Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Plan énergétique à long terme de 2017

Document d'information archivé

Plan énergétique à long terme de 2017

Le Plan énergétique à long terme (PELT) 2017 de l'Ontario, Garantir l'équité et le choix, fournit une feuille de route du système énergétique de la province pour les 20 prochaines années. Le gouvernement a donné la possibilité à la population de la province de s'exprimer par l'intermédiaire de rencontres en personnes, de commentaires en ligne et de présentations formelles.

Le PELT de 2017 met l'accent sur l'approvisionnement abordable et fiable en énergie propre, donnant aux consommateurs plus de choix dans la manière d'utiliser l'énergie, tout en offrant des moyens de conserver l'énergie et en adoptant de nouvelles protections règlementaires.

Approvisionnement diversifié de l'Ontario

Production et conservation de l'électricité en Ontario, 2016
  • Près de 70 milliards de dollars ont été investis dans le réseau électrique ontarien depuis 2003.
  • En 2016, le réseau d'électricité de l'Ontario était exempt à 90 pour cent de gaz à effet de serre responsable du changement climatique. L'Ontario a produit plus de 60 pour cent de son électricité à partir du nucléaire, dont 30 pour cent provenant de ressources renouvelables et moins de 10 pour cent de production d'émissions.
  • Les programmes d'économie d'énergie ainsi que les codes et les normes améliorés depuis 2006 ont contribué à réduire la consommation d'électricité d'environ 9 pour cent en 2016.
  • Il s'agit d'une importante transformation comparativement à 2003, lorsque 25 pour cent de la production était issue du charbon. Cette baisse provient des investissements dans une production propre et la mise hors service des centrales au charbon.

Perspective de l'offre et de la demande

Perspective de l'offre et de la demande (2017-2035)
  • Le réseau électrique de l'Ontario est prêt à servir la population de la province pour les 20 prochaines années.
  • Le PELT de 2017 prévoit que la demande en électricité sera relativement stable pendant la période de prévision.
  • À plus long terme, la Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité (SIERE) prévoit une hausse de la demande générale à mesure que l'électrification de l'économie s'étend. D'après les prévisions, environ 2,4 millions de véhicules électriques seront en circulation d'ici 2035, ce qui comprend la demande des nouveaux transports en commun électrifiés dans l'ensemble de la province.
  • L'objectif à long terme de l'Ontario en matière d'économie d'électricité, à savoir 30 TWh en 2032, aiderait à contrebalancer la quasi-totalité de la croissance prévisionnelle de la demande d'électricité, selon les perspectives du PELT de 2017.
  • Les perspectives de l'offre du PELT de 2017 pendant la période de prévision conservent la souplesse nécessaire pour s'ajuster aux variations futures dans les prévisions d'offre et de demande, y compris aux pressions croissantes exercées sur l'approvisionnement et liées à la fermeture de la centrale nucléaire de Pickering et les arrêts pour remise à neuf des centrales nucléaires Darlington et Bruce.
  • L'Ontario abandonne progressivement les contrats à long terme et revoit son approche axée sur les marchés afin de réduire les coûts de l'approvisionnement en électricité et augmenter la flexibilité.
  • La SIERE a lancé une initiative de renouvellement du marché pour transformer les marchés de vente en gros d'électricité en Ontario. Le renouvellement du marché a pour but de répondre de manière plus souple et efficace aux besoins du réseau et aux objectifs stratégiques du gouvernement. Un tel renouvellement sera en adéquation avec les objectifs du Plan d'action de l'Ontario contre le changement climatique et sera conçu pour réduire les coûts pour les contribuables ainsi que les émissions de gaz à effet de serre (GES). Cette initiative devrait permettre d'économiser environ 5 milliards de dollars entre 2021 et 2030 et constitue un élément clé du plan du gouvernement visant à réduire le coût de l'électricité.

Profil des émissions de GES du secteur de l'électricité

Perspective sur les émissions de gaz à effet de serre du secteur de l'électricité
  • Les investissements de l'Ontario dans les sources de production propre - hydrauliques, nucléaires, éoliennes, solaires ou bioénergétique - ainsi que l'élimination de la production d'électricité à partir du charbon, ont réduit considérablement les émissions de GES. L'élimination du charbon a permis de réduire les émissions de GES de la province de 30 mégatonnes, ce qui équivaut à retirer sept millions de véhicules des routes de l'Ontario.
  • Le secteur ontarien de l'électricité ne représente que deux pour cent des émissions totales de GES de l'Ontario en 2017, et selon les prévisions, les émissions devraient être inférieures de plus de 80 pour cent par rapport à 1990.
  • Les émissions devraient rester bien inférieures aux niveaux historiques et relativement stables durant la période de prévision s'échelonnant de 2017 à 2035.
  • L'Ontario continuera à chercher des moyens pour conserver de faibles émissions de GES dans le secteur de l'électricité et collaborera avec les producteurs d'énergie sans carbone pour atteindre les objectifs de la province en matière de réduction des émissions.

Tarifs d'électricité dans le secteur résidentiel

Perspective du prix de l'électricité - Consommateurs résidentiels
  • Depuis son application le 1er juillet 2017, le Plan ontarien pour des frais d'électricité équitables a permis de réduire de 25 pour cent la facture d'électricité moyenne des consommateurs résidentiels ainsi que celle d'un demi-million de petites entreprises et d'exploitations agricoles de la province. Dans le cadre de ce plan, les augmentations de tarifs ne devront pas dépasser le taux d'inflation pendant quatre ans.
  • Le PELT de 2017 confirme que les tarifs de l'électricité résidentielle devraient rester inférieurs au montant prévu dans le PELT de 2013 pour la période de prévision entière.
  • En effet, le PELT de 2013 prévoyait que la facture moyenne mensuelle des consommateurs résidentiels s'élèverait à 170 dollars en 2017 et à 200 dollars en 2027. Le PELT de 2017 prévoit que les factures s'élèveront respectivement à 127 dollars et 181 dollars, en tenant compte de la diminution de 800 à 750 kilowatts-heures par mois de la consommation moyenne d'électricité. Par ailleurs, le PELT de 2013 avait prévu qu'une facture d'électricité type en 2016 s'élèverait à 167 dollars - la facture réelle s'élevait à 155 dollars.
  • Même si les tarifs augmenteront de façon graduelle, d'environ cinq pour cent en moyenne de 2021 à 2027, le gouvernement poursuit son objectif consistant à éviter toute hausse brutale grâce aux initiatives énoncées dans le PELT de 2017.

Tarifs dans le secteur industriel en phase avec l'inflation

Perspective du prix de l'électricité - Consommateurs industriels importants
  • Les perspectives de prix du PELT de 2017 pour les grands consommateurs industriels reflètent l'augmentation moyenne comparable à l'inflation au cours de la période de prévision. Le prix réel payé par un grand consommateur d'énergie industriel dépend de ses modes de consommation et peut varier parmi les industries et certains consommateurs.
  • Actuellement, le prix de l'électricité pour les consommateurs industriels en Ontario est inférieur au prix moyen de la région des Grands Lacs, tel qu'annoncé par l'Energy Information Administration des États-Unis.
  • Les consommateurs du Nord de l'Ontario qui participent au Programme de réduction des tarifs d'électricité pour le secteur industriel du Nord (RTE-SIN) peuvent bénéficier de taux encore plus bas. Les participants au Programme RTE-SIN, financé par des revenus provinciaux, ont droit à une réduction de 20 dollars par mégawattheure.

Utilisation de carburant en Ontario

Utilisation historique des combustibles fossiles
  • Le secteur des carburants de l'Ontario est complexe de par ses sources et ses usages. Le gaz naturel et les carburants de transport, tels que l'essence et le diesel, représentent la majorité de l'approvisionnement de la province. De manière générale, la consommation de carburants a décliné entre 2005 et 2015, principalement en raison de la fermeture des centrales au charbon.
  • Le PELT de 2017 précise que les carburants occupent une place importante dans l'économie de la province et que l'Ontario s'engage à faire la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.
  • Actuellement, le gaz naturel représente environ un tiers de l'utilisation des carburants en Ontario et les carburants de transport, comme l'essence et le diesel représentent un autre tiers. Environ 10 pour cent des carburants de la province sont destinés à des usages non énergétiques, comme la matière première pour le secteur de la fabrication.
  • L'approvisionnement de la province en carburants provient de différents canaux et marchés, notamment de l'extérieur de la province. C'est la raison pour laquelle le gouvernement n'a pas le même rôle, en matière de politiques et de planification, que pour le secteur de l'électricité.
  • Néanmoins, le Programme de plafonnement et d'échange de l'Ontario ainsi que les initiatives du Plan d'action contre le changement climatique faciliteront la transition pour passer des carburants classiques à des sources d'énergie renouvelable et à plus faible teneur en carbone.
  • Les perspectives d'évolution de l'offre et de la demande en carburants dépendent d'incertitudes, telles que des décisions en matière de politique et de programme prises au cours des 20 prochaines années, ainsi que des innovations technologiques. Le gouvernement continuera d'entreprendre des recherches sur la modélisation et des analyses permettant de repérer les possibilités visant à décarboniser le secteur des combustibles. Celles-ci seront cohérentes avec l'objectif de la province qui consiste à réduire les émissions de GES de 37 pour cent d'ici 2030 par rapport à 1990.

Consultations sur le PELT

  • L'élaboration du PELT est prévue dans la Loi de 1998 sur l'électricité. Entre octobre 2016 et janvier 2017, le gouvernement a consulté des spécialistes du secteur, des collectivités et organisations autochtones, des entreprises et des Ontariens de l'ensemble de la province.
  • Le processus de consultation et de participation en quelques chiffres :
    • 17 séances avec des représentants du secteur, auxquelles ont participé plus de 500 intervenants;
    • 17 journées portes ouvertes auxquelles ont participé des centaines d'Ontariens;
    • 17 réunions avec des représentants de près de 100 collectivités et organisations autochtones
    • Plus de 1500 présentations officielles, 200 lettres et courriels, et 2835 commentaires et soumissions en ligne
  • Des rétroactions ont été fournies par le biais de :

Mise en œuvre du PELT

  • Dès la publication du PELT de 2017 PELT, le ministre de l'Énergie chargera la SIERE et la CEO d'élaborer des plans de mise en œuvre. Concernant le PELT de 2017, les directives seront émises par le ministère. Les organismes sont tenus de préparer les plans de mise en œuvre fondés sur les directives et les soumettre au ministre pour examen d'ici le 31 janvier 2018.
  • Une fois l'approbation des plans par le ministre de l'Énergie, la province, la SIERE et la CEO iront de l'avant avec la mise en œuvre.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement Domicile et communauté Régions rurales et du Nord Autochtones Consommateurs