Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement de l'Ontario présente un projet de loi visant à abroger la Loi sur l'énergie verte

Communiqué

Le gouvernement de l'Ontario présente un projet de loi visant à abroger la Loi sur l'énergie verte

Les municipalités auront le dernier mot sur les nouveaux projets énergétiques

TORONTO — Greg Rickford, ministre de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines, et Monte McNaughton, ministre de l'Infrastructure ont annoncé que le gouvernement de l'Ontario tiendrait sa promesse relative à l'abrogation de la Loi de 2009 sur l'énergie verte.

La première Loi sur l'énergie verte a mené au désastreux programme de tarifs de rachat garantis et à la montée en flèche des tarifs d'électricité pour les familles ontariennes et a retiré aux municipalités le pouvoir de mettre fin aux projets énergétiques coûteux et inutiles dans leurs collectivités. Sous le dernier gouvernement, les tarifs de l'énergie ont triplé, ce qui a nui aux familles et provoqué l'exode des emplois manufacturiers hors de l'Ontario.

« La Loi sur l'énergie verte représente le plus important transfert d'argent des familles à faible revenu et à revenu modeste vers la classe riche, dans l'histoire de l'Ontario », a déclaré le ministre Rickford.

« Les initiés bien branchés du secteur de l'énergie ont fait fortune en installant des parcs éoliens et des panneaux solaires qui escroquent les consommateurs d'hydroélectricité afin de produire de l'électricité dont l'Ontario n'a pas besoin, » a soutenu le ministre McNaughton. « Aujourd'hui, nous sommes fiers de dire que l'époque où un parti puise dans l'argent des contribuables est terminée. »

Les ministres ont annoncé que le gouvernement avait déposé un projet de loi qui, s'il est adopté, fera complètement disparaître la Loi sur l'énergie verte des livres de la province. Cela comprend l'abrogation des dispositions qui ont réduit le pouvoir des municipalités locales de bloquer des fermes éoliennes et solaires non désirées.

« La Loi sur l'énergie verte a permis au gouvernement précédent de bafouer les droits des familles, des entreprises et des municipalités de l'Ontario rural, a ajouté le ministre McNaughton. Mais nous pensons que les Ontariens devraient avoir le dernier mot au sujet de ce qui doit être construit dans leurs collectivités ».

Le projet de loi donnerait au gouvernement le pouvoir de mettre fin à l'approbation de projets d'énergie inutiles lorsque le besoin en électricité n'a pas été démontré. Cette loi permettrait de mettre un frein à d'autres projets qui augmenteraient les coûts des factures d'électricité que les Ontariens ne peuvent tout simplement pas se permettre.

« L'une des premières mesures prises par votre gouvernement a été d'annuler 758 projets énergétiques coûteux et inutiles dans le cadre de notre plan visant à réduire les tarifs d'électricité de 12 % pour les Ontariens, permettant aux consommateurs d'électricité d'économiser 790 millions de dollars », a déclaré le ministre Rickford. « L'époque des ententes de bienveillance pour les initiés en matière d'énergie et des projets impopulaires imposés aux municipalités locales est révolue. »

Faits en bref

  • Selon la Commission de l’énergie de l’Ontario et la Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité, les énergies éolienne et solaire représentent des coûts additionnels de 3,75 milliards de dollars sur les factures d’électricité en 2017.
  • Les énergies éolienne et solaire ne représentent que 11 % de la population totale en Ontario, mais elles représentent 30 % des coûts d’ajustement global qui sont assumés par les consommateurs d’électricité.
  • En 2017, 26 % de l’électricité produite par les énergies éolienne et solaire a été réduite ou gaspillée. C’est de l’électricité que les Ontariens ont payée, mais dont ils n’avaient pas besoin et qu’ils n’ont pas utilisée.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Consommateurs