Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le programme d'énergie biomasse de l'Ontario Power Generation (OPG)

Document d'information archivé

Le programme d'énergie biomasse de l'Ontario Power Generation (OPG)

La biomasse est une matière végétale provenant de l'agriculture et de la foresterie et à partir de laquelle il est possible de produire de l'énergie. Cette matière peut être composée des restes de végétaux récoltés ou des sous-produits des secteurs agricole et forestier, par exemple, les copeaux de bois, les restes de la mouture du grain et le chaume. Elle est souvent présentée sous forme de granules.

La biomasse est reconnue dans le monde comme étant une source d'énergie renouvelable. Contrairement au pétrole, au gaz et au carbone qui relâchent lors de la combustion le carbone absorbé il y a des milliers d'années à partir de l'environnement, la combustion de la biomasse n'ajoute pas de carbone additionnel - elle émet la même quantité qui a été absorbée quelques mois ou quelques années plus tôt. C'est une source de combustible renouvelable car, une fois la plante récoltée, les semences sont à nouveau mises en terre afin d'assurer la durabilité.

L'OPG adoptera une approche responsable à l'approvisionnement en combustible provenant de la biomasse en exigeant que la matière provienne de sources respectant la définition de 'renouvelable' de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. L'OPG ne produira pas d'électricité à partir de récoltes ou de toute autre matière définie comme étant des déchets dans les règlements sur l'environnement de l'Ontario.

L'OPG étudie actuellement la possibilité de convertir à la biomasse certaines de ses unités au charbon. La centrale d'Atikokan, la première visée, devrait fonctionner à la biomasse en 2012. Des études techniques sont en cours à cet effet. Les contrats pour l'approvisionnement durable en combustible, le transport et les modifications à apporter à la centrale seront passés au fur et à mesure que le projet progresse.

On a effectué des essais de combustion dans toutes les centrales au charbon de l'OPG. Bien que les résultats aient été encourageants, il y a encore beaucoup de travail à faire avant que la biomasse puisse être utilisée dans une opération commerciale. L'OPG doit terminer des études portant sur l'impact de la biomasse sur l'équipement des centrales et sur les modifications qu'il conviendra d'apporter aux centrales. Il faudra également développer des sources d'approvisionnement durables. La contribution de nombreux groupes, dont le gouvernement, les secteurs forestiers, agricole, commercial, académique, ainsi que la collectivité, sera nécessaire pour assurer le succès de la conversion vers la biomasse.

Le développement de la biomasse en tant que combustible ouvre de nouvelles possibilités commerciales aux industries agricole et forestière, ainsi qu'aux collectivités de l'Ontario. L'utilisation de la biomasse dans les centrales au charbon de l'OPG apporte non seulement à la province une source additionnelle d'énergie renouvelable, mais cela signifie également que ces centrales pourront continuer à fonctionner une fois le charbon éliminé, au cours des quelques années à venir.

La majorité de l'électricité produite par l'OPG provient de sources nucléaire et hydroélectrique qui ne produisent pratiquement aucun gaz à effet de serre. La biomasse permettra de réduire encore davantage la production d'émissions de gaz à effet de serre.

Amy Tang, bureau du ministre, 416 327-6747
Relations avec les médias, OPG, 416 592-4008 ou 1 877 592 4008

Partager

Sujets

Environnement et énergie Santé et bien-être