de l'Ontario. Mentionnons notamment l'élaboration d'un plan visant à éliminer les centrales au charbon d'ici 2014 et à renouveler la flotte nucléaire de la province. Des progrès remarquables ont été accomplis en ce qui a trait à l'ajout de sources d'énergies renouvelables à la gamme des sources disponibles : plus de 530 MW d'énergie renouvelable sont déjà disponibles.

Cette avancée a ouvert la voie à l'annonce qui est faite aujourd'hui et qui a pour but de permettre à l'Ontario de maximiser sa capacité à fournir une énergie propre et fiable aux foyers et aux entreprises de la province - de même qu'une nouvelle génération de carrières et d'industries « vertes ».

L'examen proposé portera sur les éléments suivants :

  • La quantité et la diversité des différentes sources d'énergies renouvelables faisant partie de la gamme actuelle de sources d'approvisionnement.
  • Dans quelle mesure est-il possible d'accélérer les objectifs de conservation énoncés, y compris l'installation et l'utilisation des compteurs intelligents?
  • L'amélioration, dans les zones orange du Nord de l'Ontario ainsi que dans d'autres parties de la province, des capacités de transport de l'électricité qui limitent le développement de l'approvisionnement à partir de sources d'énergie renouvelables.
  • Le potentiel de conversion des centrales au charbon actuelles en centrales alimentées à la biomasse.
  • La disponibilité de la production décentralisée.
  • Le potentiel des centrales à réserve pompée pour ce qui est de contribuer à l'approvisionnement en périodes de pointe.
Qui plus est, l'Office de l'électricité de l'Ontario a reçu la consigne de perfectionner le processus de consultation auprès des collectivités des Premières Nations, notamment en ce qui a trait aux possibilités de collaboration en matière de production et de transport de l'électricité.

Faits en bref

  • Le plan de l'Ontario pour mettre fin à la production d'électricité à partir du charbon permettra à l'Ontario de réduire de 30 mégatonnes ses émissions de dioxyde de carbone. C'est la plus importante initiative au Canada relativement aux changements climatiques.
  • À l'instar de la Californie, l'Ontario est un chef de file nord-américain en ce qui a trait aux normes d'efficacité énergétique des appareils électroménagers et d'autres produits. Les normes de construction ontariennes en matière d'efficacité énergétique sont parmi les plus élevées au pays.

Ressources additionnelles

Citations

« Les Ontariennes et les Ontariens ont la chance de posséder des sources d'énergie propre, telles l'énergie nucléaire et les chutes Niagara, qui constituent la base de l'approvisionnement en électricité. À cette base, nous allons ajouter des sources d'énergie renouvelables et intensifier nos efforts en matière de conservation, ce qui se traduira par de nouveaux emplois et nous permettra de réduire notre impact sur l'environnement. »

George Smitherman

vice-premier ministre et ministre de l'Énergie et de l'Infrastructure

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement