Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario dévoile son plan pour améliorer la qualité de l'air dans le sud-ouest du Grand Toronto

Communiqué archivé

L'Ontario dévoile son plan pour améliorer la qualité de l'air dans le sud-ouest du Grand Toronto

Objectifs : réduire les émissions et la consommation d'énergie

En réponse aux préoccupations soulevées par la collectivité, l'Ontario lance un plan visant à améliorer la qualité de l'air dans le sud-ouest du Grand Toronto. Les mesures retenues permettront de réduire les émissions, ainsi que la consommation d'énergie dans les industries.

Ce plan comporte notamment les éléments clés suivants :

  • Le ministre de l'Environnement met sur pied un nouveau groupe d'étude qui se penchera sur la question et présentera d'ici la fin de juin 2010 un plan d'action détaillé pour améliorer la qualité de l'air par le biais de la réduction des émissions provenant des industries, des véhicules et des sources résidentielles dans la partie sud-ouest du Grand Toronto. Le rapport comportera les objectifs à atteindre en terme d'amélioration de la qualité de l'air, l'échéancier, les stratégies à adopter, ainsi que les exigences en matière d'établissement des déclarations.
  • L'Office de l'électricité de l'Ontario (OEO) investira, sur une période de cinq ans, jusqu'à 30 millions $ dans un nouveau programme d'efficacité énergétique destiné au secteur industriel, afin de réduire la consommation d'électricité et de gaz dans le sud-ouest du Grand Toronto. L'élaboration de ce nouveau programme se fait en collaboration avec les distributeurs locaux d'électricité et de gaz. 
  • La réalisation d'économies d'énergie d'envergure : l'OEO vise la conservation de 500 mégawatts dans l'ouest du Grand Toronto d'ici 2014. C'est la quantité d'électricité nécessaire pour alimenter 5 millions d'ampoules de 100 watts. 
  • La création d'un groupe de travail sur l'énergie propre et l'efficacité industrielle en collaboration avec le groupe cimentier Holcim Canada Inc., le MEI et l'OEO, afin d'examiner la façon de nettoyer les émissions industrielles, notamment en étudiant la faisabilité de diverses options touchant la gestion de la demande, la cogénération et l'optimisation du mélange combustible, le tout dans le but d'augmenter l'efficacité et de réduire la quantité d'émissions de ces installations.
  • Profiter au maximum du potentiel du nouveau programme de tarifs de rachat garantis dans le sud-ouest du Grand Toronto en collaborant étroitement avec les sociétés locales de distribution afin de dénicher les possibilités de produire de l'énergie renouvelable.

Depuis 2000, le gouvernement de l'Ontario collabore activement avec la collectivité et les experts scientifiques afin de trouver des solutions aux problèmes de pollution de l'air dans cette région, notamment avec la Clarkson Airshed Study, l'étude en quatre parties portant sur le bassin atmosphérique de Clarskon. La plus importante mesure adoptée pour améliorer la qualité de l'air a été la fermeture, en 2005, de la centrale Lakeview (Mississauga) alimentée au charbon, ce qui équivalait à retirer 500 000 voitures des routes de la province. Le gouvernement a également pris un certain nombre de mesures dans la collectivité de Clarkson, notamment en collaborant à l'élaboration d'un plan pour améliorer la qualité de l'air avec l'association industrielle locale, plan qui a donné lieu à la construction de deux stations de surveillance de la pollution atmosphérique. Un site Web a également été créé afin d'offrir au public des mises à jour régulières sur le bassin atmosphérique de Clarkson.

Faits en bref

  • Le programme d'élimination graduelle du charbon en Ontario constitue la plus importante initiative au Canada pour contrer le changement climatique. Cela équivaut à retirer 7 millions de voitures des routes de la province.
  • Dans le cadre de son Plan contre le changement climatique, l'Ontario est déterminée à réduire les émissions de gaz à effet de serre jusqu'à ramener le niveau à 6 pour cent en-dessous du niveau de 1990 d'ici 2014, à 15 pour cent en-dessous de ces niveaux d'ici 2020 et à 80 pour cent en-dessous de ces niveaux d'ici 2050.

Ressources additionnelles

Citations

« En tant que personne souffrant d'asthme, en tant qu'ancien ministre de la Santé et en tant que jogger, je sais combien la qualité de l'air est importante pour tout le monde en Ontario. Je suis déterminé à faire de notre réseau d'électricité le réseau le plus propre et le plus vert qui soit dans le monde. »

George Smitherman

Vice-premier ministre et ministre de l'Énergie et de l'Infrastructure

« Le groupe d'étude élaborera un plan permettant d'améliorer de façon sensible la qualité de l'air. En collaboration avec la collectivité concernée, nous pouvons réduire les risques que comportent les polluants atmosphériques pour la santé, la nôtre et celle de nos enfants, ainsi que pour l'environnement. »

John Gerretsen

Ministre de l'Environnement

« Nous anticipons avec plaisir la collaboration avec la collectivité afin de cibler les réductions d'émissions, tout en assurant aux résidences et aux commerces un approvisionnement en énergie fiable. Ce programme sur la qualité de l'air sera le plus complet en son genre jamais mis en oeuvre en Ontario. »

Colin Anderson

Président-directeur général, Office de l'électricité de l'Ontario

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie