Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Marathon trie les déchets et les matières recyclables

Communiqué archivé

Marathon trie les déchets et les matières recyclables

Le gouvernement McGuinty investit dans une station de réacheminement et de transport de déchets

Le recyclage accru des déchets dans la Ville de Marathon permettra non seulement de créer une collectivité plus propre et plus verte, mais aussi de rendre la vie plus saine pour les résidants locaux.

Marathon construira une station de réacheminement et de transport de déchets sur le chemin Penn Lake. Du fait qu'elle pourra traiter elle-même les matières recyclables et les déchets, la ville sera en mesure d'atténuer son empreinte sur l'environnement.

La nouvelle station servira de lieu d'entreposage central des matières recyclables et des déchets urbains produits dans la région de Marathon. En outre, elle permettra à la collectivité de traiter et de transporter les déchets non recyclables de Marathon vers les sites d'enfouissement.

Faits en bref

  • La Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l’Ontario (SGFPNO) mise en place par le gouvernement de l’Ontario accorde 1 341 000 $ à la Ville de Marathon pour la nouvelle station de réacheminement et de transport de déchets.
  • La station de réacheminement et de transport de déchets de Marathon comprendra un centre public de recyclage, un plateau de pesage à voie unique et un lieu de dépôt de déchets. La station devra aider à créer deux emplois et pourrait produire des recettes en servant d’autres collectivités.
  • Cet investissement de la SGFPNO est effectué dans le cadre du Programme d’amélioration de l’infrastructure et de développement communautaire, qui appuie les études de faisabilité et l’aménagement subséquent de parcs industriels, de secteurs riverains et d’autres installations communautaires qui contribuent à créer des emplois dans le Nord.

Ressources additionnelles

Citations

« En diminuant son empreinte sur l’environnement grâce au recyclage accru, la Ville de Marathon et les collectivités avoisinantes économiseront également des sous en réduisant les frais de transport de déchets vers les sites d’enfouissement. »

Michael Gravelle

ministre du Développement du Nord et des Mines et président de la SGFPNO

Partager

Sujets

Environnement et énergie Régions rurales et du Nord