Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario demande la révision du marché des transports de carburant

Communiqué archivé

L'Ontario demande la révision du marché des transports de carburant

Le rapport permettra de mieux informer les consommateurs

L'Ontario souhaite mettre en œuvre un examen du marché des carburants de transport de détail de la province, y compris l'essence et le diesel, pour que les consommateurs aient une meilleure idée de la façon dont les prix sont établis.

Certains facteurs contribuent à la détermination des prix de détail de l’essence, y compris les coûts du pétrole brut, les taxes, la marge de raffinage et de gros et la marge des détaillants. Les familles et les entreprises ont demandé plus d’informations sur la façon dont les prix de détail de l’essence et du diesel sont fixés. En particulier, les collectivités du Nord ont exprimé des inquiétudes sur les variations de prix entre les régions et au fil du temps.

En réponse, le ministre de l’Énergie, Glenn Thibeault, a demandé à la Commission de l’énergie de l’Ontario (CEO) de procéder à un examen et de produire un rapport à l’intention du gouvernement.

L’examen se concentrera sur trois thèmes principaux :

  • La portée et les causes des variations des prix de détail de l’essence et du diesel au fil du temps et entre les régions de l’Ontario
  • Comment l’Ontario se compare avec les prix et les marchés dans d’autres pays
  • L’information à la disposition des consommateurs sur les prix et variations de prix

Notre volonté de veiller à ce que les entreprises et les familles aient des informations fiables sur les prix du carburant fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population.

Faits en bref

  • Dans le cadre de son examen, la CEO est censée commencer des consultations au cours des mois suivants auprès du public et des intervenants clés dans la province.
  • Pour l’exercice 2015-2016, les taxes sur l’essence ont généré pour 2,46 milliards de dollars de revenus, et les autres taxes sur le carburant ont dégagé un montant additionnel de 751 millions de dollars de revenus pour l’Ontario.
  • L’essence et le diesel sont des carburants de transport essentiels utilisés en Ontario. Dans l’ensemble, les produits pétroliers représentent environ 40 % de la consommation d’énergie de l’Ontario.
  • Le ministère de l’Énergie surveille actuellement l’offre et le prix de l’essence en Ontario (et dans d’autres régions) de façon continuelle, et il rend cette information accessible au public par le biais du rapport sur l’énergie de l’Ontario.
  • La surveillance de la concurrence dans le marché de l’essence de l’Ontario relève de la responsabilité du Bureau de la concurrence Canada. C’est un organisme fédéral indépendant qui veille au respect de la Loi sur la concurrence, surveille la concurrence dans le marché de l’essence de l’Ontario et enquête sur les pratiques anticoncurrentielles, comme la fixation des prix.

Ressources additionnelles

Citations

« Les prix de l’essence représentent un problème aigu pour les consommateurs de l’Ontario. J’ai bien entendu le message selon lequel la province doit se pencher attentivement sur cette question. Je suis impatient d’examiner le rapport de la Commission de l’énergie de l’Ontario sur l’état du marché en Ontario. »

Glenn Thibeault

ministre de l’Énergie

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Conduite et routes Environnement et énergie Régions rurales et du Nord Consommateurs