Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario appuie la recherche sur la santé et l'environnement

Bulletin archivé

L'Ontario appuie la recherche sur la santé et l'environnement

La province investit dans la détection aérienne de microbes d’origine hydrique

L'Ontario appuie un nouveau poste de chaire de recherche de cinq ans axée sur la santé et l'environnement à l'École de médecine du Nord de l'Ontario (EMNO).

Grâce à un investissement de un million de dollars par l'entremise de la Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l'Ontario (SGFPNO) établie par la province, et en partenariat avec Discovery Air Fire Services, le titulaire de chaire de recherche et son équipe mettront au point une technologie de télédétection pour identifier les microbes d'origine hydrique nuisibles.

La technologie permettra aux chercheurs d'effectuer l'identification aérienne de cyanobactéries (c'est-à-dire d'algues bleues) d'origine hydrique. Les algues bleues d'origine hydrique peuvent poser un risque pour la santé des personnes et des animaux qui pourraient boire l'eau de lac contaminée ou se laver ou nager dans celle-ci.

Investir dans la recherche et l'innovation fait partie du plan économique du gouvernement, qui vise à favoriser l'essor de l'Ontario et à concrétiser sa principale priorité, à savoir stimuler l'économie et créer des emplois. Ce plan en quatre volets consiste notamment à aider plus de gens à obtenir et à créer les emplois de l'avenir en élargissant l'accès à des études collégiales et universitaires de haute qualité. De plus, le plan permet le plus important investissement de l'histoire de l'Ontario dans l'infrastructure des hôpitaux, des écoles, des routes, des ponts et des transports en commun et investit dans une économie sobre en carbone guidée par des entreprises innovatrices, à forte croissance et axées sur l'exportation. Enfin, le plan aide la population ontarienne active à bénéficier d'une retraite plus sûre.

Faits en bref

  • Depuis 2013, la province a investi par l’entremise de la SGFPNO plus de 406 millions de dollars dans plus de 2 550 projets, produisant pour plus de 1,2 milliard de dollars d’activité économique directe et aidant à créer et à soutenir plus de 9 170 emplois dans le Nord de l’Ontario.
  • L’identification aérienne utilisera la télédétection, un terme général qui signifie la collecte de données de détecteurs montés sur des drones, des aéronefs, voire des satellites.
  • Certaines souches de cyanobactéries nuisent à la santé des personnes et des animaux qui boivent de l’eau contaminée ou qui se lavent ou nagent dans celle-ci et peuvent aussi poser un risque pour les réseaux d’eau municipaux.
  • Les investissements de la SGFPNO dans la recherche et l’innovation font partie intégrante du Plan de croissance du Nord de l’Ontario [pdf], une initiative du gouvernement de l’Ontario.

Ressources additionnelles

Citations

« L’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) est un exemple formidable de réussite dans notre coin de la province, et la majorité des diplômés de l’école restent dans le Nord pour y exercer leur profession. Cependant, il y a beaucoup plus qui se produit à l’EMNO, et c’est pourquoi nous sommes si heureux d’annoncer aujourd’hui le soutien d’une nouvelle chaire de recherche à l’EMNO, une chaire axée sur la mise au point d’une technologie de télédétection pour identifier les microbes d’origine hydrique nuisibles. Cette recherche avant-gardiste permettra d’améliorer la santé de l’ensemble de la population ontarienne tandis que nous aidons aussi à renforcer l’économie grâce à des projets novateurs comme celui-ci. »

M. Michael Gravelle

ministre du Développement du Nord et des Mines et président de la SGFPNO

« L’École de médecine du Nord de l’Ontario est un exemple brillant d’innovation dans le Nord. La recherche révolutionnaire que l’on y effectue aidera à créer des emplois et à stimuler l’activité économique dans notre collectivité, et aboutira à de meilleurs résultats en matière de santé pour les résidants, non seulement dans le Nord, mais aussi à l’échelle de la province. »

M. Bill Mauro

député de Thunder Bay-Atikokan

« L’EMNO s’engage à effectuer des recherches de qualité et à améliorer la santé des résidants du Nord de l’Ontario. Nous remercions la SGFPNO d’investir dans notre poste de chaire de recherche en santé et en environnement qui, nous croyons, appuiera la détection ciblée et opportune de proliférations de cyanobactéries susceptibles de porter atteinte à la santé. »

M. David Musson

doyen associé, Enseignement médical universitaire, École de médecine du Nord de l’Ontario

« Grâce à ce projet, nous réaliserons des recherches dans le but de définir des méthodes plus efficaces et opportunes d’identification de microbes d’origine hydrique nuisibles. Nous remercions la province et la SGFPNO de soutenir cette recherche importante. »

M. Gregory Ross

titulaire de chaire de recherche, EMNO

« Notre entreprise se concentre sur le recours à la détection aérienne d’événements environnementaux clés comme les feux de forêt. Étendre l’utilisation de nos télédétecteurs pour détecter d’autres événements critiques comme les proliférations d’algues représente une progression naturelle de nos activités. »

M. Mark Hill

président, Discovery Air Fire Services

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Santé et bien-être Régions rurales et du Nord