Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La centrale d'Oakville ne sera pas

Communiqué archivé

La centrale d'Oakville ne sera pas

Le gouvernement McGuinty investira dans le transport pour répondre aux besoins locaux en électricité

L'Ontario prend les mesures nécessaires pour que la lumière continue de briller dans les foyers et les entreprises du sud-ouest de la région du Grand Toronto, sans qu'il soit nécessaire de construire la centrale au gaz naturel proposée à Oakville.

Lorsque s'est fait sentir le besoin de construire cette centrale il y a quatre ans, la demande d'électricité projetée pour cette région était plus élevée qu'elle ne l'est actuellement. Depuis, les changements survenus dans la demande et dans l'approvisionnement - notamment l'ajout de plus de 8 000 mégawatts de nouvelle énergie propre et des mesures de conservation ayant porté fruit - rendent superflue cette centrale au gaz naturel. Une solution axée sur le transport permettra à cette région en expansion d'avoir suffisamment d'électricité pour répondre aux besoins à venir des foyers, des hôpitaux, des écoles et des entreprises.

Le gouvernement procède actuellement à une mise à jour du plan énergétique à long terme de l'Ontario afin d'assurer un réseau électrique fort, fiable, propre et rentable, capable d'éliminer la dépendance envers le charbon à haute teneur en soufre.

Faits en bref

  • C'est en 2006 que l'on a cerné pour la première fois la nécessité de produire davantage d'électricité dans le sud-ouest de la région du Grand Toronto. Depuis, un approvisionnement additionnel s'est ajouté au réseau et la demande s'est modifiée dans la région.
  • L'Ontario a fermé définitivement quatre unités de production alimentées au charbon à haute teneur en soufre, à l'origine du smog, le 1er octobre 2010, soit quatre ans avant la date prévue.
  • En 2009, plus de 80 pour cent de notre production provenaient de sources ne produisant pas d'émissions.

Ressources additionnelles

Citations

« Il est devenu évident, alors que nous réalisions la mise à jour de notre plan énergétique à long terme, qu'il n'était plus nécessaire de construire cette centrale à Oakville. En procédant à des investissements dans le réseau de transport, nous pouvons nous assurer que la lumière continue de briller, tout en cessant toute production à partir du charbon à haute teneur en soufre. »

Brad Duguid

ministre de l'Énergie

« Mon devoir, en tant que député provincial, a toujours été de placer les priorités d'Oakville en premier et, collectivement, notre voix a été entendue. Je suis très heureux que cette centrale ne soit pas construite à Oakville. Je tiens à remercier mes électeurs pour leur appui, ainsi que le premier ministre McGuinty et le ministre Duguid pour avoir prêté l'oreille. »

Kevin Flynn

député provincial, Oakville

Renseignements pour les médias

Partager