Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario ferme deux autres unités au charbon

Communiqué archivé

L'Ontario ferme deux autres unités au charbon

Le gouvernement McGuinty assainit l'air que nous respirons

L'Ontario ferme définitivement deux autres unités alimentées au charbon à la centrale de Nanticoke, assurant ainsi aux familles de la province un air plus propre à respirer et une meilleure santé pour les temps à venir.

Au 31 décembre, l'Ontario aura fermé 10 de ses 19 unités au charbon et réduit de presque 90 % l'utilisation du charbon depuis 2003.

À la fin de 2014, l'Ontario sera le premier territoire au monde à remplacer complètement la production d'électricité au charbon par des alternatives plus durables, notamment l'énergie éolienne, l'énergie solaire et la bioénergie -- soit l'équivalent de retirer de la route 7 millions de voitures. Ceci constitue l'initiative de lutte au changement climatique la plus importante en Amérique du Nord et permettra de réaliser des économies de 4,4 milliards de dollars par an en soins de santé, en coûts environnementaux et en coûts financiers.

L'édification d'un réseau d'énergie propre qui soutient des familles en santé, un environnement sain et une économie plus solide s'inscrit dans le plan du gouvernement McGuinty pour créer et soutenir des emplois pour les familles de l'Ontario, tout en veillant à ce qu'un approvisionnement continu en électricité alimente nos foyers, nos écoles, nos hôpitaux et notre économie.

Faits en bref

  • D'ici la fin de 2011, l'Ontario aura fermé quatre des huit unités de Nanticoke.
  • Depuis 2003, l'Ontario a ajouté au réseau plus de 9 000 mégawatts d'électricité propre, provenant d'installations nouvelles ou remises à neuf - suffisamment d'électricité pour alimenter des villes de la taille d'Ottawa et de Toronto.
  • Depuis son lancement, il y a un an, le Plan énergétique à long terme de l'Ontario a contribué à créer plus de 20 000 nouveaux emplois, et l'on anticipe la création de 30 000 emplois additionnels d'ici la fin de 2012.
  • Plus de 30 sociétés ont investi dans l'économie de l'énergie verte de l'Ontario, notamment des fabricants de composants d'énergie solaire et éolienne, des entreprises de production d'électricité, ainsi que des firmes d'ingénierie et de services spécialisées.
  • Selon une étude réalisée en 2008 [en anglais seulement] par l'Association médicale canadienne, les coûts économiques de la pollution atmosphérique en Ontario, en termes de productivité perdue, de soins de santé, de qualité de vie et de pertes de vies, se chiffrent à presque 4 milliards de dollars.
  • L'Ontario Power Generation (OPG) est tenue de respecter des cibles strictes imposées par le gouvernement en matière de rejets de gaz à effet de serre. Par exemple, l'OPG doit s'assurer que les rejets de 2011 sont de deux tiers inférieurs à ceux de 2003.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Nous réduisons les émissions nocives et édifions un réseau énergétique moderne, propre et fiable sur lequel pourront compter les familles et les entreprises pour un approvisionnement continu en électricité. Nous assurons ainsi aux générations actuelles et futures un Ontario plus propre et plus sain. »

Chris Bentley

ministre de l'Énergie

« En brûlant, le charbon dégage des polluants atmosphériques qui ont un impact négatif sur la santé. L'on s'attend à ce que la réduction du nombre de centrales au charbon dans la province - et, par conséquent, la diminution des rejets atmosphériques nocifs - entraîne une diminution des effets néfastes sur la santé. »

Dre Arlene King

médecin hygiéniste en chef

« L'élimination du charbon comme combustible pour la production de l'électricité améliorera la santé de toutes les Ontariennes et de tous les Ontariens, en particulier les 2,4 millions de personnes qui souffrent d'une maladie respiratoire grave. Un air plus propre signifie que moins d'enfants devront se rendre à l'urgence à cause d'une crise d'asthme et que moins d'adultes devront être admis à l'hôpital pour une poussée de bronchopneumopathie chronique obstructive (B.P.C.O.). L'Association pulmonaire de l'Ontario félicite le gouvernement McGuinty de faire en sorte que l'Ontario devienne une province sans charbon. »

George Habib

président-directeur général, Association pulmonaire de l'Ontario

« La population de l'Ontario comprend de mieux en mieux la nécessité d'assainir l'air et nous sommes déterminés à prendre des mesures vigoureuses pour réaliser ce mandat. Le gouvernement de l'Ontario a agi. En tant qu'organisation nationale pour la santé, nous sommes très heureux de l'engagement indéfectible de la province à assainir l'air que nous respirons. »

Dr Rob Oliphant

président-directeur général, Société canadienne de l'asthme

« L'Ontario a adopté une position de leadership relativement au changement climatique. Au moment même où Ottawa signe l'arrêt de mort de Kyoto, l'Ontario est en voie de devenir le premier territoire nord-américain à éliminer le chardon. Les Ontariennes et les Ontariens sont très fiers de cette politique et souhaitent la voir mener à terme le plus rapidement possible. »

Gideon Forman

directeur général, Association canadienne des médecins pour l'environnement

« Les médecins de l'Ontario sont depuis longtemps préoccupés par les effets de la pollution atmosphérique sur la santé et sont très heureux de la décision de fermer ces unités à Nanticoke. Les centrales alimentées au charbon sont une source importante du smog qui cause des troubles respiratoires et cardiaques chez nos patients. L'engagement du gouvernement à fermer les centrales au charbon améliorera la qualité de l'air, non seulement localement, mais également dans la majeure partie du sud de l'Ontario. Le fait d'améliorer la qualité de l'air contribue non seulement à prévenir les maladies, mais permet également de réaliser des économies en soins de santé associés à ces maladies. »

Dr Stewart Kennedy

président, Ontario Medical Association

Renseignements pour les médias

Partager