Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration conjointe de l'Ontario et de la Saskatchewan concernant la Conférence des ministres de l'énergie et des mines

Déclaration

Déclaration conjointe de l'Ontario et de la Saskatchewan concernant la Conférence des ministres de l'énergie et des mines

IQALUIT, NUNAVUT - Le ministre de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines de l'Ontario, Greg Rickford, et le ministre de l'Énergie et des Ressources de la Saskatchewan, Bronwyn Eyre, ont publié aujourd'hui la déclaration suivante à la suite de la Conférence des ministres de l'énergie et des mines de 2018 : 

« Au nom des provinces de l'Ontario et de la Saskatchewan, nous aimerions remercier le gouvernement du Nunavut d'avoir accueilli la Conférence des ministres de l'énergie et des mines (CMEM) de cette année. Nous étions fiers de représenter la population de nos provinces à Iqaluit et nous avons apprécié l'occasion de voir directement les possibilités offertes dans le Nord canadien.

Au cours des dernières années, les secteurs de l'énergie et des mines du Canada ont été confrontés à des défis économiques extrêmes. Bien que nos provinces soient d'accord avec certains des thèmes abordés dans le communiqué de la CMEM, l'Ontario et la Saskatchewan ont estimé que le communiqué devait aborder ces défis et envoyer un message fort selon lequel les provinces et le gouvernement fédéral sont prêts à prendre des mesures et à appuyer nos secteurs de l'énergie et des mines. Par conséquent, nous n'étions pas signataires de ce communiqué.

Les provinces et l'industrie continuent d'être préoccupées par le projet de loi C‑69. Le projet de loi proposé est fondamentalement en contradiction avec plusieurs des objectifs stratégiques à long terme du Canada et il entrave de fait le développement économique lié aux ressources naturelles au pays. Les modifications apportées à la nouvelle Loi sur l'évaluation d'impact entraîneraient un processus plus complexe, plus coûteux et plus long, tout en créant de l'incertitude qui, en fin de compte, pourrait miner la compétitivité économique du Canada.

Nous savons également que les défis auxquels est confrontée la compétitivité du Canada dans les secteurs de l'énergie et des mines ne seront pas résolus par une taxe sur le carbone néfaste pour l'emploi. La position de l'Ontario et de la Saskatchewan est claire : une taxe sur le carbone, sous quelque forme que ce soit, nuit aux familles, aux entreprises et à l'économie canadienne.

Lors de la réunion annuelle du Conseil de la fédération au mois dernier, les premiers ministres ont demandé une réunion des premiers ministres sur l'économie. Il est essentiel que le gouvernement fédéral et le premier ministre du Canada prennent des mesures pour contrer les difficultés économiques que le Canada doit affronter. »

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Régions rurales et du Nord